Tous nos livres d'histoire - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, Ancien Régime, Révolution, XIXe Siècle, XXe Siècle, Religions, Civilisations, Traditions, Histoire immédiate - Club Histoire

Vous êtes ici :  Accueil > Dossiers/Civilisation

Civilisation

Un destin inattendu


Tiré à des millions d’exemplaires dans à peu près toutes les langues, le petit livre rouge, en dépit d’un contenu plutôt sommaire, est devenu la « bible » de toute une génération, pas seulement en Chine, aussi dans le reste du monde. Comprendre les succès d’une telle propagande, y compris dans des cercles réputés « intellectuels », éclaire grandement sur la marche des idées et des idéologies. Des milliers de chinois brandissent le petit livre rouge sur la place Tian An Men pendant la Révolution Culturelle, 1967. © Leemage.
Histoire du Petit Livre rouge de Pascale Nivelle
Prix : 18,90 €
ajouter Histoire du Petit Livre rouge de Pascale Nivelle au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Histoire du Petit Livre rouge
Pascale Nivelle

224 pages
Résumé
Chacun se souvient du petit livre rouge de Mao Zedong, deuxième best-seller mondial après la Bible et bréviaire de tous les maos du monde. Pourtant, en République Populaire de Chine, ce nom ne dit rien à personne. On ne connaît que les Citations du président Mao Zedong publiées à plus de neuf cent millions d'exemplaires. Mais on sait moins qu'il a été conçu pour endoctriner des militaires chinois quasiment illettrés. Et que Mao en avait fait sa « bombe idéologique », programmée dès le début des années soixante pour accéder au pouvoir et conquérir le monde. Au nom des pensées du Président, une jeunesse fanatisée va persécuter et humilier les intellectuels, les cadres du parti, les mandarins... On estime le nombre de morts à plusieurs millions. Difficile à croire aujourd'hui, ce petit objet en plastique rouge a aussi envoûté une partie de l'intelligentsia occidentale, à commencer par celle du Quartier latin à Paris. Comment cette propagande est-elle devenue la religion d'une génération, et le petit livre rouge leur missel ?

Lire la suite

Un choc des civilisations

 Confrontés aux habitants des Amériques, les conquérants européens font preuves d’attitudes très diverses. Les résistances qu’ils rencontrent, s’opposent souvent à leurs ambitions conquérantes. Ils n’en comprennent pas toujours les ressorts. C’est sans doute pour cela que la confrontation est plus que violente.
Peinture représentant la capture d’Atahualpa, dernier empereur de l’Empire inca, par le conquistador Francisco Pizarro. © AKG-Images
 
Indiens et conquistadores en Amérique du Nord de Jean-Michel Sallmann
Prix : 24 €
 Article épuisé
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Indiens et conquistadores en Amérique du Nord
Jean-Michel Sallmann

352 pages
Résumé
Quand on parle de conquête de l'Amérique du Nord, on pense immédiatement à ces pionniers venus d'Europe qui, au XIXe siècle, déferlèrent à l'Ouest en quête de terres à cultiver ou à prospecter. Or, on sait moins que dès les années 1520, des conquistadores espagnols audacieux (Hernan Cortès, Cabeza de Vaca, Hernando de Soto) se lancèrent à leurs frais à partir du Mexique à la conquête du Sud, qu'ils imaginaient riche en métaux précieux et recelant un détroit mythique leur permettant de gagner directement le Pacifique puis, au-delà, la Chine et les îles aux épices. Non sans mal, ils réussirent à s'implanter jusqu'au milieu du XIXe siècle sur les hautes terres de Californie, puis d'Arizona, du Nouveau-Mexique et du Texas, où ils installèrent des colons et fondèrent forts et missions auprès des Indiens pueblos. Ils rencontrèrent toutefois plus de difficultés en remontant la vallée du Mississippi à travers la Floride, le Tennessee, l'Alabama, la Caroline du Sud et la Géorgie. Là, dans ces vastes plaines, dont ils avaient du mal à apprécier l'immensité, ou au coeur de ces lagunes de mangroves, ils rencontrèrent quantité d'obstacles géographiques et humains, se heurtant en particulier à la résistance farouche de chefferies indiennes qui leur livrèrent une véritable guerre de guérilla. Repliés sur la Floride, ils battirent en retraite au XVIIIe siècle, quand les Anglais puis les Français vinrent leur en disputer la domination, non sans maudire ces terres qui, en guise d'or et d'argent, ne leur avaient apporté que ruine et défaite.

