Tous nos livres d'histoire - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, Ancien Régime, Révolution, XIXe Siècle, XXe Siècle, Religions, Civilisations, Traditions, Histoire immédiate - Club Histoire

Vous êtes ici :  Accueil > XXè siècle
20eme_siecle.jpg
XXè siècle

Carte postale russe de V. Kalenski, Tous acclament la révolution socialiste, 1969.
Collection particulière.
Ph. © The Picture Desk / Collection Dagli Orti.

Le Diable sur la montagne de Thierry Lentz
Prix : 23 €
ajouter Le Diable sur la montagne de Thierry Lentz au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Le Diable sur la montagne
Thierry Lentz

320 pages
Résumé
Années 1920. De coquettes pensions en maisons amies, Hitler finit par adopter ces lieux qu'il disait indispensables à ses rêves et à la réflexion. Il s'y sentait si bien qu'il y acquit, face au sombre massif de l'Untersberg, un joli chalet qui, entièrement transformé, prit le nom de « Berghof ». C'en fut fini de la tranquillité de la montagne : par la volonté des anges noirs du maître des lieux, on expulsa des populations, on construisit des casernes, des villas pour dignitaires, un théâtre, des cités pour travailleurs ; on traça des routes jusqu'au sommet du mont Kehlstein pour y bâtir un « nid d'aigle ». Enfin, on creusa cinq kilomètres de souterrains pour échapper aux bombardements alliés. Ici, le Führer venait le plus souvent possible, pour des séjours parfois longs. Ainsi, entre 1940 et 1944, alors qu'il mettait le monde à feu et à sang, il passa dix-neuf mois dans son cher Berghof, servi par des S.S. en spencer et gants blancs, préservé du moindre souci par son âme damnée Martin Bormann, entouré d'une cour que l'on n'ose dire brillante, photographiée par la reine des lieux, Eva Braun. Il ne reste de tout cela que des ruines et un goût de cendres, à l'égal de la folie du IIIe Reich.
Les Femmes dans la révolution russe de Jean-Jacques MARIE
Prix : 21 €
ajouter Les Femmes dans la révolution russe de Jean-Jacques MARIE au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Les Femmes dans la révolution russe
Jean-Jacques MARIE

384 pages
Résumé
Le 23 janvier 1917, une grève spontanée d'ouvrières du textile entraîne les métallos voisins et les partis révolutionnaires réticents, et débouche sur l'abdication du tsar et la constitution du premier soviet. Les femmes accèdent soudain à des fonctions dirigeantes. Premier livre à s'intéresser à leur rôle dans la révolution russe, le travail de Jean-Jacques Marie brosse une galerie de portraits hauts en couleur, mais surtout éclaire la façon dont l'émancipation des femmes est intimement liée à la rupture historique de 1905-1917. Il retrace cette lutte, ses avancées, ses égéries et le changement de moeurs qu'elles imposèrent. Il permet ainsi de dégager quelques grandes figures de femmes révolutionnaires, des héroïnes populistes aux respectueuses pétitionnaires fusillées ou sabrées du Dimanche rouge.
Histoire économique de Vichy de Cédric Perrin - Fabrice Grenard - Florent Le Bot
Prix : 27 €
ajouter Histoire économique de Vichy de Cédric Perrin - Fabrice Grenard - Florent Le Bot au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Histoire économique de Vichy
Cédric Perrin - Fabrice Grenard - Florent Le Bot

432 pages
Résumé
Au regard des très nombreux livres portant sur la France pendant la Seconde Guerre mondiale, l'histoire économique et sociale de la période de Vichy fait indéniablement figure de « parent pauvre ». Pourtant, ce domaine est sans doute celui où les connaissances ont le plus progressé à travers de nombreux travaux de toute nature. Lesquels permettent d'analyser les conséquences de l'Occupation sur l'évolution de plusieurs branches ou secteurs jusque-là très peu étudiés (électricité, transports, biens de consommation, industries culturelles, agriculture, etc.), d'approfondir les relations entre l'Etat, les entreprises et les organisations patronales, de comprendre les conséquences des contraintes allemandes sur les échanges (notamment la division du territoire en différentes zones - ce que les auteurs nomment « une France morcelée »). L'ouvrage s'interroge également sur les procédés et les résultats de l'épuration économique, ainsi que sur les éventuels héritages de la période sur le moyen ou long terme. Il apparaît au final que la France fut certainement - par choix et/ou par force - le pays d'Europe le plus mobilisé en faveur de l'effort de guerre allemand. La clarté de l'organisation d'ensemble permet une lecture fluide et aisée, s'adressant au plus grand nombre.
Les Vaincus de Robert Gerwarth
Prix : 25 €
ajouter Les Vaincus de Robert Gerwarth au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Les Vaincus
Robert Gerwarth

480 pages
Résumé
Pour les habitants de l'Europe occidentale, les années qui ont suivi la Première Guerre mondiale furent des années de deuil, certes, mais aussi de paix et de prospérité retrouvée. Mais pour peu que l'on déplace le regard à l'est du continent, c'est un tout autre paysage qui se dévoile. Sur les terres des empires vaincus, jusqu'en 1923, ce furent des années de cauchemar sans fin. Et ce n'est pas l'hécatombe des tranchées qui s'est révélée l'événement le plus terrible pour l'Europe, mais ce qui s'est joué dans les années qui ont suivi : révolutions, pogroms, expulsions de masse, guerres civiles et crimes d'une dimension génocidaire. Si la guerre avait vu s'affronter principalement des soldats, ces nouveaux conflits mettaient souvent aux prises des paramilitaires et des civils. Des millions de personnes y trouvèrent la mort. Partout, des peuples pleins de ressentiment, avides de revanche, attendaient leur heure pour se venger d'ennemis réels et imaginaires. Pas plus de dix ans plus tard, le IIIe Reich et d'autres Etats totalitaires leur fourniraient l'occasion qu'ils attendaient. La violence extrême qui a déferlé sur l'Europe de l'après-Première Guerre mondiale a pavé la voie des conflits génocidaires qui ont suivi : c'est la thèse centrale de ce livre novateur.
 
 

 Voir tous les livres Xxè Siècle 
La Guerre civile russe de Alexandre Jevakhoff
Prix : 28 €
ajouter La Guerre civile russe de Alexandre Jevakhoff au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
La Guerre civile russe
Alexandre Jevakhoff

688 pages
Résumé
Prolongement de la révolution russe d'octobre 1917, la guerre civile rassemble l'ensemble des événements qui déchirent l'ancien Empire russe durant plus de cinq années. Elle ne se réduit pas simplement à la prise du pouvoir par les bolcheviks, ni même à l'opposition entre révolutionnaires « rouges », dont les courants sont multiples et les affrontements sanglants, et « blancs », partisans du retour au régime tsariste et tout aussi déchirés. La violence ruineuse du conflit n'est pas due au seul choc des terreurs décidées d'en-haut : cette guerre civile est d'abord un chaos indescriptible et très violent, où l'Etat et la société russes se sont désintégrés sous la poussée de multiples forces centrifuges. Pour mieux cerner les implications profondes de cet événement complexe, et le raconter, il fallait la connaissance intime de l'âme russe d'Alexandre Jevakhoff, ainsi que sa plume. Le résultat de ce travail de longue haleine est exceptionnel : l'auteur livre enfin une étude complète et dépassionnée de ce moment essentiel dans l'histoire du XXe siècle.
Lénine de Dominique Colas
Prix : 25 €
ajouter Lénine de Dominique Colas au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Lénine
Dominique Colas

