Tous nos livres d'histoire - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, Ancien Régime, Révolution, XIXe Siècle, XXe Siècle, Religions, Civilisations, Traditions, Histoire immédiate - Club Histoire

Vous êtes ici :  Accueil
  • BIENVENUE AU CLUB HISTOIRE - PLUS DE 500 REFERENCES

    Découvrez toute l’Actualité de l’Histoire

  • POUR VOTRE COMMANDE - LIVRAISON À 0,01€ !

    Offre réservée aux non adhérents.

  • COMITÉ D'HISTORIENS

    Parraine une Sélection des Meilleurs Ouvrages de l'Histoire

  • Rencontre du Club Histoire à Chambord 2016

    En savoir plus

  • Rencontre du Club Histoire à Hontanx 2016

    Le Procès de Marie-Antoinette - L'Ancien Régime et la Révolution
    par Emmanuel de Waresquiel

Le livre du mois de la revue 224
 Plus d'infos

Juger la reine
Emmanuel de Waresquiel

Le procès de Marie-Antoinette demeure l'une des énigmes les plus opaques de la Révolution. Avait-elle eu autrefois à prendre des décisions politiques dont le peuple français aurait eu à se plaindre ? En quoi, une fois la République proclamée (21 septembre 1792) et le roi exécuté (21 janvier 1793),...


Je gagne 1 Point-Cadeau
Prix Club 26,9 €
 
Identifiez-vous pour donner votre réponse sur le livre du mois.

Quel sort réserver aux juifs dans le royaume de France

 La mort des empereurs romain, ses circonstances, leurs derniers mots en apprennent long sur ce que fut l’empire romain à travers les siècles. Car ces derniers instants, voire ces derniers jours, résument souvent, non seulement ce que fut celui qui va périr, mais aussi quel fut son temps avec ses gloires, ses échecs et ses complots.
Massacre contre les Juifs au Moyen Âge. Peinture de Vicente Cutanda y Toraya. © AKG-Images.
Chasser les Juifs pour régner de Juliette Sibon
Prix : 21,5 €
ajouter Chasser les Juifs pour régner de Juliette Sibon au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Chasser les Juifs pour régner
Juliette Sibon

304 pages
Résumé
De Philippe Auguste (en 1182) à Louis XII (en 1501), les rois de France ont chassé puis rappelé les Juifs à plusieurs reprises, semblant hésiter sur le sort qu'il fallait leur réserver dans le royaume. Les intellectuels chrétiens développaient une argumentation de plus en plus violente face au judaïsme, religion jugée fausse et inférieure, mais concevaient le maintien des Juifs en chrétienté, et le pape se portait garant de leur sécurité. Ces événements, pourtant au coeur de la genèse de l'Etat moderne dans les derniers siècles du Moyen Âge, ont souvent été laissés de côté par les médiévistes. Retrouver le fil des événements, cerner la volonté politique des décideurs au-delà de leur détestation personnelle des Juifs et de l'antijudaïsme dominant dans la société chrétienne, saisir le point de vue des intellectuels et le sentiment des sujets chrétiens, tenter de comprendre comment les victimes réagissaient face aux événements et, finalement, inscrire l'histoire particulière des Juifs dans l'histoire générale du royaume de France au temps des derniers Capétiens et des premiers Valois, telles sont les ambitions de ce livre.

Lire la suite

La France aux français !

 En promulguant, dès le 22 juillet 1940, une loi prévoyant le retrait de la nationalité française à un certain nombre de personnes, le régime du maréchal Pétain entre dans l’ère de la discrimination dont on sait quels seront les effets. Ils ne s’agissait pas seulement de les nier en tant que citoyens, mais de les transformer en apatrides, voire les renvoyer vers la mort.
L’étoile de David est cousue sur une veste pour distinguer les Juifs dans la France occupée. Paris, 1942. ©© Leemage
Dénaturalisés de Claire Zalc
Prix : 24 €
ajouter Dénaturalisés de Claire Zalc au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Dénaturalisés
Claire Zalc

400 pages
Résumé
« La France aux Français ! » : ce fut l'une des premières mesures mises en oeuvre par le gouvernement de Vichy. Les dénaturalisations ont été prévues par la loi du 22 juillet 1940. Cette loi, rétroactive, visait potentiellement tous les Français naturalisés depuis 1927 : plusieurs centaines de milliers de personnes, peut-être un million. A partir d'une étude d'une ampleur inédite dans les archives nationales et locales, Claire Zalc livre une puissante analyse des effets de la loi du 22 juillet 1940, la signification qu'elle a prise pour ceux qui l'ont appliquée (magistrats de la commission de Révision des naturalisations, préfets, maires, etc.) jusqu'à ses conséquences pour ceux qui l'ont subie et se sont vus retirer la nationalité française. Si la loi est silencieuse sur les motifs du retrait de la nationalité et ne mentionne pas les Juifs, la conclusion de Claire Zalc est sans appel : « La mention israélite non seulement identifie, signale, stigmatise, mais surtout, elle établit la décision. » Les Français originaires d'Europe de l'Est, supposés juifs, ont été les plus visés : ainsi se dessinent les visages des « mauvais Français ». Si quinze mille personnes ont finalement été déchues de la nationalité, ce sont des dizaines de milliers d'autres qui ont été ciblées par l'enquête administrative et policière, rendant les Juifs plus visibles, plus vulnérables aux persécutions et à la déportation. Claire Zalc établit aussi nettement que le refus opposé par Vichy à la pression des autorités allemandes en faveur d'une dénaturalisation de masse en 1943 ne résultait pas d'une volonté de protection des naturalisés, mais du souci d'affirmer sa souveraineté et de conserver jusqu'au bout la maîtrise du processus.

Lire la suite

Une autre modernité

 C’est en se fondant sur l’histoire du Japon et sur sa culture que l’on peut comprendre les spécificités d’un pays non réductibles aux schémas occidentaux. D’autant plus qu’à bien des égards, la révolution du Meiji a fait croire à plus d’un que l’Occident l’avait emporté dans l’Empire du Soleil levant 
Femme japonaise dans le métro de Tokyo. © Istock-photos
Moderne sans être occidental de Pierre-François Souyri
Prix : 25 €
ajouter Moderne sans être occidental de Pierre-François Souyri au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Moderne sans être occidental
Pierre-François Souyri

496 pages
Résumé
On a longtemps cru que la modernité était la forme particulière prise par le développement historique de nos sociétés. Dans le cas du Japon, on pensait que, depuis la seconde moitié du XIXe siècle, il s'inspirait de la civilisation occidentale pour industrialiser le pays. Selon Pierre-François Souyri, l'histoire récente montre au contraire que la modernité telle que nous la concevions n'était que l'aspect particulier d'un phénomène mondial. Au Japon, la modernité a éclos sur le terreau de la pensée japonaise et chinoise au moins autant que sur des références venues d'Occident : dans les années 1880, la lutte pour la liberté et les droits du peuple et pour un régime constitutionnel s'inspire des classiques chinois plus que de la pensée rousseauiste ; celle contre la destruction de la nature par le système industriel puise ses références dans une cosmologie de l'harmonie entre la nature et l'homme ; le féminisme, qui émerge dès les années 1910, tire nombre de ses références dans le shintô ; et le premier socialisme s'inspire de formes de pensée largement confucéennes. Par ses remplois d'idéologies du passé, la modernisation japonaise oblige à relativiser le statut exemplaire de l'expérience occidentale. Cette modernisation a de fait fonctionné autant comme anti-occidentalisation que comme occidentalisation. Et, aussi bien, son rythme et les questionnements qu'elle suscite ont été identiques à ceux de l'Occident. Pierre-François Souyri peut dès lors poser ce souriant paradoxe : une grammaire commune de la modernité peut puiser à des racines différentes.