Lire la suite

Une œuvre unique et irremplaçable

 Lorsqu’ils détruisent ce qui relève du patrimoine de l’humanité, les obscurantistes islamistes, se soustraient eux-mêmes à l’humanité dans ce qu’elle a de plus riche. Ainsi leur terrorisme ne se manifeste pas seulement dans l’atteinte aux personnes mais dans la volonté de faire disparaître toute trace de culture.
Arc de triomphe de Palmyre, dit Porte d’Hadrien. Construit vers 200 sous Septime Sévère, il a été détruit le 4 octobre 2015 par l’organisation terroriste Daesh. © AKG.
Palmyre de Paul VEYNE
Prix : 14,50 €
 Article épuisé
 
Description
Palmyre
Paul VEYNE

144 pages
Résumé
Au moment où le site prestigieux de Palmyre est en train d'être saccagé, quel meilleur guide que Paul Veyne pour parcourir les vestiges d'une si vaste cité, aujourd'hui interdite ? Antique métropole florissante, située en plein désert au centre de la Syrie, au nord-est de Damas, Palmyre est l'ancienne Tadmor qui, selon la Bible, aurait été construite par Salomon. Cette importante cité caravanière fut la plus grande puissance commerciale du Proche-Orient entre le Ier et le IIIe siècle, véritable plaque tournante des échanges entre l'Orient et l'Occident, entre l'Inde, la Chine, la Mésopotamie, la Perse et Rome. Au Ier siècle de notre ère, sous Tibère, elle a le statut de province romaine. Elle atteint son apogée sous l'empereur Hadrien au IIe siècle. Après 260, Zénobie, la veuve d'Odénat, un notable palmyrénien chargé de coordonner la défense de l'Orient, tenta de prendre le pouvoir et entra en conflit avec Rome. Elle sera vaincue en 272 par l'empereur Aurélien... C'est cette histoire de la « Venise du désert » que nous peint avec émotion l'un des plus éminents professeurs du Collège de France.

Lire la suite

Grandeur et décadence des empires

 Les empires sont des constructions historiques appelées à disparaître. Ainsi de l’Empire romain aux empires disparus après le premier conflit mondial on assiste à un phénomène central de l’histoire du monde.

-40%
La Grande Stratégie de l'Empire byzantin de Edward Luttwak - Edward N. Luttwak
Prix : 17,90 €
Prix Public: 29,90 €
 Article épuisé
 
Description
La Grande Stratégie de l'Empire byzantin
Edward Luttwak - Edward N. Luttwak

512 pages
Résumé
On s'intéresse beaucoup à la culture de Byzance, mais c'est surtout sa lutte épique pour défendre son empire, pendant des siècles et des siècles, contre les incessantes vagues d'assaut de ses ennemis, qui semble éveiller des résonances profondes - tout particulièrement à notre époque. Ce livre est consacré à un aspect essentiel de l'histoire byzantine : l'application d'une méthode et l'ingéniosité avec laquelle Byzance a employé à la fois la persuasion et la force - c'est-à-dire la stratégie sous toutes ses formes, depuis les niveaux les plus élevés de l'habileté politique jusqu'aux tactiques militaires. A regarder précisément sur une carte ce qui a constitué physiquement l'Empire byzantin, on conçoit facilement quels appétits il a pu faire naître chez de nombreux peuples aux origines diverses. Mais cette convoitise ne se borne pas, loin de là, à ses territoires ; elle s'étend également à l'essence même de ce qu'il a été. Aussi a-t-il fallu que soit mise en oeuvre une diplomatie tous azimuts pour que l'empire s'affirme et perdure. Une aventure passionnante.

Lire la suite

Il a construit la Turquie moderne



L’effondrement de l’Empire ottoman après le Premier conflit mondial, permet la naissance d’une Turquie nouvelle. Son artisan : Ataturk. Faisant fi des résistances qui se dressent devant lui, il engage le pays dans une voie, celle de la modernisation sociale et de la laïcité. Durant un siècle ou presque elle caractérise le pays qui occupe désormais une place à part entre Orient et Occident.
 
Atatürk de Fabrice Monnier
Prix : 22,50 €
ajouter Atatürk de Fabrice Monnier au panier
 
Description
Atatürk
Fabrice Monnier

350 pages
Résumé
Atatürk demeure l'icône de la Turquie moderne. Nul ne conteste qu'il fut un chef de guerre hors pair et un législateur inspiré. Mais il était aussi un tyran sans scrupules et le persécuteur implacable des minorités religieuses. Jeune Turc ambitieux, officier d'état-major plein d'allant, ardent républicain, politicien madré... Les contradictions ont la vie dure dès qu'il s'agit d'évoquer la figure à multiples facettes du fondateur de la première république laïque en « terre d'islam », personnage énigmatique et paradoxal. Nourri des recherches les plus récentes, l'ouvrage de Fabrice Monnier retrace cette vie menée tambour battant, dans le contexte d'un Empire ottoman en faillite où les passions politiques, le jeu cynique des grandes puissances, l'intolérance religieuse et les rivalités ethniques entraînent mouvements de populations, déportations et assassinats de masse. Un livre essentiel pour comprendre la Turquie d'aujourd'hui.