532 pages
Résumé
« La révolution, c'est la lutte des classes la plus âpre, la plus furieuse, la plus désespérée. Et aussi la guerre civile. » (Lénine, octobre 1917). « Nous épurerons la Russie pour longtemps. » Lénine, Lettre à Staline, 22 juillet 1922. Lénine n'était ni un aventurier avide de pouvoir ni un tyran capricieux. Un seul but motivait cet intellectuel fanatique et habile tacticien : le bonheur de l'humanité grâce à la révolution communiste étendue au monde entier. Elle nécessitait des sacrifices : la lutte des classes sans pitié et le nettoyage de la terre russe. La dictature s'imposa donc, par la guerre, par la terreur, par l'épuration. Mais il est une autre arme dont Lénine s'empara pour instaurer la première dictature d'un parti-Etat : les mots. S'il a lu et annoté Clausewitz, Marx et Engels, il a écrit des milliers de pages - théorisation, propagande, mots d'ordre - qui constituent les archives fondamentales de la révolution russe. Elles sont au coeur de la biographie politique que livre Dominique Colas, restituant l'originalité radicale du bolchevisme. Du coup d'Etat révolutionnaire d'octobre 1917 à la guerre civile, de la tentative d'invasion de la Pologne aux effets du léninisme en France, de l'électrification à la famine, l'auteur fait se répondre les discours et les actes, la réflexion et les combats, et dresse un portrait original de celui qui fut l'acteur central de la dictature bolchevique.
Histoire de la collaboration de François BROCHE - Jean-François Muracciole
Prix : 28,90 €
ajouter Histoire de la collaboration de François BROCHE - Jean-François Muracciole au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Histoire de la collaboration
François BROCHE - Jean-François Muracciole

480 pages
Résumé
Trois quarts de siècle après l'effondrement de 1940, la collaboration demeure « le plus délicat des problèmes posés par la défaite et la division de la France » (Stanley Hoffmann). Pour qui se refuse aux idées reçues ou aux caricatures, la raison en est simple : il s'agit d'un concept flou, que l'on a, dès la Libération, chargé d'une mission impossible, consistant à ranger sous une étiquette commune des Français d'origines, de motivations et de conduites très différentes, souvent contradictoires. Par nature, la collaboration ne pouvait être un bloc, car elle groupait pêle-mêle toutes les variétés des types et des comportements humains et que, en outre, dès juin 1940, elle comprenait une infinie variété de formes et de niveaux. Elle n'a jamais inspiré une politique clairement déterminée, fixée une fois pour toutes, car elle exigeait une adaptation permanente aux circonstances, aux exigences de l'occupant, à l'opinion des Français, au déroulement de la guerre mondiale. Elle recouvre « un large éventail d'idées et de comportements qui ne se laisse pas facilement cerner, qu'il est impossible d'enserrer dans un cadre rigide » (Henry Rousso). Son existence n'en a pas moins laissé une empreinte indélébile sur l'histoire de la France contemporaine.
Histoire du S.T.O. de Raphaël Spina
Prix : 26 €
ajouter Histoire du S.T.O. de Raphaël Spina au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Histoire du S.T.O.
Raphaël Spina

576 pages
Résumé
Plus de six cent mille Français et étrangers ont dû partir de force au Service du travail obligatoire. Près de deux cent cinquante mille l'ont fui, plongeant dans la clandestinité du réfractariat, ou gagnant, mais plus rarement, les maquis. Des centaines de milliers d'autres - les « refusants » - y ont échappé par divers subterfuges. Institué par les lois vichystes du 4 septembre 1942 et du 16 février 1943, le S.T.O. constitue bien un choc pour la population et un tournant indéniable de l'Occupation. S'appuyant sur des sources variées et inédites, ce livre propose une histoire totale du S.T.O. : négociations diplomatiques, historique des prélèvements, réactions de l'opinion publique, comportement des individus, impacts sur la Résistance et la collaboration, sabotages des départs, coût économique et humain du travail forcé, retour en France...
Les Hommes de Vichy de Jean-Paul COINTET
Prix : 23,90 €
ajouter Les Hommes de Vichy de Jean-Paul COINTET au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Les Hommes de Vichy
Jean-Paul COINTET

384 pages
Résumé
Au long de quatre années, dans un pays occupé, il s'est trouvé des hommes qui ont entendu diriger ou orienter la vie de la France au nom d'une légalité et d'une légitimité nouvelles, après soixante-dix ans de République : les hommes de Vichy. Le régime né de la défaite, que tous acceptent, a recruté dans des milieux très différents des personnalités expérimentées et de nouveaux venus, vieux politiques et jeunes technocrates. Ici des pacifistes venus de la gauche, comme Marcel Déat et Paul Marion, là des gens de droite, souvent extrême, tels que Xavier Vallat et Raphaël Alibert, des croisés de l'Europe nouvelle, comme Benoist-Méchin et Fernand de Brinon, des notables traditionnalistes - Joseph Barthélemy et Lucien Romier -, ou encore des têtes d'oeuf bardés de diplômes, tels Pierre Pucheu et Jean Bichelonne, enfin des jeunes gens en quête d'un destin, comme Du Moulin de la Barthète et François Mitterrand. Etudier les hommes de Vichy, c'est mettre fin à la vision de ce régime comme un bloc dans l'espace et dans le temps ; c'est tordre le cou à la croyance que les hommes ont des convictions immuables.
Dénoncer les Juifs sous l'Occupation de Laurent JOLY
Prix : 25 €
ajouter Dénoncer les Juifs sous l'Occupation de Laurent JOLY au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Dénoncer les Juifs sous l'Occupation
Laurent JOLY

248 pages
Résumé
Omniprésente dans l'imaginaire lié à la France des années noires, la dénonciation des Juifs n'avait pourtant jamais fait l'objet d'une étude systématique. L'ouvrage de Laurent Joly vient combler cette lacune, croisant approche institutionnelle et études de cas individuels. Il examine tour à tour le rôle de la dénonciation dans les pratiques du commissariat général aux Questions juives, de la Gestapo, de la préfecture de police et d'Au Pilori, principal organe de délation et de chantage sous l'Occupation. Ayant mis au jour les archives judiciaires concernant les deux cent quarante Parisiens jugés pour dénonciation de Juifs à la Libération, Laurent Joly s'interroge sur la figure du délateur, décrypte sa mentalité, ses mobiles, ses justifications. C'est tout un pan de la vie et de la persécution des Juifs à Paris qui est ainsi ressuscité : des contextes sociaux conflictuels ou des stratégies de sauvetage anéanties aux vengeances sordides qui se donnent libre cours jusqu'aux dernières heures de l'Occupation.
L'Ascension de Volker Ullrich
Prix : 59 €
ajouter L'Ascension de Volker Ullrich au panier
 