Lire la suite

Le 1er septembre 1616, il y a 400 ans, le Prince de Condé était embastillé


Henri II de Bourbon-Condé est un prince de sang qui a des prétentions légitimes. Son père, était le chef des protestants, conjointement à Henri IV, du temps où celui-ci ne s’appelait qu’Henri de Navarre et lui-même a été considéré comme l’héritier de la Couronne jusqu’à la naissance du futur Louis XIII. Même dans sa vie privée, il est très lié au roi, puisqu’Henri IV, le sachant homosexuel, s’est arrangé pour qu’il épouse la belle Charlotte de Montmorency et que le « Vert galant » puisse ainsi mieux la séduire.
À la mort d’Henri IV, les prétentions du prince de Condé redoublent. Placé à la tête des Grands, il prend les armes contre la Couronne, mais finit par faire la paix avec Marie de Médicis au traité de Loudun en mai 1616. Loin de désarmer, néanmoins, il continue à exaspérer la régente par ses exigences, si bien que le 1er septembre, elle le fait arrêter en plein conseil et l’expédie à la Bastille, puis à Vincennes pendant 3 ans. Là, certes il n’est pas enfermé dans un cachot, il a un logement et du personnel à sa disposition, sa femme est autorisée à le rejoindre, mais il est privé de liberté.
À sa sortie de prison, rentré en grâce, il s’installe dans son bel hôtel parisien, situé à la place de l’actuel théâtre de l’Odéon. Pourvu de trois gouvernements (Berry, Bourbonnais, Bourgogne), rallié à Richelieu, il participe à la lutte contre les protestants en Languedoc et reçoit de Louis XIII le château de Chantilly. Sa plus grande gloire, dira néanmoins Voltaire, c’est d'avoir été le père du Grand Condé, Louis, le vainqueur de Rocroy.
La Bastille de Jean-Christian Petitfils
Prix : 27,9 €
ajouter La Bastille de Jean-Christian Petitfils au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
La Bastille
Jean-Christian Petitfils

400 pages
Résumé
On le sait, c'est l'émeute du 14 juillet 1789 qui a vraiment déclenché la Révolution française. Que les insurgés s'en soient pris à cette vieille forteresse du Moyen Âge devenue prison d'Etat en dit long sur sa sinistre réputation. N'a-t-elle pas accueilli d'innombrables prisonniers politiques, dissidents religieux, écrivains insolents, sans oublier le tout-venant de la pègre et même les fils de (bonne) famille ? De Fouquet à la Voisin, de Voltaire à Beaumarchais, du Masque de fer au marquis de Sade, du roi de l'évasion Latude à plusieurs courtisanes, l'histoire de la Bastille est un véritable raccourci de l'histoire de France. Jean-Christian Petitfils, notre meilleur historien de l'Ancien Régime, biographe de Louis XIII, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, enquêteur sagace sur l'assassinat d'Henri IV, sur l'affaire des Poisons ou sur le Masque de fer, nous montre une Bastille bien éloignée des clichés. Reposant sur une lecture scrupuleuse des archives, ce livre d'histoire est aussi un roman d'aventure où le burlesque côtoie le spectaculaire, où le pittoresque l'emporte sur le pathétique, où l'intrigue misérable se mêle à la grande politique, où de multiples personnalités, certaines inconnues, d'autres fameuses, apparaissent sous un jour inattendu.
-20%
Louis XIII de JEAN-CHRISTIAN PETITFILS
Prix : 22,8 €
Prix Public: 28,5 €
ajouter Louis XIII de JEAN-CHRISTIAN PETITFILS au panier
 
Description
Louis XIII
JEAN-CHRISTIAN PETITFILS

972 pages
Résumé
Au regard de l'histoire, Louis XIII n'a guère eu de chance. Eclipsé par son père et par son fils, il donne l'impression d'avoir été mélancolique, fuyant son mal-être dans la chasse, dominé par sa mère Marie de Médicis, puis par son ministre Richelieu. La littérature, avec Hugo et Dumas, ne l'a guère gâté non plus. Rien de sa sensibilité artistique, de son intelligence droite et franche, de son courage à la guerre ou de son respect de l'honneur ne nous est, en général, rapporté. Ce sont pourtant des traits de caractère essentiels. En outre, même si son ministre est brillant et parfois encombrant, il est le premier à savoir que le roi règne bel et bien. Autrement dit, Louis XIII a tenu toute sa place dans la France qu'il lègue à son fils.

Louis XIII et Richelieu de simone Bertière
Prix : 22 €
ajouter Louis XIII et Richelieu de simone Bertière au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Louis XIII et Richelieu
simone Bertière

464 pages
Résumé
Louis XIII régnait, Richelieu gouvernait. Au sortir d'un demi-siècle de guerres de religion et après deux régicides, la France du début du XVIIe siècle, encore à demi-féodale, avait besoin d'une remise en ordre. Ils entreprirent, non sans rencontrer de violentes résistances, d'en faire un grand pays moderne à vocation européenne, gouverné par un monarque dit "absolu". Bien qu'ils fussent d'accord sur les objectifs, leur collaboration, mal commencée, resta grevée de défiance. Ils ne se sont jamais aimés, ils ont fini par se haïr. Politiquement complémentaires, le roi et son génial serviteur ne pouvaient se passer l'un de l'autre. Mais ils supportaient mal cette dépendance, chacun s'efforçant de dominer l'autre - jusqu'au heurt frontal, tragique, autour d'un jeune ambitieux à qui il coûta la vie. Ce livre est une enquête sur la manière dont ils ont vécu concrètement cette relation tumultueuse. Elle épouse leur parcours au jour le jour, quand ils ne savaient pas ce que leur réservait le lendemain. Elle restitue à leur existence, riche en péripéties, épaisseur et ambiguïté. Des portraits croisés, ne privilégiant ni l'un ni l'autre, invitent à les comprendre, plutôt qu'à les juger selon nos critères actuels. Comme toute enquête, celle-ci pose des questions, propose des hypothèses, conclut quand elle le peut - pas toujours. Dépaysement garanti, dans une époque qui a ses valeurs propres, bien loin des nôtres. Mais c'est tout de même elle qui a mis en place la centralisation dont nous avons hérité. Le récit, solidement documenté, n'est pas un roman. Rien n'y est inventé. Mais la présence de Simone Bertière y est sensible parce qu'elle y tient le rôle d'enquêteur. On s'y associe avec d'autant plus de plaisir qu'elle n'a rien perdu de son talent de conteuse et son humour.

L'Europe en enfer de IAN KERSHAW
Prix : 26 €
ajouter L'Europe en enfer de IAN KERSHAW au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
L'Europe en enfer
IAN KERSHAW

640 pages
Résumé
L'été 1914 vit la majeure partie de l'Europe plonger dans une guerre si dévastatrice qu'elle ébranla le système politique et les croyances d'un continent entier. En 1939, les Européens engageaient un second conflit qui allait se révéler pire encore : une guerre où le massacre de civils occupait une place centrale et dont le point culminant fut le génocide des Juifs. Ian Kershaw livre une synthèse magistrale de ce siècle sanglant. Il poursuit le récit de cette séquence fondatrice de notre époque jusqu'au moment où le continent émerge de ses ruines, recomposé en deux blocs. C'est d'abord sur les causes et leur enchaînement fatal qu'il s'interroge, mettant notamment l'accent, pour rendre compte de ce moment catastrophique, sur quatre facteurs : l'explosion du nationalisme ethnique, la virulence des révisionnismes territoriaux, l'acuité des conflits de classe et la crise prolongée du capitalisme.
La Mort des Césars de Joël SCHMIDT
Prix : 21,9 €
ajouter La Mort des Césars de Joël SCHMIDT au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
La Mort des Césars
Joël SCHMIDT

336 pages
Résumé
Il est d'usage de prétendre que l'approche de la mort reflète toute une vie qui défile alors rapidement. Les empereurs romains, racontés ici par leur fin, illustrent particulièrement cette constatation - soit quelque soixante et onze empereurs, depuis César en 44 avant J.-C., jusqu'à Romulus Augustulus en 476 après J.-C. Assassinats, maladies, lentes agonies, suicides ou parfois fins glorieuses face à l'ennemi rythment les derniers souffles de ceux qui régnèrent pendant un demi-millénaire sur l'ensemble du monde connu. Pour chacun de ces empereurs, c'est souvent l'heure du bilan de leurs vies et de leurs règnes, qu'au milieu de leurs fièvres, de leurs cauchemars et de leurs rêves, de leurs souffrances, de leurs peurs, de leurs remords, de leurs colères et parfois de leurs dernières férocités, ils tentent d'évaluer. L'auteur leur a souvent donné la parole et a cherché à deviner ce qu'ont pu être leurs pensées ultimes. Leurs morts éclairent leurs vies. Elles humanisent en quelque sorte cet empire dont ils ont été les maîtres absolus.
Charles Quint de Denis CROUZET
Prix : 29,9 €
ajouter Charles Quint de Denis CROUZET au panier
Je gagne 4 Points-Cadeaux
Description
Charles Quint
Denis CROUZET

672 pages
Résumé
Ce livre propose une vision totalement renouvelée de Charles Quint, en s'attachant à montrer les relations difficiles et complexes qu'il eut avec le pouvoir. S'il incarne pour nous l'image du souverain autoritaire, dominant l'Europe et même le monde, Charles Quint nourrissait en réalité un tout autre idéal : celui d'une chrétienté pacifiée et unie. Mais c'est aux guerres de Religion et à l'Europe à jamais divisée qu'il dut faire face. C'est ce point de vue nouveau que défend ici Denis Crouzet pour dresser un portrait surprenant de cette figure majeure de la Renaissance. Le règne de Charles Quint prend place durant les années les plus cruciales du XVe siècle, alors que l'humanisme se heurte à son autre absolu : la fureur religieuse et le fanatisme.
Le Ministère du faste de Xavier Mauduit
Prix : 23 €
ajouter Le Ministère du faste de Xavier Mauduit au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Le Ministère du faste
Xavier Mauduit

456 pages
Résumé
Longtemps après la chute de 1870, le souvenir du faste du second Empire était encore vif dans les esprits, suscitant tout autant fascination et condamnation. Cette « légende noire » s'est cependant construite sur une réalité : l'importance accordée à la théâtralité du pouvoir napoléonien, gage de prospérité. Au coeur de cette mise en scène du pouvoir se trouve une institution : la maison de Louis-Napoléon Bonaparte. A la faveur d'un formidable travail d'archives, Xavier Mauduit livre une enquête inédite et absolument saisissante sur une institution inspirée des grandes cours royales de l'Ancien Régime, mais devant répondre aux exigences d'un temps nouveau (proximité avec le peuple, ascension de la bourgeoisie, économie budgétaire...). L'auteur suit pas à pas ces hommes et ces femmes, dignitaires, employés, domestiques, qui participèrent à l'effort de légitimation du pouvoir. Mais Xavier Mauduit rend surtout à la maison de l'empereur son rôle politique. En effet, elle ne fut pas seulement l'institution en charge de l'organisation des divertissements du régime : elle participa aussi à la mise en place d'une véritable politique de l'image, essentielle pour le second Empire.
La Guerre du Pacifique de Nicolas Bernard
Prix : 29,9 €
ajouter La Guerre du Pacifique de Nicolas Bernard au panier
Je gagne 4 Points-Cadeaux
Description
La Guerre du Pacifique
Nicolas Bernard

784 pages
Résumé
7 décembre 1941 : la flotte impériale japonaise bombarde, sans déclaration de guerre, la base américaine de Pearl Harbor, dans les îles Hawaii. La guerre devient mondiale. Le Pacifique et l'Asie s'embrasent. Le Japon lie définitivement son sort à l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste. Les Alliés parviendront à briser l'expansion japonaise, avant d'entamer une vaste contre-offensive qui s'achèvera par l'horreur nucléaire d'Hiroshima et de Nagasaki, en 1945. Pour la première fois en France, un ouvrage tente d'explorer ce conflit dans tous ses aspects, de ses origines à son legs mémoriel, qui divise toujours l'Asie. Grandes opérations, intrigues diplomatiques, mobilisation des civils rythment un récit retraçant la course folle de l'Empire japonais vers sa chute. Nicolas Bernard met en évidence l'ambiguïté d'une croisade minée par des ambitions rivales : les Etats-Unis affichent leur intention de refaçonner le continent asiatique, alors que la Grande-Bretagne, la France et les Pays-Bas cherchent à récupérer leurs colonies... lesquelles ne l'entendent pas de cette oreille ! Le tableau ne serait pas complet s'il omettait la Chine, théâtre méconnu, territoire dévasté, peuple martyrisé, et dont les divisions sont lourdes de guerre civile. Le tout, alors que l'U.R.S.S. joue son propre jeu. Puisant à de nombreuses sources, notamment correspondances et journaux intimes, s'intéressant aussi bien aux décisions des grands qu'à la destinée des peuples, cette fresque dépeint surtout une époque où la méconnaissance de l'autre conduit aux plus graves erreurs de calcul et aux pires atrocités.
 
Jésus de François TAILLANDIER
Prix : 17 €
ajouter Jésus de François TAILLANDIER au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Jésus
François TAILLANDIER

240 pages
Résumé
On a tout dit de Jésus de Nazareth : personnage de légende, imposteur, sage, mythomane, et bien sûr fils de Dieu. « Et vous, qui dites-vous que je suis ? », demande Jésus à ses disciples. Deux mille ans plus tard, la question demeure, et chacun - athée, sceptique, agnostique ou croyant - tente d'y répondre. C'est à la fois en tant que romancier et croyant que François Taillandier propose sa vision. Sensible aux mots, à la construction des récits et à leur force, il revient aux textes qui parlent de Jésus : les Evangiles. Sans cesse une interrogation guide sa réflexion : qui nous raconte quoi ? Il est effectivement étrange de se dire que les auteurs de ces textes n'ont sans doute pas connu Jésus : ils ont écrit le récit de sa vie des décennies après sa crucifixion, dans une langue qui n'était pas la sienne : le grec. Et que penser de faits et croyances rapportées, comme l'Annonciation, le miracle de Cana, les innombrables guérisons et la résurrection ? Pour approcher Jésus, François Taillandier revient aux sources avec une totale liberté de ton, quitte à prêter à polémique. Dans cette biographie, le regard du lecteur critique et celui du catholique libre convergent pour soustraire à la banalisation et à « l'habitude chrétienne » une présence et un message qui ont changé l'histoire.
Grand atlas 2017 de Frank Tétart
Prix : 17,9 €
ajouter Grand atlas 2017 de Frank Tétart au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Grand atlas 2017
Frank Tétart

128 pages
Résumé
Rendez-vous annuel incontournable, le Grand atlas permet de comprendre les principales questions d'actualité avec les plus brillants spécialistes. Elaborés à partir de données entièrement actualisées, complets et accessibles, les Grands atlas associent les rédactions de Courrier international et de France Info. Quels sont les principaux enjeux géopolitiques de l'année à venir, les guerres et les conflits qui vont agiter le monde, les défis écologiques à relever d'urgence, les nouvelles facettes et les réseaux de la mondialisation ? Crise des migrants, nouvelle guerre froide diplomatique entre les Etats-Unis et la Russie, rôle clé des Kurdes dans la lutte contre Daech, retour de l'Iran sur la scène internationale, paix retrouvée en Birmanie, montée des extrêmes avant la présidentielle française... C'est aussi l'occasion de faire le bilan de la COP21 : le réchauffement climatique peut-il être circonscrit ? Un dossier spécial est consacré aux Etats-Unis post-Obama dans cette période électorale à grands enjeux.
Dénaturalisés de Claire Zalc
Prix : 24 €
ajouter Dénaturalisés de Claire Zalc au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Dénaturalisés
Claire Zalc

400 pages
Résumé
« La France aux Français ! » : ce fut l'une des premières mesures mises en oeuvre par le gouvernement de Vichy. Les dénaturalisations ont été prévues par la loi du 22 juillet 1940. Cette loi, rétroactive, visait potentiellement tous les Français naturalisés depuis 1927 : plusieurs centaines de milliers de personnes, peut-être un million. A partir d'une étude d'une ampleur inédite dans les archives nationales et locales, Claire Zalc livre une puissante analyse des effets de la loi du 22 juillet 1940, la signification qu'elle a prise pour ceux qui l'ont appliquée (magistrats de la commission de Révision des naturalisations, préfets, maires, etc.) jusqu'à ses conséquences pour ceux qui l'ont subie et se sont vus retirer la nationalité française. Si la loi est silencieuse sur les motifs du retrait de la nationalité et ne mentionne pas les Juifs, la conclusion de Claire Zalc est sans appel : « La mention israélite non seulement identifie, signale, stigmatise, mais surtout, elle établit la décision. » Les Français originaires d'Europe de l'Est, supposés juifs, ont été les plus visés : ainsi se dessinent les visages des « mauvais Français ». Si quinze mille personnes ont finalement été déchues de la nationalité, ce sont des dizaines de milliers d'autres qui ont été ciblées par l'enquête administrative et policière, rendant les Juifs plus visibles, plus vulnérables aux persécutions et à la déportation. Claire Zalc établit aussi nettement que le refus opposé par Vichy à la pression des autorités allemandes en faveur d'une dénaturalisation de masse en 1943 ne résultait pas d'une volonté de protection des naturalisés, mais du souci d'affirmer sa souveraineté et de conserver jusqu'au bout la maîtrise du processus.
Shoah française de Philippe Valode
Prix : 21,5 €
ajouter Shoah française de Philippe Valode au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Shoah française
Philippe Valode