Description
L'Ascension
Volker Ullrich

1232 pages
Résumé
Démagogue de premier ordre, comédien tout à fait doué qui préparait minutieusement ses prestations, pratiquant à merveille l'art de la dissimulation, qui lui permit constamment de tromper partisans comme adversaires sur ses intentions, doué d'une capacité d'appréhender et d'exploiter en un éclair les situations favorables, Hitler se montra bien supérieur à tous les concurrents de son propre parti, mais aussi à tous les hommes politiques oeuvrant dans les partis bourgeois. Son style d'exercice de pouvoir, singulièrement improvisé et personnalisé, qui provoqua des conflits de compétence durables et une anarchie des services et des attributions, était une méthode, maniée avec raffinement, visant à rendre de fait inattaquable sa propre position de pouvoir. Mêlant de manière inhabituelle l'univers intime et l'univers politique, il se mit en scène comme un politicien qui avait renoncé à tous les plaisirs personnels pour se placer entièrement au service du « peuple et du Reich ». Dans cette biographie de référence et qui fera date, Volker Ullrich reformule en termes nouveaux la question essentielle du pouvoir charismatique.
Georges Guynemer de Jean-Marc Binot
Prix : 24 €
ajouter Georges Guynemer de Jean-Marc Binot au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Georges Guynemer
Jean-Marc Binot

396 pages
Résumé
Il ne lui a fallu que deux ans et demi pour devenir une légende. Engagé volontaire alors qu'il avait été dispensé de service pour raisons de santé, d'abord simple élève mécanicien, Georges Guynemer est le premier pilote à être cité au communiqué officiel du Grand Quartier Général, après avoir abattu son cinquième ennemi en février 1916. Dans les mois qui suivent, les victoires s'enchaînent et il est proclamé as des as, promu capitaine puis officier de la Légion d'honneur. Pourtant la véritable histoire de celui qui a laissé son nom à d'innombrables rues, écoles et autres bâtiments publics reste mal connue. Rédigé à partir d'archives pour une part inédites, notamment celles de la famille de Guynemer, cet ouvrage examine les conditions qui ont permis la construction du « mythe Guynemer », personnification de l'armée de l'air, mais aussi incarnation fantasmée de toutes les qualités qu'on attend du soldat français.
Les Homosexuel-le-s en Europe de Fabrice Virgili - Julie Le Gac - Régis Schlagdenhauffen
Prix : 22 €
ajouter Les Homosexuel-le-s en Europe de Fabrice Virgili - Julie Le Gac - Régis Schlagdenhauffen au panier
 
Description
Les Homosexuel-le-s en Europe
Fabrice Virgili - Julie Le Gac - Régis Schlagdenhauffen

400 pages
Résumé
La Seconde Guerre mondiale a été marquée par une répression accrue des homosexuels dans de nombreux pays d'Europe. En allant au-delà de la question des persécutions, cet ouvrage interroge le quotidien des femmes et des hommes homosexuels en temps de guerre. Grâce à des spécialistes européens, ce livre raconte une histoire marquée par la répression, mais aussi par l'engagement dans les armées en guerre et la résistance dans des réseaux clandestins. Cet ouvrage est la première étude à l'échelle du continent européen. Il permet de mieux comprendre pourquoi la Seconde Guerre mondiale constitue une période charnière pour les homosexuels, hommes et femmes, en Europe.
Les Drogues et la Guerre de Lukasz Kamienski
Prix : 24 €
ajouter Les Drogues et la Guerre de Lukasz Kamienski au panier
 
Description
Les Drogues et la Guerre
Lukasz Kamienski

576 pages
Résumé
Des champignons hallucinogènes au LSD, du coca à la cocaïne, des amphétamines à l'ecstasy : cet ouvrage rigoureusement documenté évoque un aspect jusqu'alors peu abordé : les drogues en temps de guerre. Il démontre que les soldats, à toutes les époques et dans toutes les civilisations, ont très souvent eu recours aux drogues et alcools, volontairement ou incités par leurs hiérarchies. Si l'usage de drogues par les GI's américains au Viêtnam ou par les nazis était déjà connu, l'auteur élargit le tableau en dévoilant une pratique quasi universelle, des Vikings aux armées high tech du futur. Le but ? Vaincre la peur, doper les guerriers, supporter le manque de sommeil, surmonter la dépression. Aujourd'hui, des laboratoires préparent les drogues du futur qui permettront de réguler le sommeil, supprimer les syndromes post-traumatiques, mais aussi droguer l'ennemi pour l'amener à renoncer au combat.
L'Ami américain de Eric BRANCA
Prix : 23 €
ajouter L'Ami américain de Eric BRANCA au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
L'Ami américain
Eric BRANCA

384 pages
Résumé
« La France ne le sait pas, confiait François Mitterrand au soir de sa vie, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique. Une guerre inconnue, une guerre sans mort... Et pourtant une guerre à mort. » Ce n'est pourtant pas contre lui, mais bien contre Charles de Gaulle, combattu avec tant d'ardeur par ce même Mitterrand sous l'oeil bienveillant de Washington, que les Etats-Unis ouvrirent les hostilités, dès 1940, en préférant Pétain, Darlan puis Giraud à l'homme du 18 Juin. Et même Laval si son ultime manoeuvre de l'été 1944 pour rétablir la IIIe République avait été couronnée de succès ! Pourquoi cette hostilité alors que le Général sut se montrer l'allié le plus solide de l'Amérique quand, au début des années soixante, l'apocalypse nucléaire menaçait ? Parce que, au contraire des autres Européens, le fondateur de la Ve République estimait qu'amitié ne devait pas rimer avec vassalité. C'est l'histoire secrète de ce conflit que raconte ce livre à l'aide, notamment, d'archives américaines déclassifiées.
Les Enfants du Goulag de Anne-Marie Losonczy - Marta Craveri
Prix : 24,90 €
ajouter Les Enfants du Goulag de Anne-Marie Losonczy - Marta Craveri au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Les Enfants du Goulag
Anne-Marie Losonczy - Marta Craveri

256 pages
Résumé
De 1939 jusqu'au début des années 1950, près d'un million d'Européens sont déportés en U.R.S.S. dans les camps de travail ou dans des villages isolés du Grand Nord, de la Sibérie et des steppes kazakhes. Parmi eux, nombre d'enfants et d'adolescents. C'est autour des récits de vie oraux de certains d'entre eux, recueillis entre 2008 et 2011, que ce livre restitue ce pan longtemps occulté et méconnu de l'histoire du Goulag : celle des enfants déplacés de force en U.R.S.S. à partir des pays d'Europe centrale et orientale. Qu'y-a-t-il de singulier dans le regard d'un enfant sur la déportation ? Serait-ce un mélange paradoxal entre l'impact des violences vues et subies et des moments d'amitiés, de curiosité et de partage ? Comment le danger, la peur et l'insolite deviennent-ils la routine du quotidien ? Comment construire une vie, après le retour dans un pays natal devenu étranger, marqué par la suspicion et un silence omniprésent autour de la répression ? Que faire de ces souvenirs lancinants pendant et après le régime communiste ? Autant de questions qui parcourent en filigrane ce livre.
La Guerre sous-marine allemande de François-Emmanuel Brézet
Prix : 23,50 €
ajouter La Guerre sous-marine allemande de François-Emmanuel Brézet au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
La Guerre sous-marine allemande
François-Emmanuel Brézet