336 pages
Résumé
Près de quatre-vingt mille Juifs, français et étrangers vivant en France, sont morts entre 1940 et 1945, livrés aux nazis par les autorités françaises. Si Philippe Pétain, François Darlan, Pierre Laval, Xavier Vallat, Louis Darquier de Pellepoix, Charles Mercier du Paty de Clam, Joseph Antignac, René Bousquet et Amédée Bussière sont reconnus comme responsables de la Shoah française, qu'en est-il de leurs proches collaborateurs ? Combien d'hommes portent des responsabilités tout aussi lourdes ? Qui sont les ultras de l'antisémitisme vichyssois dont les propos sont de véritables appels au meurtre ? Qui sont les chefs de partis collaborationnistes, dirigeants d'officines, journalistes, écrivains, hommes de radio, qui n'ont cessé de promouvoir la déportation des Juifs de France ? L'ouvrage analyse les causes profondes de l'antisémitisme en France et dévoile les belles carrières réalisées après-guerre par beaucoup de ceux qui ont participé à la politique antisémite de Vichy.
Chasser les Juifs pour régner de Juliette Sibon
Prix : 21,5 €
ajouter Chasser les Juifs pour régner de Juliette Sibon au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Chasser les Juifs pour régner
Juliette Sibon

304 pages
Résumé
De Philippe Auguste (en 1182) à Louis XII (en 1501), les rois de France ont chassé puis rappelé les Juifs à plusieurs reprises, semblant hésiter sur le sort qu'il fallait leur réserver dans le royaume. Les intellectuels chrétiens développaient une argumentation de plus en plus violente face au judaïsme, religion jugée fausse et inférieure, mais concevaient le maintien des Juifs en chrétienté, et le pape se portait garant de leur sécurité. Ces événements, pourtant au coeur de la genèse de l'Etat moderne dans les derniers siècles du Moyen Âge, ont souvent été laissés de côté par les médiévistes. Retrouver le fil des événements, cerner la volonté politique des décideurs au-delà de leur détestation personnelle des Juifs et de l'antijudaïsme dominant dans la société chrétienne, saisir le point de vue des intellectuels et le sentiment des sujets chrétiens, tenter de comprendre comment les victimes réagissaient face aux événements et, finalement, inscrire l'histoire particulière des Juifs dans l'histoire générale du royaume de France au temps des derniers Capétiens et des premiers Valois, telles sont les ambitions de ce livre.
Voir toutes les nouveautés
La Guerre au XXe siècle de Pierre VALLAUD
 
Description
La Guerre au XXe siècle
Pierre VALLAUD

456 pages
Résumé
Au cours du XXe siècle, pas un jour ne s'est écoulé sans que les armes, à un bout ou l'autre de la planète, n'aient parlé. Ce livre, qui combine récits et réflexions, rend compte d'un phénomène d'une ampleur inégalée dans l'histoire, tant par ses ravages matériels et humains que par ses conséquences idéologiques et politiques. Il en révèle également les spécificités : caractère multiforme des conflits, victimes civiles surpassant en nombre et en souffrance les victimes militaires, bouleversement des centres géopolitiques - la vieille Europe aux prises avec ses contradictions internes tandis que l'axe du monde bascule du côté des Etats-Unis et des pays d'Asie et du Pacifique -, réapparition des moteurs les plus anciens de l'histoire (religions, nationalisme, xénophobie...), sans oublier les ressorts économiques et financiers, qui poussent les Etats à précipiter les hommes les uns contre les autres, au prétexte de la défense des valeurs supérieures. A propos des deux guerres mondiales, il est courant de parler d'une guerre de « trente ans » ; ici, il faudrait parler d'une guerre de « cent ans ». Sans considérer qu'il s'agit d'une continuité linéaire et encore moins d'un seul événement, ce sont les forces qui sous-tendent le phénomène guerrier au XXe siècle qui sont mises en valeur dans l'ouvrage. Une manière de fournir les clefs de l'analyse des guerres, de leur fondement et de leur manifestation. En filigrane, évidemment, les échecs de la paix et de ses militants, bien démunis face au cynisme des partisans de la guerre, avec une exception notable : la construction européenne qui, depuis les années 1950, a inauguré une autre conception du monde. L'édition Club de ce livre s'accompagne d'un DVD d'entretien avec Pierre Vallaud, qui met en perspective l'ensemble de ces éléments.
-20%
Vichy et les Juifs de Michael R. Marrus - Robert O. Paxton
Prix : 21,6 €
Prix Public: 27 €
ajouter Vichy et les Juifs de Michael R. Marrus - Robert O. Paxton au panier
 
Description
Vichy et les Juifs
Michael R. Marrus - Robert O. Paxton

608 pages
Résumé
En 1981, dans la première édition de ce livre, les auteurs révélaient que la politique antisémite menée en France dès l'été 1940 était due au seul gouvernement de Vichy. A l'époque, l'accès aux archives françaises et allemandes était extrêmement laborieux. Beaucoup de choses ont changé depuis, et les chercheurs peuvent à présent consulter des dossiers ultra confidentiels. Par ailleurs, le gouvernement français a reconnu le rôle de l'Etat français dans la déportation des Juifs ; l'Eglise de France a fait acte de repentance pour son silence ; des citoyens français ont été jugés pour crimes contre l'humanité. Les auteurs ont donc trouvé une matière abondante pour enrichir leur argument de base. Ainsi, l'idée qui se répand que la survie de 75 % des Juifs de France est en partie attribuable à Vichy ne tient pas longtemps face à une analyse approfondie. Il est crucial de lire ce classique mis à jour, et de s'élever contre ceux qui se demandent pourquoi tant de Juifs ont survécu en France quand il faudrait plutôt comprendre pourquoi tant ont péri.
-40%
Pierre Laval de FRED KUPFERMAN
Prix : 16,1 €
Prix Public: 26,9 €
ajouter Pierre Laval de FRED KUPFERMAN au panier
 
Description
Pierre Laval
FRED KUPFERMAN

672 pages
Résumé
Son procès, au lendemain de l'Occupation, et sa condamnation à mort sont restés dans toutes les mémoires. Enfin, le traître, celui qui avait mis la France au service de l'ennemi, payait sa forfaiture de sa vie. Après une tentative de suicide, on l'a traîné devant le peloton d'exécution et on lui a infligé ce qu'il méritait : « Douze balles dans la peau. » Justice était rendue... L'histoire a ainsi de ces raccourcis qui ne règlent rien. Car, si Laval a bien été le « collabo » de haut vol que l'on sait, rien ou presque ne le prédisposait à un tel choix, et l'histoire de sa vie mérite d'être scrutée pour comprendre comment ce pur produit de la IIIe République en est arrivé là. Comment, après avoir été l'artisan de la mise à mort du régime, il est devenu l'homme des Allemands, en étant persuadé d'être un ardent patriote...

-40%
Philippe le Bel de Georges Minois
Prix : 16,8 €
Prix Public: 28 €
ajouter Philippe le Bel de Georges Minois au panier
 
Description
Philippe le Bel
Georges Minois

800 pages
Résumé
Philippe le Bel (1268-1314) a été une énigme pour ses contemporains comme pour les historiens. Car l'homme reste caché derrière l'oeuvre du règne, une oeuvre propre à enflammer les imaginations romantiques à la lueur crépusculaire du bûcher des Templiers, des sinistres drames familiaux de ses trois fils, de la lutte sans merci contre un pape mégalomane, Boniface VIII. « Roi de fer » pour les uns, édifiant de façon impitoyable un Etat bureaucratique moderne sur les ruines de la monarchie féodale ; roi de chair pour les autres, dissimulant derrière son masque de sphinx et son impassibilité de statue un esprit faible et indécis, dominé par ses légistes (Flote, Nogaret, Marigny) : il semble à jamais indéchiffrable. La réputation de Philippe le Bel a été ternie par la constante comparaison avec la figure idéalisée de son grand-père Saint Louis, dont le règne a fait figure d'âge d'or. Il faut souligner que vers 1300 commence un véritable âge de fer : c'est la fin du « beau Moyen Âge » et l'entrée dans un siècle de catastrophes, avec les premières famines, les prémices de la guerre de Cent Ans et les épidémies. Conjuguant réformes intérieures ambitieuses et accroissement du domaine royal, le monarque sut répondre à ces défis et poser les jalons d'une monarchie forte et centralisée.
-20%
Louis XI de Joël BLANCHARD
Prix : 19,2 €
Prix Public: 24 €
ajouter Louis XI de Joël BLANCHARD au panier
 
Description
Louis XI
Joël BLANCHARD

392 pages
Résumé
Louis XI est certainement le souverain le plus important du Moyen Âge tardif : à la tête de la France pendant vingt-deux ans, de 1461 à 1483, il laisse à ses héritiers un royaume en ordre et puissant, malgré un règne ponctué par les oppositions, intérieures comme extérieures. Pourtant, le souvenir du souverain est mauvais, en partie en raison des analyses proposées jusqu'ici, qui s'appuient sur des critères moraux, que l'on pourrait résumer en « est-il bon, est-il méchant ? ». C'est ce jugement moral, souvent mâtiné de psychologie, que cette nouvelle biographie entend dépasser. Les découvertes récentes, les éclairages neufs sur la géographie d'un règne riche en circonstances imprévisibles, en ajustements répétés, éclairent et rendent vivant les paradoxes d'un roi dont le pragmatisme parfois dérape, mais dont les adaptations et les accommodements sont les marques d'une politique avant tout sensée, rendue nécessaire par l'opposition de ses plus puissants feudataires. Louis XI fut en réalité, au même titre que Saint Louis et Philippe le Bel, l'un des grands architectes du royaume de France.
-20%
Jules César de ROBERT ETIENNE
Prix : 18,7 €
Prix Public: 23,4 €
ajouter Jules César de ROBERT ETIENNE au panier
 
Description
Jules César
ROBERT ETIENNE

326 pages
Résumé
En dépit de l'admiration qu'on porte depuis toujours au conquérant des Gaules, au vainqueur de la guerre civile, à l'amant de Cléopâtre et au bâtisseur d'empire, on a trop longtemps méconnu la singularité de César. On en a souvent fait un patricien soucieux de sauvegarder les positions de l'aristocratie, un soldat heureux mais surtout habile propagandiste, un autocrate aspirant à la tyrannie et peu regardant sur les moyens. C'est mal mesurer la part prise par son génie propre dans sa destinée : il ne s'est ni servi ni prévalu de sa naissance, comptant plutôt sur sa force de séduction et son charisme. Refondateur des institutions d'une République à bout de souffle, architecte d'une nouvelle société faisant leur place à des couches nouvelles, unificateur et organisateur des conquêtes de Rome, cet homme quasi invaincu n'échoua qu'en un seul domaine : se constituer un parti assez solide pour asseoir durablement sa domination sur l'Etat. Les conjurés des ides de mars (44 av. J.-C.), unis par la détestation qu'ils lui vouaient, l'assassinèrent sans profit réel. Car son oeuvre répondait à une telle nécessité historique qu'elle devait lui survivre des siècles : en peu d'années, son fils (adoptif) put faire fructifier un héritage qui était au fondement de l'exceptionnel rayonnement qu'eut le « siècle d'Auguste ».
-20%
Marc Aurèle de PIERRE GRIMAL
Prix : 22,4 €
Prix Public: 28 €
ajouter Marc Aurèle de PIERRE GRIMAL au panier
 
Description
Marc Aurèle
PIERRE GRIMAL

452 pages
Résumé
Le poids de l'Empire et des guerres a conduit les Romains à prendre conscience que la monarchie était le système qui leur convenait le mieux. Marc Aurèle en fait la preuve : il porte l'empire à son apogée et, à travers ses Pensées - qu'il n'écrivait que pour lui-même -, apporte un témoignage passionnant sur cette période. Apparaît alors la figure d'un empereur exceptionnel, le plus efficace et le plus humain que Rome ait jamais connu. Grâce à cet ouvrage, Pierre Grimal nous fait découvrir un personnage bien différent de celui qui nous est habituellement présenté.

-40%
Théodose de Bertrand Lançon
Prix : 13,8 €
Prix Public: 23 €
ajouter Théodose de Bertrand Lançon au panier
 
Description
Théodose
Bertrand Lançon

368 pages
Résumé
Théodose est un militaire espagnol qui a régné quinze ans sur l'Orient romain (379-395), tout en ayant une autorité tutélaire sur l'Occident de 383 à 395. Il est le premier empereur romain qui ait régné en étant baptisé dans le catholicisme défini au concile de Nicée de 325. Le Théodose que l'on connaît aujourd'hui est un empereur sculpté par les idéologies de sa postérité, qui l'ont façonné en deux figures divergentes. Pour les uns, il est Théodose le Grand - appellation qu'il reçut du concile de Chalcédoine de 451 -, car il est l'empereur qui fit fermer les temples et interdire les cultes païens, qui réprima les apostats et les adversaires du catholicisme nicéen, jugés hérétiques. Cela tout en étant victorieux des barbares et des usurpateurs. Pour les autres, il est l'empereur liberticide qui a mis fin à la liberté religieuse instaurée par Constantin par la lettre de Milan de 313, qui a muselé par des édits répressifs les Romains qui n'étaient pas catholiques, un empereur sanguinaire de surcroît. Il ne fait pas de doute que Théodose incarne l'ancrage du catholicisme à la tête de l'Etat romain. Au-delà de la question religieuse, on n'a pas assez vu en lui l'Espagnol, général fils de général, militaire victorieux, restaurateur de la paix avec les Perses et les barbares par la diplomatie. On n'a pas vu non plus l'empereur lié, voire embarrassé, par son baptême dans l'exercice du pouvoir, tentant de trouver une cohabitation politique avec les évêques, dans un empire qui connaît une floraison intellectuelle sans précédent. L'hypothèse audacieuse qu'avance ce livre est que Théodose abandonna les pouvoirs religieux que possédaient traditionnellement les empereurs romains depuis Auguste, si bien qu'une dévolution des rôles s'est esquissée entre empereur et évêques, pour engendrer un embryon de séparation entre l'Eglise et l'Etat.
-30%
L'Honneur perdu de François Ier de Jean-Marie Le Gall
Prix : 17,5 €
Prix Public: 25 €
ajouter L'Honneur perdu de François Ier de Jean-Marie Le Gall au panier
 
Description
L'Honneur perdu de François Ier
Jean-Marie Le Gall

496 pages
Résumé
Au petit matin du 24 février 1525, après quatre mois de siège devant Pavie, François Ier s'élançait sur le champ de bataille, persuadé de sa victoire imminente : « C'est maintenant que je suis duc de Milan ! » Midi n'avait pas sonné qu'il se rendait à Charles de Lannoy, vice-roi de Naples, représentant de l'empereur Charles Quint. Il en devenait le prisonnier en Espagne jusqu'en ce 17 mars 1526, où il remit pied sur le sol de France après avoir laissé ses deux jeunes fils en otage et abdiqué une partie de sa couronne. Cinglante défaite pour la France, Pavie a moins marqué la mémoire française que Marignan. Pourtant, c'est là que se joua pour deux siècles, dans une Europe secouée par de violentes révoltes, l'hégémonie des deux grandes puissances. Une année inscrite aussi dans l'imaginaire politique qui mit à mal la stature de François Ier comme roi-chevalier et marqua la mort de la chevalerie héroïque.
-30%
Le Siècle d'or de l'Espagne de Michèle ESCAMILLA
Prix : 20,9 €
Prix Public: 29,9 €
ajouter Le Siècle d'or de l'Espagne de Michèle ESCAMILLA au panier
 
Description
Le Siècle d'or de l'Espagne
Michèle ESCAMILLA

832 pages
Résumé
L'émergence et le déclin de l'hyperpuissance hispanique demeurent l'un des phénomènes les plus spectaculaires de l'histoire. De l'union de la Castille avec l'Aragon à la fin du XVe siècle à l'échec de l'Invincible Armada devant l'Angleterre, quatre souverains ont gouverné un pays qui a été engagé sur tous les fronts : en Méditerranée face à l'Empire ottoman et aux Barbaresques, en Europe du Nord face aux Pays-Bas révoltés et aux princes du Saint Empire passés à la Réforme. Des villes aussi diverses que Tunis et Oran, Bruxelles et La Haye, Naples, Lisbonne et Vienne ont été régies par les souverains de la péninsule. La défense de la foi catholique a conduit ceux-ci à intervenir dans les affaires françaises et anglaises, à se faire l'âme de coalitions victorieuses à Pavie, à Lépante, à Malte, à Mühlberg, à Saint-Quentin... Pourtant, les incessantes luttes guerrières menées par les Rois Catholiques (Isabelle et Ferdinand), Charles Quint et Philippe II aux quatre coins de l'Europe n'ont pas suffi à bâtir une puissance durable. Supportées par la seule Castille ou presque, les guerres ont littéralement épuisé les populations et les finances de l'Espagne - l'or et l'argent américains eux-mêmes n'ont pas permis d'inverser la tendance. La majestueuse synthèse de Michèle Escamilla sur ce siècle d'or, sans précédent ni équivalent (y compris en langue castillane), se déploie à travers l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Elle fait apparaître d'exceptionnelles figures de rois et de reines, de guerriers, de saints, de poètes. Elle nous révèle l'une des pages les plus riches, les plus glorieuses, les plus colorées, parfois les plus pathétiques de l'histoire.
-30%
Les Médicis de Henri Pigaillem
Prix : 18,1 €
Prix Public: 25,9 €
 Article épuisé
 