416 pages
Résumé
La guerre maritime a existé de tout temps. Au XIXe siècle, les grandes puissances maritimes pensaient en avoir codifié l'usage et interdit les excès : la Déclaration de Paris du 30 mars 1856 proscrit la guerre de course en protégeant la marchandise neutre embarquée, à l'exception de la contrebande de guerre, celle de Londres du 26 février 1909 est relative au droit de la guerre maritime. Cependant, en établissant en octobre 1914 un blocus de la mer du Nord destiné à couper l'Allemagne de ses sources d'approvisionnement, l'Angleterre incitera les Allemands à déclarer en février 1915 une guerre au commerce menée au moyen des sous-marins. La mise en oeuvre de cette arme nouvelle n'avait jusque-là jamais été envisagée, et le torpillage en mai 1915 du paquebot anglais Lusitania constitua un tournant. Jusqu'en février 1917, le gouvernement allemand hésitera à aller plus loin devant le risque de voir les Etats-Unis entrer dans le conflit. La déclaration de guerre sous-marine à outrance qu'il se résignera à notifier alors aboutit à un double fiasco : le nombre insuffisant de submersibles disponibles et la riposte alliée ne permirent pas d'atteindre le niveau de destruction nécessaire pour amener l'Angleterre à se retirer du conflit ; l'entrée des Etats-Unis dans la guerre au printemps 1918 sera décisive... Un ouvrage érudit, par l'un des plus grands spécialistes de l'histoire de la marine allemande.
Une histoire du monde depuis 1945 de Charles Zorgbibe
Prix : 24 €
ajouter Une histoire du monde depuis 1945 de Charles Zorgbibe au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Une histoire du monde depuis 1945
Charles Zorgbibe

432 pages
Résumé
A la fin du XIXe siècle, lord Curzon évoquait « l'échiquier sur lequel se joue le grand jeu pour la domination du monde ». Dans cette Histoire du monde depuis 1945, Charles Zorgbibe décrit et analyse le grand jeu international, les coalitions, crises et conflits qui rythment la marche du monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et l'apparition de l'arme nucléaire. Un panorama très actuel de la politique mondiale, développé dans un style clair : il ne s'agit pas d'un ouvrage technique, alourdi par le jargon des spécialistes, mais d'un « manuel diplomatique » pour le grand public. L'auteur distingue trois étapes dans la politique mondiale des soixante-quinze dernières années. 1945 : le début de la guerre froide. Le second conflit mondial a été un conflit total. Après qu'il eut pris fin, la responsabilité de l'organisation de la paix revient essentiellement à deux puissances : les Etats-Unis d'Amérique et la Russie soviétique... 1989-1991 : l'Union soviétique reconnaît son échec. Depuis les années 1970, elle s'enlisait économiquement et socialement ; le fossé s'accroissait avec les démocraties occidentales ; alors que l'U.R.S.S. de l'ère Brejnev jetait toutes ses forces dans la course à la puissance militaire et spatiale, se multipliaient les signaux d'alarmes sur la dégradation du système sanitaire et social... L'attaque du 11 septembre 2001 : vers une guerre civile mondiale ? Le massacre des « 3 000 » du 11 Septembre fait écho au double assassinat de Sarajevo, le 28 juin 1914. Ouvre-t-il, à son tour, un siècle sanglant ? Comme en 1914, un ultimatum est lancé à un Etat pour retrouver des terroristes : à la Serbie, en 1914 ; à l'Afghanistan, à l'automne 2001. Un volume à la fois savant et accessible.
Policier de Staline de Pierre Deriabine
Prix : 19 €
ajouter Policier de Staline de Pierre Deriabine au panier
 
Description
Policier de Staline
Pierre Deriabine

270 pages
Résumé
Le 15 février 1954, le K.G.B. perd la trace de Pierre Deriabine, chef du contre-espionnage soviétique en Autriche. Une chasse à l'homme est aussitôt déclenchée, avec ordre de le ramener à Moscou mort ou vif. L'implacable poursuite n'aboutira pas. Le fugitif trouve refuge aux Etats-Unis. Pierre Deriabine est le premier grand « défectionnaire » soviétique passé à l'Ouest après la mort de Staline. Contrôle de la population, espionnage de tous par tous, déportations et enlèvements, délations et provocations, enquêtes et contre-enquêtes, surveillance des enquêteurs, épuration des policiers, purges permanentes : l'ancien policier décrit les techniques de base du stalinisme. II démonte les rouages impitoyables d'une des machines répressives les plus dévastatrices : la police secrète de Staline. Ses révélations sont de la première importance. La structure du K.G.B., le fonctionnement de sa section austro-allemande, les opérations de son « poste » viennois n'ont pas de secret pour lui. Sa connaissance de la Sécurité d'Etat, de ses hommes, de leur mentalité, de leurs méthodes est si profonde qu'elle permet pour la première fois de comprendre la logique du monde soviétique. Car Deriabine a fait ses preuves aux trois points cardinaux de l'exercice opérationnel du pouvoir : le renseignement soviétique à l'étranger où il occupait un poste-clé, le parti communiste où il fut secrétaire, les forces de sécurité du Kremlin dans lesquelles il fut officier.
Beria de Thaddeus Wittlin
Prix : 24 €
ajouter Beria de Thaddeus Wittlin au panier
 
Description
Beria
Thaddeus Wittlin

486 pages
Résumé
Originaire de Géorgie, comme Staline, Lavrenti Beria intègre au début des années 1920 la Tcheka, première police politique soviétique. En 1926, il dirige la répression du mouvement nationaliste géorgien, s'attirant ses premières distinctions. Dans les années 1930, alors qu'il prend le contrôle du parti communiste géorgien, il est déjà un homme de confiance de Staline. Il orchestre les purges d'avant-guerre et, à partir de 1938, prend la direction du N.K.V.D. - police politique préfigurant le K.G.B. -, où il fait régner la terreur. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Beria est responsable de nombreux crimes de guerre - en particulier le massacre de Katyn - et de déportations massives.
 