Description
Les Médicis
Henri Pigaillem

648 pages
Résumé
L'ascension politique et sociale des Médicis est l'une des plus formidables de l'histoire. Après avoir pratiqué le simple métier d'usurier sur les marchés de Florence, ils formèrent la famille la plus puissante d'Italie et s'illustrèrent notamment à travers sept grands-ducs, trois papes, deux reines de France et de nombreux cardinaux. Impliqués dans tous les grands événements de leur temps, en outre artistes, poètes, inventeurs, bâtisseurs, ils furent aussi des mécènes autour desquels gravitèrent Policien, Pic de La Marandole, Michel-Ange, Raphaël, Léonard de Vinci, Galilée, ou encore Haendel et Scarlatti. Enfin, collectionneurs éclairés, ils rassemblèrent pendant trois siècles les plus belles oeuvres d'art venues du monde entier et exposées aujourd'hui dans les musées de Florence. L'auteur brosse un panorama complet de cette glorieuse dynastie, de la révolte des Ciompi en 1378 à la conspiration des Pazzi, du sac de Rome au schisme anglican, du concordat de Bologne à la chute de Florence, du premier grand-duc Cosme Ier à la dernière représentante de la famille, Anne-Marie-Louise, disparue en 1743.
-40%
François Ier de Didier Le Fur
Prix : 17,7 €
Prix Public: 29,5 €
ajouter François Ier de Didier Le Fur au panier
 
Description
François Ier
Didier Le Fur

1016 pages
Résumé
François Ier est, avec Henri IV et Louis XIV, le souverain préféré des Français. Et pourtant, ce que nous pensions savoir du roi de France de 1515 à 1547 est, en grande partie, faux : ce sont les publicistes du règne qui ont façonné son image, reprise quasiment à l'identique jusqu'à nos jours, notamment les vulgates de roi-chevalier ou de roi-mécène. Didier Le Fur, l'un des plus brillants historiens de sa génération, a donc repris le dossier ; il a, sans parti pris, consulté l'ensemble de la documentation. Ce travail d'archives colossal permet d'offrir la première véritable biographie de François Ier depuis trente ans. Si les grands moments du règne sont connus (le couronnement, les batailles de Marignan et de Pavie, la captivité des enfants du roi, l'élection impériale, le camp du drap d'or, la régence de Louise de Savoie...), leur sens est enfin révélé et la conclusion de l'auteur sans appel : François Ier est avant tout un roi de guerre, aveuglé par son rêve italien et sa rivalité avec Charles Quint. Toute sa politique est orientée en ce sens. Un seul exemple parmi tant d'autres : on attribue à François Ier des réformes intérieures nombreuses. Il n'en est rien. L'activité législative du roi privilégie des lois justifiant l'impôt finançant ce gouffre sans fond qu'est la guerre. C'est donc à l'homme régnant, non à sa légende, que s'est attaché l'auteur. Il en ressort un roi certes moins héroïque que nous ne le pensions, mais plus humain, et par là plus attachant.
-30%
Une histoire érotique de Versailles de Anna Moretti - Michel Vergé-Franceschi
Prix : 17,5 €
Prix Public: 25 €
 Article épuisé
 
Description
Une histoire érotique de Versailles
Anna Moretti - Michel Vergé-Franceschi

352 pages
Résumé
Versailles, lieu de pouvoir ? Oui, mais aussi lieu de plaisir, de désir et de débauche. Du modeste pavillon de chasse de Louis XIII, Louis XIV fait une garçonnière pour y abriter ses premières amours avec Louise de La Vallière, puis décide, au grand dam de Colbert, d'y aménager le lupanar de ses jeunes années. De la pulpeuse madame de Montespan à l'ardente madame de Maintenon, maîtresses, favorites ou belles d'un soir se succèdent alors en un tourbillon mutin. On y lutine avec ardeur dans les alcôves des appartements de Le Brun ou derrière les bosquets des jardins de Le Nôtre. Après les mignons de Monsieur et les orgies du Régent, les demoiselles du Parc-aux-cerfs choisies par la Pompadour se disputent l'honneur d'être troussées par l'insatiable Louis XV. Las, Louis XVI le Mou peine à honorer Marie-Antoinette et, à la veille de la Révolution, la petite « Sodome » aux moeurs débridées a jeté ses derniers feux. C'est donc un Versailles très « chaud » que donne à voir cet ouvrage haut en couleur, qui ne masque aucun détail d'un monde que l'on savait déjà épris de plaisirs, mais dont on ne connaissait pas les acteurs en action. Aussi, une fois le livre refermé, c'est un véritable vertige que l'on ressent face à tant de volupté et d'omniprésence du désir et du plaisir. De quoi donner à penser à propos des rapports entre sexe et pouvoir. Michel Vergé-Franceschi et Anna Moretti nous offrent ici une étude qui fera date.
-30%
L'Ancien Régime de Jean-Marie LE GALL
Prix : 9,8 €
Prix Public: 14 €
 Article épuisé
 
Description
L'Ancien Régime
Jean-Marie LE GALL

184 pages
Résumé
Les XVIe et XVIIe siècles occupent une place particulière dans l'historiographie. Pour les uns, ils marquent la rupture avec l'obscurantisme médiéval et le cheminement vers le progrès ; pour les autres, ils représentent une époque troublée, enserrée entre les guerres de Religion et les coûteuses conquêtes du Roi-Soleil. Les faits sont tout à la fois plus complexes et plus simples : les guerres d'Italie permettent à la France de développer une culture rayonnante, mais la font passer à côté de la conquête océanique ; les esprits se libèrent du carcan idéologique du dogme, mais l'unité éclate et les guerres de Religion sont sanglantes ; Louis XIV rayonne en Europe, mais son peuple ne connaît pas la paix. Jean-Marie Le Gall décrypte dans un style clair et précis les différentes facettes de ces siècles tiraillés entre la naissance d'une culture éclatante et la violence d'une époque de guerre perpétuelle.
-35%
Napoléon III de ÉRIC ANCEAU - Eric ANCEAU
Prix : 20,65 €
Prix Public: 32 €
ajouter Napoléon III de ÉRIC ANCEAU - Eric ANCEAU au panier
 
Description
Napoléon III
ÉRIC ANCEAU - Eric ANCEAU

752 pages
Résumé
La mort du duc de Reichstadt (Napoléon II), celle de son frère aîné et, enfin, le renoncement de ses oncles firent de lui le successeur désigné de son oncle Napoléon Ier... Ce livre retrace la vie et le parcours du premier Président et du dernier empereur français. Eric Anceau prévient, dans son introduction, qu'il n'utilise pas la biographie de Napoléon III comme prétexte pour étudier l'époque dans laquelle il a vécu, les grands courants politiques, les bouleversements internationaux. Seul le personnage l'intéresse. Il ne nous entraîne pas dans les tréfonds psychologiques du souverain, mais nous aide à mieux comprendre cette personnalité extrêmement complexe, cet intellectuel qui fait des coups d'Etat et mène des guerres, cet homme d'ordre, porté par la paysannerie et animé de sincères préoccupations sociales. Figure majeure du XIXe siècle, Napoléon III en incarne l'esprit, la diversité, les contradictions. Resté longtemps incompris, il suscite toujours passions et jugements contrastés. Hugo le surnomma « Napoléon le Petit », alors que Pasteur considérait son règne comme l'un des plus glorieux de tous les temps.
-40%
Louis-Napoléon prisonnier de Juliette Glikman
Prix : 14,64 €
Prix Public: 24,4 €
ajouter Louis-Napoléon prisonnier de Juliette Glikman au panier
 
Description
Louis-Napoléon prisonnier
Juliette Glikman

352 pages
Résumé
En 1840, Louis-Napoléon Bonaparte, exilé depuis que son oncle, l'Empereur, a été chassé du trône, tente de rentrer en France pour faire renaître l'épopée napoléonienne. Mais sa tentative de débarquement nocturne sur les plages de Calais échoue : capturé, il est condamné à l'emprisonnement perpétuel dans la forteresse de Ham, dans la Somme. De cette punition censée le mettre hors du jeu politique, le jeune prince va tirer un profit inattendu. Il faut dire que les conditions de son enfermement sont loin d'être sévères : dans son appartement, il reçoit des visiteurs (parmi lesquels Chateaubriand, George Sand...) ; il est aussi autorisé à monter à cheval, à cultiver un jardin sur les remparts du fort... Au cours de ce séjour, il lit, écrit, et, surtout, se forge une nouvelle image. De dandy londonien, il devient un homme politique protecteur du peuple, dont il défend les intérêts dans les articles qu'il publie dans la presse. Son évasion rocambolesque en 1846 achève sa transformation : grimé en ouvrier, il apparaît plus que jamais comme un prince capable d'embrasser les causes des plus modestes. Le futur Napoléon III est né.
Joseph Bonaparte de Thierry Lentz
Prix : 27 €
ajouter Joseph Bonaparte de Thierry Lentz au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Joseph Bonaparte
Thierry Lentz

732 pages
Résumé
Président du district d'Ajaccio, commissaire des guerres, ambassadeur, député, conseiller d'Etat, sénateur, grand électeur de l'Empire, roi de Naples, roi d'Espagne, lieutenant général de l'Empereur en 1814, président du Conseil des ministres durant les Cent-Jours : Joseph Bonaparte (1768-1844) a joué un rôle considérable pendant la Révolution puis sous le gouvernement de son frère cadet, Napoléon. Après 1815, il s'exila aux Etats-Unis, où il vécut vingt-cinq ans, et où il devint un personnage très en vue, jusque dans les milieux officiels. Inhumé à Florence après sa mort dans cette ville en 1844, il rejoignit son frère sous le dôme des Invalides en 1862. Thierry Lentz nous offre de lui une monumentale biographie. Il a complété sa parfaite connaissance des faits et de l'époque d'un lot considérable d'archives inédites, en France et à l'étranger, et d'une imposante bibliographie. Le tout dans le style enlevé qu'on lui connaît. En réévaluant et en contrebalançant parfois les idées reçues, il remet Joseph Bonaparte à sa place de frère, d'homme et de gouvernant.
Un autre regard sur mon grand-père Charles de Gaulle de Yves de Gaulle
Prix : 18,9 €
ajouter Un autre regard sur mon grand-père Charles de Gaulle de Yves de Gaulle au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Un autre regard sur mon grand-père Charles de Gaulle
Yves de Gaulle

288 pages
Résumé
Yves de Gaulle a connu son grand-père jusqu'à l'âge de dix-neuf ans. Quarante-cinq ans ont passé et il n'est pas un jour sans qu'il pense à cette figure à la fois tutélaire et familière. En visite à La Boisserie, le jeune Yves découvre la littérature, l'esprit rebelle, le sens de la démocratie, la beauté de la République grâce au plus impressionnant des précepteurs. « Il faut être contagieusement libre », lui dit un jour cet homme qui, même quand il dirigeait les affaires de l'Etat, n'a jamais renoncé à la solitude et à la méditation quotidiennes. Pour lui, il est inutile, voire suspect, de travailler plus de huit heures par jour. Mais ce qu'il appelle le « tracassin » fonctionne en revanche de façon permanente, week-ends et jours fériés compris. Il prend le temps d'initier ce petit-fils à la littérature et à la philosophie, lui qui déclara à son aide de camp, lors d'une promenade dans Londres un beau jour de 1942, que le plus beau métier, à ses yeux, était celui de bibliothécaire : « Quel calme, s'exclame-t-il alors. Quelle belle vie ! »
Le Dessous des cartes - Asie de Jean-Christophe Victor
Prix : 22,9 €
ajouter Le Dessous des cartes - Asie de Jean-Christophe Victor au panier
 
Description
Le Dessous des cartes - Asie
Jean-Christophe Victor

144 pages
Résumé
A l'image de l'émission sur laquelle le livre s'appuie, ces Itinéraires asiatiques du Dessous des cartes se veulent à la fois pédagogiques, informés et accessibles, fidèles à leur tradition de transmission des connaissances. Le livre offre des savoirs essentiels sur l'Asie et ses puissances (démographie, économie, conflits, énergie) tout en transportant le lecteur sur des territoires moins connus du continent, des enjeux du château d'eau himalayen jusqu'au Bhoutan - ce pays du « bonheur brut », inventeur d'un nouvel indicateur pour mesurer le bien-être des populations sans le réduire à la somme de leurs avoirs. Avec plus de cent vingt visuels (cartes et graphiques), cet atlas entend susciter la curiosité du lecteur en lui faisant découvrir l'Asie à travers sa géographie physique, l'importance de ses fleuves, de ses montagnes et de ses plaines sur la vie des populations ; en mobilisant les ressorts de l'histoire pour expliquer et comprendre les tensions du présent ; en se projetant, enfin, dans le futur, en suggérant la manière dont l'Asie est en train d'influencer et de transformer le monde. Utile à la préparation du programme d'histoire-géographie du bac par les visuels accessibles qu'il offre et les thématiques qu'il couvre, le livre servira également les étudiants dans leur révision du programme de relations internationales et monde contemporain (classe prépa, Sciences Po, histoire, concours administratifs). Enfin, il passionnera les curieux qui souhaitent comprendre le basculement du monde, la place que l'Asie y tient et ses relations avec le reste de la planète.
De la nécessité du grec et du latin de Alain Rey - Gilles SIOUFFI
Prix : 15 €
ajouter De la nécessité du grec et du latin de Alain Rey - Gilles SIOUFFI au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
De la nécessité du grec et du latin
Alain Rey - Gilles SIOUFFI

180 pages
Résumé
Au lendemain des attentats du 13 novembre, Anne Hidalgo, la maire de Paris, tweetait : « #Fluctuat nec mergitur », la devise de la capitale, devenue spontanément, dans l'épreuve, symbole de résistance et d'unité des Parisiens. Qui eût imaginé qu'une locution latine, au XXIe siècle, puisse fédérer si fortement un peuple ? Pourtant, aucun doute pour Alain Rey, encyclopédie vivante de notre langue, ni pour son complice Gilles Siouffi : ces quelques mots appelant à l'unité illustrent parfaitement la place du grec et du latin dans notre culture : un rôle actif, vivant, réactivé sans cesse par l'histoire. Le mystère, s'il en est un, tient à leur résistance au mouvement perpétuel des langues, qui « démodent » si vite les parlers. Mais, au fait, pourquoi le grec et le latin sont-ils considérés comme des langues dites « mortes » ? Est-il important de connaître ces dernières pour maîtriser l'orthographe ? Quel plaisir trouve-t-on à les apprendre ? Enfin, le latin et le grec ont-ils un avenir ? C'est à ces questions et à bien d'autres que les auteurs tâchent de répondre avec clarté.
 
Les Divisions du pape de Frédéric Le Moal
Prix : 22,5 €
ajouter Les Divisions du pape de Frédéric Le Moal au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Les Divisions du pape
Frédéric Le Moal

352 pages
Résumé
L'apostrophe de Staline « Le pape, combien de divisions ? » est très connue. Celle de Pie XII, à l'annonce de la mort du Père des peuples, l'est beaucoup moins : « Maintenant il pourra voir combien de divisions nous avons là-haut ! » Toutes les deux contiennent une amorce de vérité : qu'auraient pesé les malheureux gardes suisses face à une éventuelle invasion du Vatican ? L'originalité de cet ouvrage réside dans l'étude du combat que le Saint-Siège a mené entre 1917 et 1989 contre les trois systèmes totalitaires qui ont aspiré à sa disparition : l'U.R.S.S., l'Italie fasciste et le IIIe Reich. Il s'ouvre avec le pontificat méconnu de Benoit XV et s'achève avec celui de Jean-Paul II, le pape venu de l'Est communiste. Il décrit en détails les combats de Pie XI, les prudences de Pie XII, les ouvertures de Jean XXIII et de Paul VI et analyse la manière dont les papes ont tissé des relations avec des régimes très différents, depuis l'U.R.S.S. jusqu'aux Etats-Unis, en passant par l'Espagne de Franco et la France républicaine. La chute du mur de Berlin en 1989 a conféré au Vatican une aura extraordinaire et durable. Mais pour en arriver là, il lui a fallu emprunter plusieurs chemins, traverser des conflits mondiaux, signer des accords avec des régimes dictatoriaux tout en dénonçant leur idéologie, discuter sans se compromettre.
Moderne sans être occidental de Pierre-François Souyri
Prix : 25 €
ajouter Moderne sans être occidental de Pierre-François Souyri au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Moderne sans être occidental
Pierre-François Souyri