 

 Voir tous les livres Xxè Siècle 
-30%
Trotski de Robert  Service - Robert Service
Prix : 19,25 €
Prix Public: 27,50 €
ajouter Trotski de Robert  Service - Robert Service au panier
 
Description
Trotski
Robert Service - Robert Service

624 pages
Résumé
Révolutionnaire, chef de guerre, icône, mais aussi écrivain brillant, homme fou des femmes, Juif en conflit avec ses racines, père de famille puis bouc émissaire et victime traquée, Trotski eut un destin des plus extraordinaires qui soient. Fondateur de l'armée Rouge, rival de Staline, qui le pourchasse à partir de 1927 jusqu'en Turquie, en France puis au Mexique, il termine sa vie dans une apogée de violence, à l'image de son existence tourmentée. Théoricien « pur » d'apparence, cet homme aussi génial que monstrueux ne fut en réalité habité que d'une seule obsession : celle du pouvoir. Retournant aux sources officielles et privées, Robert Service restitue avec précision l'homme dans son époque, analyse sa psychologie, et livre le récit saisissant de sa mort. En parallèle, il donne à lire un condensé sans appel de philosophie politique, à l'usage des « derniers croyants ».
-30%
Raspoutine de Alexandre Sumpf
Prix : 16,10 €
Prix Public: 23 €
ajouter Raspoutine de Alexandre Sumpf au panier
 
Description
Raspoutine
Alexandre Sumpf

352 pages
Résumé
A l'instar de Caligula, Grigori Raspoutine fait partie des personnages dont la légende noire - omniprésente - empêche de connaître l'histoire. La vie du moujik-guérisseur devenu favori du couple impérial (Nicolas II et Alexandra) n'a cessé de fasciner, de ses dons thaumaturgiques auprès du tsarévitch hémophile à ses frasques homériques ; de son ascension aux mystères de son assassinat, celui-ci donnant le la à la révolution qui allait entraîner les Romanov - et l'autocratie à sa suite - dans la tombe. Considéré comme l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire russe et soviétique, Alexandre Sumpf ouvre l'enquête, à partir d'archives et de la vaste bibliographie existante, notamment en langue russe. Il raconte d'abord la vie de l'homme avant de décrypter les multiples visages d'une diabolisation qui en dit beaucoup sur les métamorphoses successives de la Russie au XXe siècle.
-20%
Shoah française de Philippe Valode
Prix : 17,20 €
Prix Public: 21,50 €
ajouter Shoah française de Philippe Valode au panier
 
Description
Shoah française
Philippe Valode

336 pages
Résumé
Près de quatre-vingt mille Juifs, français et étrangers vivant en France, sont morts entre 1940 et 1945, livrés aux nazis par les autorités françaises. Si Philippe Pétain, François Darlan, Pierre Laval, Xavier Vallat, Louis Darquier de Pellepoix, Charles Mercier du Paty de Clam, Joseph Antignac, René Bousquet et Amédée Bussière sont reconnus comme responsables de la Shoah française, qu'en est-il de leurs proches collaborateurs ? Combien d'hommes portent des responsabilités tout aussi lourdes ? Qui sont les ultras de l'antisémitisme vichyssois dont les propos sont de véritables appels au meurtre ? Qui sont les chefs de partis collaborationnistes, dirigeants d'officines, journalistes, écrivains, hommes de radio, qui n'ont cessé de promouvoir la déportation des Juifs de France ? L'ouvrage analyse les causes profondes de l'antisémitisme en France et dévoile les belles carrières réalisées après-guerre par beaucoup de ceux qui ont participé à la politique antisémite de Vichy.
-40%
14-18 de PIERRE VALLAUD
Prix : 22,80 €
Prix Public: 38 €
ajouter 14-18 de PIERRE VALLAUD au panier
 
Description
14-18
PIERRE VALLAUD

608 pages
Résumé
Les quatre années qui ensanglantent le monde entre 1914 et 1918 sont, à bien des égards, l'événement constitutif du XXe siècle. Evénement majeur que tente de décrire cet ouvrage, en ne l'envisageant pas seulement sous l'angle des faits militaires et diplomatiques mais aussi, notamment, du point de vue culturel et idéologique. Avec l'idée sous-jacente que les facteurs qui le rendent possible, le traversent et le prolongent, agissent ensuite sous une autre forme et aboutissent au second conflit mondial. Non pas qu'il s'agisse d'une machine infernale séculaire, obéissant à une mécanique inéluctable, mais parce que l'une et l'autre guerre semblent ne constituer qu'un seul et même affrontement. Les nombreux documents commentés qui illustrent ce livre et dont la plupart sont inédits, voudraient montrer la représentation qui a été faite à l'époque de la guerre de 1914-1918, mais aussi l'image qui en est demeurée.
-20%
Grandeurs et misères d'une victoire de Georges Clémenceau - Georges Clemenceau
Prix : 17,20 €
Prix Public: 21,50 €
ajouter Grandeurs et misères d'une victoire de Georges Clémenceau - Georges Clemenceau au panier
 
Description
Grandeurs et misères d'une victoire
Georges Clémenceau - Georges Clemenceau

322 pages
Résumé
Dans ce texte brillant paru en avril 1930, peu de temps après sa mort, Georges Clemenceau riposte à une attaque virulente du maréchal Foch. Il relate et justifie son action, en particulier au cours de la période où il fut président du Conseil, de 1917 à 1920. A la fois mémoires et plaidoyer, cet ouvrage ultime offre le témoignage d'un homme d'Etat d'exception - l'un des maîtres d'oeuvre du traité de Versailles - sur le drame de la guerre et de la paix, sur la grandeur de l'engagement et la solitude du pouvoir.
-30%
La Promesse de l'Est de Christian Ingrao
Prix : 16,80 €
Prix Public: 24 €
ajouter La Promesse de l'Est de Christian Ingrao au panier
 
Description
La Promesse de l'Est
Christian Ingrao

480 pages
Résumé
Comment les nazis ont-ils rêvé leur victoire et le « Reich de mille ans » ? Entre 1939 et 1943, l'utopie impériale nazie connut des débuts de réalisation dans les espaces conquis à l'Est, brutalement vidés de leurs habitants, déplacés, réduits en esclavage et, pour les juifs, ainsi que de nombreux Slaves, assassinés. Elle eut ses ingénieurs, ses agences et ses pionniers (pas moins de vingt-sept mille jeunes Allemands). Elle suscita ferveur et adhésion. Dans le Reich de mille ans aux frontières élargies par la conquête, une communauté racialement pure vivrait bientôt une existence réconciliée de prospérité sereine. Christian Ingrao examine pour la première fois, dans leur cohérence et dans leurs tensions, le travail des différentes institutions, le parcours des hommes et des femmes qui y ont pris part, l'ampleur des planifications successivement dessinées. Il poursuit une anthropologie sociale de l'émotion nazie et dévoile, à côté de la haine et de l'angoisse, la part de la joie et de l'attente, deux faces d'une même réalité. L'espérance nazie fut le cauchemar des populations. C'est ce que révèle crûment l'étude des violences déchaînées à l'échelle de la région de Zamosé, aux confins de la Pologne et de l'Ukraine. Un grand livre, qui porte sur l'un des aspects les plus méconnus du nazisme.
-30%
Staline de JEAN-JACQUES MARIE
Prix : 22,75 €
Prix Public: 32,50 €
ajouter Staline de JEAN-JACQUES MARIE au panier
 
Description
Staline
JEAN-JACQUES MARIE

1004 pages
Résumé
La présence et l'ombre de Staline planent sur l'U.R.S.S., de la révolution d'Octobre en 1917 à la chute de Gorbatchev en 1991, et sans doute encore aujourd'hui. En effet, le stalinisme n'a pas rendu tous ses comptes, son inspirateur non plus. Découvrir l'homme des épurations politiques et physiques, des procès truqués, des millions de morts au cours de la famine de 1932-1933, de la déportation de peuples entiers, des complots, des goulags, du « socialisme dans un seul pays », du pacte germano-soviétique, de la guerre froide et de la terreur généralisée, c'est donc aussi faire l'histoire de ce qui avait pris pour nom le communisme et qui n'était autre que la dictature et le culte de la personnalité. Le rapport Khrouchtchev avait retenti comme un coup de tonnerre, même si l'on savait depuis longtemps qui était Staline ou, tout du moins, de quoi il était capable. Nourrie de documents encore inaccessibles il y a peu de temps, cette biographie éclaire les sources d'un totalitarisme particulièrement sanguinaire.
-30%
Une histoire mondiale du communisme, tome 2 de Thierry WOLTON
Prix : 27,30 €
Prix Public: 39 €
ajouter Une histoire mondiale du communisme, tome 2 de Thierry WOLTON au panier
 
Description
Une histoire mondiale du communisme, tome 2
Thierry WOLTON

1136 pages
Résumé
La tragédie humaine à laquelle est associée l'histoire du communisme est-elle la conséquence de circonstances malheureuses ou d'une politique délibérée ? Ce débat, récurrent depuis l'apparition du premier régime communiste en Russie, ne peut être tranché que si l'on prend en considération la dimension mondiale du système. Quelles que soient la géographie, l'histoire, la culture des pays où le communisme a triomphé, les mêmes méthodes ont abouti aux mêmes résultats. Ce ne sont pas les circonstances qui ont scellé le sort des peuples concernés, mais l'application d'une politique identique, quelles que soient les particularités nationales. Rien ne ressemble davantage à une victime russe qu'une victime chinoise, cubaine, coréenne ou roumaine... La guerre civile permanente que les régimes communistes ont menée contre leur population, pour imposer leur dogme, explique l'hécatombe sans précédent qui en a résulté. C'est en toute conscience que des dizaines de millions d'êtres humains ont été enfermés, torturés, déportés, affamés. C'est en toute conscience que des centaines de millions d'autres êtres humains ont été surveillés, exploités, endoctrinés, asservis. L'histoire mondiale du communisme, vue du côté des victimes, montre à quel point les utopistes parvenus au pouvoir n'ont pas davantage cherché à en finir avec les inégalités qu'à construire la société idéale promise : c'est à l'humanité de l'homme qu'ils s'en sont pris.
-50%
La Guerre au XXe siècle de Pierre VALLAUD
Prix : 14,50 €
Prix Public: 29 €
ajouter La Guerre au XXe siècle de Pierre VALLAUD au panier
 
Description
La Guerre au XXe siècle
Pierre VALLAUD

456 pages
Résumé
Au cours du XXe siècle, pas un jour ne s'est écoulé sans que les armes, à un bout ou l'autre de la planète, n'aient parlé. Ce livre, qui combine récits et réflexions, rend compte d'un phénomène d'une ampleur inégalée dans l'histoire, tant par ses ravages matériels et humains que par ses conséquences idéologiques et politiques. Il en révèle également les spécificités : caractère multiforme des conflits, victimes civiles surpassant en nombre et en souffrance les victimes militaires, bouleversement des centres géopolitiques - la vieille Europe aux prises avec ses contradictions internes tandis que l'axe du monde bascule du côté des Etats-Unis et des pays d'Asie et du Pacifique -, réapparition des moteurs les plus anciens de l'histoire (religions, nationalisme, xénophobie...), sans oublier les ressorts économiques et financiers, qui poussent les Etats à précipiter les hommes les uns contre les autres, au prétexte de la défense des valeurs supérieures. A propos des deux guerres mondiales, il est courant de parler d'une guerre de « trente ans » ; ici, il faudrait parler d'une guerre de « cent ans ». Sans considérer qu'il s'agit d'une continuité linéaire et encore moins d'un seul événement, ce sont les forces qui sous-tendent le phénomène guerrier au XXe siècle qui sont mises en valeur dans l'ouvrage. Une manière de fournir les clefs de l'analyse des guerres, de leur fondement et de leur manifestation. En filigrane, évidemment, les échecs de la paix et de ses militants, bien démunis face au cynisme des partisans de la guerre, avec une exception notable : la construction européenne qui, depuis les années 1950, a inauguré une autre conception du monde. L'édition Club de ce livre s'accompagne d'un DVD d'entretien avec Pierre Vallaud, qui met en perspective l'ensemble de ces éléments.
-40%
Les Grandes Guerres de Nicolas Beaupré
Prix : 47,40 €
Prix Public: 79 €
ajouter Les Grandes Guerres de Nicolas Beaupré au panier
 
Description
Les Grandes Guerres
Nicolas Beaupré

1152 pages
Résumé
Les chapitres : ils forment un récit, reprenant les grands thèmes et les chronologies (démographie, production, institutions, culture...). L'atelier de l'historien : le lecteur découvre la manière de travailler de l'historien. Cet atelier met en lumière les sources historiques et les débats d historiens que la période a engendrés. Un atout majeur. Les annexes : indispensables pour comprendre le travail de l'historien, elles reprennent les repères chronologiques, les notices biographiques, la bibliographie par chapitre, la table des références iconographiques, les sources des textes, cartes et graphiques et l'index.
-20%
De la guerre de John KEEGAN
Prix : 24 €
Prix Public: 30 €
ajouter De la guerre de John KEEGAN au panier
 
Description
De la guerre
John KEEGAN

1248 pages
Résumé
L'Art du commandement, Histoire de la guerre et Anatomie de la bataille : trois textes fondateurs devenus des classiques incontournables pour tous ceux qui veulent comprendre les questions que pose la guerre, quelle que soit sa forme. Rassemblés dans un seul volume et servis par des traductions révisées, c'est toute l'oeuvre de Keegan qui peut ainsi se lire, dans toute sa cohérence, comme le souligne Arnaud Blin dans sa substantielle préface. Avec L'Art du commandement, Keegan montre qu'Alexandre, Wellington, Grant et Hitler incarnent quatre grandes familles de commandement militaire, qui illustrent autant d'âges successifs des conflits. Dans Anatomie de la bataille, en rupture avec ses prédécesseurs, le grand historien ne décrit plus la bataille telle qu'elle est jugée d'en haut, à la manière de l'état-major, mais la restitue par le bas, telle qu'elle est vécue par les soldats. Enfin, Histoire de la guerre, tout en offrant une narration chronologique exemplaire, pose une question fondamentale, et dans une certaine mesure provocante : la guerre est-elle intrinsèquement liée à la culture humaine ? La réponse de l'auteur est sans appel : toutes les civilisations lui doivent leurs origines.
-30%
 
Canaris de Eric KERJEAN
Prix : 14,70 €
Prix Public: 21 €
ajouter Canaris de Eric KERJEAN au panier
 