496 pages
Résumé
On a longtemps cru que la modernité était la forme particulière prise par le développement historique de nos sociétés. Dans le cas du Japon, on pensait que, depuis la seconde moitié du XIXe siècle, il s'inspirait de la civilisation occidentale pour industrialiser le pays. Selon Pierre-François Souyri, l'histoire récente montre au contraire que la modernité telle que nous la concevions n'était que l'aspect particulier d'un phénomène mondial. Au Japon, la modernité a éclos sur le terreau de la pensée japonaise et chinoise au moins autant que sur des références venues d'Occident : dans les années 1880, la lutte pour la liberté et les droits du peuple et pour un régime constitutionnel s'inspire des classiques chinois plus que de la pensée rousseauiste ; celle contre la destruction de la nature par le système industriel puise ses références dans une cosmologie de l'harmonie entre la nature et l'homme ; le féminisme, qui émerge dès les années 1910, tire nombre de ses références dans le shintô ; et le premier socialisme s'inspire de formes de pensée largement confucéennes. Par ses remplois d'idéologies du passé, la modernisation japonaise oblige à relativiser le statut exemplaire de l'expérience occidentale. Cette modernisation a de fait fonctionné autant comme anti-occidentalisation que comme occidentalisation. Et, aussi bien, son rythme et les questionnements qu'elle suscite ont été identiques à ceux de l'Occident. Pierre-François Souyri peut dès lors poser ce souriant paradoxe : une grammaire commune de la modernité peut puiser à des racines différentes.
Des héros ordinaires de Maurin Picard
Prix : 21,9 €
ajouter Des héros ordinaires de Maurin Picard au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Des héros ordinaires
Maurin Picard

360 pages
Résumé
Qu'ils soient français, américains, allemands, anglais ou polonais, qu'ils aient servi dans un sous-marin, au sein d'un régiment de Panzer ou dans une escadre de Swordfich, les hommes qui livrent leurs témoignages dans ce livre ont tous été les acteurs d'un moment exceptionnel de la Seconde Guerre mondiale. Citons le Français Léon Gautier, qui débarque en juin 1940 sur les plages de Normandie, l'Américain Dutch von Kirk, aux commandes du bombardier lâchant la bombe atomique sur Hiroshima en août 1945, ou le chef de char Al Irzyk, qui entraîne son Tiger dans la forêt des Ardennes en décembre 1944. En allant à leur rencontre, pendant de longues années, Maurin Picard a su créer la confiance nécessaire pour que ces hommes, souvent peu loquaces, acceptent de lui raconter ce que fut la Seconde Guerre mondiale à leur l'échelle. Il a ensuite inséré ces témoignages dans le récit de chaque opération, afin d'en donner le contexte et le déroulement au-delà de l'immédiat champ de vision du témoin. Tout en montrant la diversité des situations, ces récits illustrent de façon spectaculaire la part de l'homme dans une guerre de matériel. Ils permettent enfin, par une approche sensible, de rendre une identité à la masse de combattants anonymes à travers l'engagement héroïque d'hommes qui se disent ordinaires.
 picto focus vidéo
La Russie des tsars
Prix : 21,9 €
ajouter La Russie des tsars de  au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
La Russie des tsars


448 pages
Résumé
La Russie ? « Une autocratie tempérée par l'assassinat », selon la formule célèbre prêtée à Astolphe de Custine, auteur de La Russie en 1839. Sauf que cet absolutisme perdure sous le communisme et que l'on en trouve plus que des traces dans l'actuelle Russie poutinienne. A l'inverse, chaque réformateur qui ne fait pas montre d'une poigne de fer échoue, à l'instar de Gorbatchev ou de Boris Eltsine. D'où le titre de cet ouvrage collectif de prestige, qui rassemble la crème des historiens et journalistes de L'Express. Il présente dans des textes enlevés, mais historiquement puisés aux meilleures sources, la personnalité et l'action des dix-huit chefs d'Etat emblématiques de la Russie et de l'U.R.S.S. depuis Ivan le Terrible - le bien nommé - jusqu'à Vladimir Poutine.
 picto focus vidéo
Madame de Polignac de Nathalie Colas des Francs
Prix : 23,9 €
ajouter Madame de Polignac de Nathalie Colas des Francs au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
Madame de Polignac
Nathalie Colas des Francs

368 pages
Résumé
Jolie, gracieuse, élégante et pleine d'allant, Yolande de Polignac croise le chemin de Marie-Antoinette un beau jour de 1775. Le caractère enjoué de la jeune comtesse séduit aussitôt la reine qui se languit beaucoup à Versailles. Grâce à elle, Marie-Antoinette redécouvre la légèreté et l'insouciance que lui refuse l'étiquette. Tant et si bien qu'une amitié sincère se noue entre les deux femmes, qui vont désormais partager un quotidien tourbillonnant. Cet attachement qui fait de l'ombre à madame de Lamballe, jusqu'alors favorite de la reine, suscite aussi critiques et jalousies. Et ce d'autant plus que la position privilégiée de Yolande lui vaut d'obtenir de nombreux avantages sonnants et trébuchants pour les membres de sa famille et de son entourage. Des privilèges jugés scandaleux dans un royaume confronté aux difficultés financières, alors que grondent les prémices de la Révolution...
Au pays du matin calme de Samuel Guex
Prix : 24,5 €
ajouter Au pays du matin calme de Samuel Guex au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Au pays du matin calme
Samuel Guex

384 pages
Résumé
Mais quel est donc le mystère de ce pays étonnant, doté d'une créativité sans limites ? Après les industries lourdes, automobiles, électroniques, la Corée est en passe de réussir dans de nouveaux domaines où on ne l'attendait pas : le cinéma, les livres, la musique. Une conquête mondiale qui hisse désormais le pays au rang des nations les plus développées. La péninsule, qui s'enorgueillit de son histoire plurimillénaire, riche en mythologies et personnages légendaires, se montre toujours prête à relever les défis posés par ses impérieux voisins : le Japon et la Chine. Après son annexion par l'Empire japonais en 1920, la Corée avait disparu de la scène mondiale. Elle ne réapparut qu'avec la guerre de Corée, événement qui résuma longtemps à lui seul notre connaissance de cette région de l'Asie. Au fil des pages, Samuel Guex raconte la longue histoire de ce pays qui, tel un phénix, renaît sans cesse et ne renonce jamais. Mêlant son récit aux débats actuels qui agitent les Coréens - notamment la réunification des deux Corées -, il montre à quel point le passé reste fondamental pour comprendre la modernité de la Corée.
L'éditorial
de Pierre Vallaud
L'éditorial

Les hasards des programmes éditoriaux font que dans le même mois, le Club propose un ouvrage sur le chinois Chiang Kaï-shek, un autre sur l’histoire du Japon, un dernier enfin sur les « tsars » de Russie. Ces trois ouvrages ont en commun de nous inviter à méditer sur les facteurs de continuité et sur ceux de rupture. En quoi le général chinois est-il, au même titre que Mao, représentatif d’une longue durée de l’Empire du milieu comme l’ont été ses empereurs ? Comment la « modernisation » du Japon, laisse-t-elle intact le lien avec le passé riche et original de l’Empire du Milieu ? Comment, en dépit des changements de régime, la Russie d’aujourd’hui demeurent-elle si proche de celle des Tsars ? Autant de questions auxquelles les ouvrages précités permettent de répondre en nourrissant une réflexion féconde.
Lire la suite
Présentation du club
Seul club de livres spécialisé, le Club Histoire met à votre disposition chaque mois une large sélection d’ouvrages historiques, dont la qualité et l’impartialité du choix sont garantis par un comité d’Historiens, de quoi satisfaire votre curiosité quelle que soit votre époque de prédilection.
Les 4 avantages du Club
1
Un Comité d’Historiens parraine une Sélection des Meilleurs Ouvrages de l’Histoire
2
Un Magazine Gratuit chaque mois
3
Des Réductions de 20% à 50% dès votre Entrée au Club
4
Des Points-Cadeaux pour bénéficier de Livres Gratuits
Votre engagement
Feuilletez la revue du mois
J'ai construit la Tour en Fer de Monsieur Eiffel
Inscrivez-vous à la newsletter
Inscription