Description
Canaris
Eric KERJEAN

240 pages
Résumé
Rares sont les hommes dont le parcours semble aussi ambigu que celui de l'amiral Canaris. Incontestablement, cet ami intime de Heydrich a fait de l'Abwehr, les services secrets militaires de Hitler, une redoutable machine de domination au service du IIIe Reich. Et pourtant, dès 1938, Canaris réussit à s'imposer comme la figure tutélaire de la résistance au sein de la Wehrmacht. Il est vrai que, sans jamais intervenir directement dans les projets de l'opposition, le chef de l'Abwehr a toujours eu connaissance de son existence et de ses objectifs. C'est pourquoi, de la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à aujourd'hui, journalistes et historiens le présentèrent comme le chef de file de la résistance allemande au Führer. Faux, rétorque Eric Kerjean : il est le parfait nazi, convaincu, déterminé et loyal. La « résistance » de Canaris est un mythe. Grâce à une relecture complète des archives et à travers un récit digne d'un roman d'espionnage, l'auteur démontre que ce maître du double jeu laissa en réalité son service de renseignements se transformer en haut lieu de la résistance pour mieux la contrôler. Génie du contre-espionnage, il l'intégra comme un espion infiltre un groupe ennemi : pour le manipuler et l'empêcher d'agir. Contrairement à la vulgate qui fait de Canaris un traître à Hitler, il fut son meilleur serviteur et son plus grand protecteur.
-30%
Eichmann avant Jérusalem de Bettina Stangneth
Prix : 18,80 €
Prix Public: 26,90 €
ajouter Eichmann avant Jérusalem de Bettina Stangneth au panier
 
Description
Eichmann avant Jérusalem
Bettina Stangneth

672 pages
Résumé
Lors de son procès à Jérusalem en 1961, Adolf Eichmann se présenta comme un petit bureaucrate qui n'aurait fait qu'obéir aux ordres. Envoyée par le New Yorker pour couvrir le procès, Hannah Harendt écrivit quant à elle qu'Eichmann était certes un criminel antisémite notoire devant être châtié, mais qu'il n'aurait fait preuve d'aucun fanatisme particulier : davantage préoccupé par sa carrière qu'autre chose, il aurait été incapable de distinguer le bien du mal. Cette thèse dite de la « banalité du mal » déclencha un tollé lors de sa parution. Très respectueuse de la grande spécialiste du totalitarisme, la philosophe et historienne allemande Bettina Stangneth démontre ici, nouveaux documents à l'appui - et l'on en reste saisi d'effroi -, que cette thèse ne saurait s'appliquer à celui qui fut l'un des plus grands artisans de la solution finale. Comment pourrait-il en aller autrement alors que, fuyant en Argentine avec la complicité du Vatican en 1950, celui qui s'assura que les Juifs soient massacrés dans les camps de la mort osa déclarer que même si l'Allemagne nazie perdait la guerre, il sauterait dans la tombe avec joie parce qu'avoir cinq millions de victimes sur la conscience lui procurait une intense satisfaction ? S'il n'était que cela, cet ouvrage salué par la critique mondiale serait déjà un grand livre. Mais il y a plus. Il démontre qu'aujourd'hui encore l'abcès Eichmann est loin d'être vraiment percé.
-20%
Le Procès de Ravensbrück de Marie-Laure Le Foulon
Prix : 15,60 €
Prix Public: 19,50 €
ajouter Le Procès de Ravensbrück de Marie-Laure Le Foulon au panier
 
Description
Le Procès de Ravensbrück
Marie-Laure Le Foulon

272 pages
Résumé
Hambourg, décembre 1946. Au procès de Ravensbrück, Germaine Tillion (1907-2008) témoigne. De cette horreur nazie, elle tirera en 1988 un livre magnifique d'intelligence et de dignité, Ravensbrück. Marie-Laure Le Foulon revient sur ce procès et sur le parcours de cette ethnologue entrée l'année dernière au Panthéon, aux côtés de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, de Pierre Brossolette et de Jean Zay. Mais, surtout, elle propose des articles inédits tirés de Voix et visages, le bulletin de l'association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance, dans lesquels Germaine Tillion commente à chaud les débats sur ces assassins. L'occasion aussi de réentendre cette grande figure de la liberté et de la conscience humaine.
-20%
Les Cheminots, Vichy et la Shoah de Ludivine Broch
Prix : 19,10 €
Prix Public: 23,90 €
ajouter Les Cheminots, Vichy et la Shoah de Ludivine Broch au panier
 
Description
Les Cheminots, Vichy et la Shoah
Ludivine Broch

384 pages
Résumé
La S.N.C.F. est un monument national qui participe depuis 1937 à la vie quotidienne de tous les Français. Son histoire est pourtant méconnue, figée autour du mythe d'une entreprise nationale tout entière résistante. La réalité est plus complexe : s'il y a eu de nombreux cheminots héroïques, regroupés dans Résistance-Fer ce furent des engagements individuels. La S.N.C.F. a été un instrument de Vichy et a collaboré sans rechigner à l'économie de guerre allemande. Elle a transporté les prisonniers de guerre vers les stalags, les S.T.O. vers les usines allemandes, les résistants vers les camps de concentration, les juifs vers les camps de la mort. Dans cet essai, Ludivine Broch revisite l'histoire de la Résistance, de la Collaboration et de la déportation dans la France de Vichy à travers l'étude des cheminots français. Elle fait voler en éclats l'image glorifiée de la résistance de la S.N.C.F. mise en scène dans le film La Bataille du rail. Pour autant, l'auteure réfute la thèse de la responsabilité de la S.N.C.F. dans la déportation des Juifs de France. Pourquoi a-t-on gardé aussi longtemps le silence sur le rôle de la S.N.C.F. pendant les « années noires » ? Comment les sabotages de cheminots sont-ils devenus une sorte de mythe au fil des ans ? Quelles archives enfin ouvertes peuvent nous permettre de mieux comprendre le rôle des chemins de fer et de leurs employés dans la déportation de soixante-seize mille Juifs ? De la Bibliothèque nationale de France aux Archives nationales, en passant le Centre de documentation juive contemporaine ou encore l'Association pour l'histoire des chemins de fer français, l'auteure nous fait découvrir des archives jusqu'à lors inconnues du grand public.
-30%
 picto focus vidéo
Souvenirs d'une ambassade à Berlin de André François-Poncet
Prix : 16,80 €
Prix Public: 24 €
 Article épuisé
 
Description
Souvenirs d'une ambassade à Berlin
André François-Poncet

512 pages
Résumé
De septembre 1931 à octobre 1938, soit durant plus de sept ans, André François-Poncet a occupé l'ambassade de France durant la période-charnière où le destin de l'Allemagne et du monde a basculé. Conjuguant portraits d'une grande acuité, souvent féroces et ironiques, avec récits et analyses magistrales des événements, il offre une lecture incontournable pour quiconque s'intéresse aux « années noires ». Arrivé au moment où la République de Weimar entre en décomposition, il en raconte la fin avec brio, fin accélérée par les complots de cour autour de Hindenbourg, notamment la rivalité entre Papen et Schleicher, qui profite à Hitler. L'ambassadeur est naturellement aux premières loges lors de l'avènement de ce dernier et consacre de substantiels développements à la première année de son « règne », durant lequel il établit implacablement sa dictature (incendie du Reichstag, Nuit des Longs Couteaux, mort de Hindenbourg). Il peut dès lors engager pas à pas la marche à la guerre, violant le traité de Versailles (rétablissement du service militaire, occupation de la Rhénanie) avant d'agresser l'Autriche puis la Tchécoslovaquie (récit haletant de la conférence de Munich). L'ouvrage s'achève par le récit de son dernier entretien avec le Führer dans son « nid d'aigle », prélude à un portrait d'Hitler qui fait autorité par sa finesse et sa lucidité. Chroniqueur exceptionnel, d'une plume trempée dans l'encre de Saint-Simon, François-Poncet décrypte parfaitement les fondements et l'idéologie du régime tout comme la psychologie de ses dirigeants, masquant à l'Occident démocratique sa brutalité pour mieux le diviser tout en jouant avec maestria sur sa peur d'un nouveau conflit. Originellement publié en 1946, ce monument était introuvable depuis un demi-siècle. Jean-Paul Bled en rappelle l'importance dans sa présentation tout en le rendant accessible au grand public par l'établissement de nombreuses notes.
 
 

 Voir tous les livres Xxè Siècle 

Un bien commode responsable


La défaite de 1940 fut plus qu’un grand traumatisme guerrier, puisqu’elle aboutit à la mise à bas de la République et à l’instauration de l’État français de Pétain avec, à la clef, la collaboration. Pour expliquer cette déroute, il fallait un bouc émissaire… Parmi les hauts responsables militaires, les français n’avaient que l’embarras du choix. Ils choisirent un général quand tant d’autres auraient du répondre de leurs erreurs.
Corap en 1940. © D.R.
Guderian de Heinz Guderian
Prix : 23,50 €
 Article épuisé
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Guderian
Heinz Guderian

560 pages
Résumé
« L'âme et le génie de la Blitzkrieg » : c'est en ces termes que le baron Hasso-Eccard von Manteuffel, l'un de ses anciens subordonnés, fera l'éloge de Heinz Guderian après-guerre. Il est vrai que Guderian est à l'origine de nombre d'innovations doctrinales, tactiques et techniques qui offriront à la Wehrmacht ses premiers succès. Théoricien inspiré et travailleur acharné, il a aussi démontré toute sa fougue et son talent au fil de ses campagnes : ses Panzers n'ont-ils pas conquis la Pologne à la vitesse de l'éclair, mis à genoux l'armée française à Sedan et ravagé les terres soviétiques ? Mais il s'agit d'une image chevaleresque construite de toutes pièces par l'intéressé à travers ses Mémoires publiés en 1954, en pleine guerre froide. S'ils sont une lecture indispensable pour l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, la réalité est bien différente : en témoigne sa nomination comme chef d'état-major adjoint de l'armée de terre, au lendemain de l'attentat manqué contre Hitler, en juillet 1944. Un poste qui, dans un tel contexte, ne pouvait revenir qu'à un fidèle du régime, un nazi exemplaire, ambitieux et dénué de scrupules. Ce qu'était assurément Heinz Guderian qui, en dépit de sa disgrâce en 1945, sut donner le change et échapper à toute condamnation.

Lire la suite

Une activité quasi constante


La guerre est sans doute l’une des activités les plus constantes de l’homme. La France, dans ce domaine, s’est particulièrement illustrée. La période qui commence en 1870 et se poursuit aujourd’hui en est une démonstration parfaite. C’est état de fait est aussi l’occasion pour scruter le corps social français au prisme de ces situation particulièrement dramatiques.
Guerre de 1870 : Le Rêve. Les armées françaises en bivouac rêvent des grandes victoires de l’armée de Napoléon Ier au moment des défaites contre les Prussiens. Peinture d’Edouard Detaille. Paris, musée d’Orsay. © Leemage
Les Français en guerres de François Cochet
Prix : 25 €
ajouter Les Français en guerres de François Cochet au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Les Français en guerres
François Cochet

544 pages
Résumé
Les Français n'aiment pas la guerre, mais la font souvent. Même quand l'ensemble de la nation se croit en paix, il y a toujours des fractions de son armée déployées quelque part dans le monde et exposant la vie de soldats. Le lien, assez particulier et souvent contradictoire, qu'entretiennent les Français avec la guerre méritait donc largement d'être creusé, sur la longue période, de la défaite fondatrice de 1870 à nos jours. L'histoire militaire a trop longtemps été tenue dans le plus grand mépris en France, soit par suffisance, soit par idéologie. Il s'agit donc ici de proposer une histoire globale du fait guerrier, appuyée sur un travail de confrontation des sources, et de montrer qu'il est possible d'en faire un récit plaisant et argumenté. Et comme pour faire la guerre, il faut des hommes pour combattre, des discours pour légitimer le combat et des techniques pour le mener, ce sont ces trois approches, de 1870 à nos jours, qu'étudie avec érudition François Cochet.

Lire la suite

Instrument actif du totalitarisme


Le stalinisme s’est installé et maintenu par la force. Ses services secrets ont envoyé des hommes et des femmes à la mort ou dans des camps. Pour cela il fallait des artisans déterminés, Ejov est l’un d’eux, jusqu’à la caricature. Pur produit du système stalinien, il est à la fois un artisan discipliné de la répression généralisée et un acteur actif et zélé capable d’aller bien au-delà de ce qui lui est formellement demandé. Ainsi pourra-t-on lui reprocher d’être allé « trop loin ».
Vorochilov, Molotov, Staline et Iejov examinant les travaux du canal de la Volga. Après l’élimination de Iejov en 1939, celui-ci disparaîtra du cliché jusqu’à la fin de l’U.R.S.S. en 1991. © D.R.
Le Fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov de Aleksei Pavlyukov - Alexeï Pavlioukov
Prix : 32 €
ajouter Le Fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov de Aleksei Pavlyukov - Alexeï Pavlioukov au panier
 
Description
Le Fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov
Aleksei Pavlyukov - Alexeï Pavlioukov

500 pages
Résumé
Le nom de Iejov, ministre du N.K.V.D., la police politique soviétique, est associé pour toujours au moment le plus sinistre de l'histoire russe, celui de la Grande Terreur (1937-1938). L'auteur a eu accès à des archives habituellement fermées aux chercheurs, à savoir les archives centrales du F.S.B. et en particulier aux dossiers d'instruction de Iejov lui-même et de ses plus proches collaborateurs. Cherchant à se disculper, tous racontèrent dans le détail comment la machine fut mise en marche, avec ses quotas de victimes planifiés, comment elle fonctionna pendant un peu moins de deux ans et comment Staline y mit fin. Iejov, personnalité banale, sinon falote, apprenti tailleur, soldat adhérant au parti bolchevik dont il devient un fonctionnaire, s'élève peu à peu à l'intérieur de l'appareil grâce à une vertu que relèvent ses chefs : l'aptitude à exécuter coûte que coûte les ordres reçus. Le lecteur suit pas à pas son ascension, puis sa chute. A travers cette biographie scrupuleuse, c'est tout un système criminel qui est exploré.

Lire la suite

Présentation du club
Seul club de livres spécialisé, le Club Histoire met à votre disposition chaque mois une large sélection d’ouvrages historiques, dont la qualité et l’impartialité du choix sont garantis par un comité d’Historiens, de quoi satisfaire votre curiosité quelle que soit votre époque de prédilection.
Les 4 avantages du Club
1
Un Comité d’Historiens parraine une Sélection des Meilleurs Ouvrages de l’Histoire
2
Un Magazine Gratuit chaque mois
3
Des Réductions de 20% à 50% dès votre Entrée au Club
4
Des Points-Cadeaux pour bénéficier de Livres Gratuits
Votre engagement
Feuilletez la revue du mois
Inscrivez-vous à la newsletter
Inscription