Lire la suite

La Russie éternelle


Longtemps, la dynastie des Romanov a incarné l’Empire russe et sa façon de s’imposer dans le monde. De Pierre 1er à Nicolas II, en passant notamment par Catherine II, ils ont incarné un pouvoir sans partage qui a conduit la Russie à la révolution, mais a aussi constitué sa grandeur.
 
Les Romanov de Bertrand Deckers
Prix : 24,90 €
 Article épuisé
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Les Romanov
Bertrand Deckers

420 pages
Résumé
L'immense Russie est à jamais marquée par l'une des plus fabuleuses dynasties de tous les temps : les Romanov. Si leur nom remonte à une famille de boyards établie en Russie au XIVe siècle, c'est au mois de juillet 1613 que le premier des leurs - un jeune garçon de seize ans - ceint la couronne, une lourde coiffe bordée d'hermine. Au coeur du Kremlin, sous les cinq coupoles d'or de la cathédrale de la Dormition, Mikhaïl Féodorovitch Romanov prend la tête d'un état embryonnaire. Durant un peu plus de trois siècles, ses successeurs vont s'imposer comme l'incarnation de la Russie éternelle. Il y eut Pierre le Grand, l'autoritaire, le bâtisseur de Saint-Pétersbourg ; Catherine II, l'ambitieuse, l'indomptable, l'amante insatiable ; Alexandre Ier, ardent défenseur de son peuple ; Alexandre II, le visionnaire ; Nicolas II, le tsar martyr, que la révolution d'octobre 1917 conduisit à la mort. A travers ces destins inouïs, l'auteur évoque les splendeurs d'une Russie oubliée et ô combien fascinante.

Lire la suite

Un phénomène ancien


Le terrorisme n’est pas une invention contemporaine, même si, aujourd’hui, il est considéré par beaucoup comme une manifestation « moderne » de la lutte entre les différentes conceptions du monde. Il a été théorisé politiquement il y a plus de deux siècles et utilisé, à peu près sans discontinuer.

-57%
Histoire du terrorisme de Gilles Ferragu
Prix : 10 €
Prix Public: 23,50 €
ajouter Histoire du terrorisme de Gilles Ferragu au panier
 
Description
Histoire du terrorisme
Gilles Ferragu

496 pages
Résumé
Cet ouvrage entend proposer du terrorisme une vision globale afin de saisir les conditions historiques dans lesquelles la violence apparaît, puis se déploie dans les sociétés. L'auteur parcourt et analyse finement plus de deux siècles d'histoire, évoquant la violence politique qui frappe le monde occidental comme le monde oriental.

Lire la suite

Toutes les Russies


Durant des siècles l’institution monarchique et la Russie ne font qu’un. D’autant plus que les institutions et les croyances contribuent à cette unité apparemment indéfectible. Aussi, dès que la monarchie elle-même est remise en question, c’est l’ensemble de l’édifice qui est affecté.

-20%
 
Histoire de la Russie des tsars de Richard Pipes
Prix : 19,60 €
Prix Public: 24,50 €
 Article épuisé
 
Description
Histoire de la Russie des tsars
Richard Pipes

464 pages
Résumé
Parue en 1974 aux Etats-Unis, cette Histoire de la Russie des tsars est d'abord une formidable introduction à l'histoire et à la civilisation russes, écrite de main de maître par un historien connu pour sa prose limpide et son sens du récit. Ses développements sur le poids de l'Etat, l'apathie de la bourgeoisie, la sujétion de la paysannerie et la radicalisation de l'intelligentsia au XIXe siècle, entre autres, sont de tout premier ordre. C'est ensuite un livre à thèse passionnant, qui rappelle utilement que le coup d'Etat bolchevique de 1917 et le régime totalitaire qui en est issu n'ont jamais fait table rase du passé mais, au contraire, ont bénéficié d'un terreau idéal, celui de l'autocratie tsariste que Pipes raconte et dissèque, dans la lignée de L'Empire des tsars et les Russes de Leroy-Beaulieu et de La Russie en 1839 de Custine. Cette première édition en français, enrichie d'une préface inédite de l'auteur, constitue donc un événement.

Lire la suite

Un monde en carte


L’histoire de la cartographie et les atlas permettent de comprendre l’évolution de la maîtrise du monde. À travers les représentations qu’ils proposent, ce sont également les interprétations des activités humaines qui apparaissent, même si tout n’est pas « cartographiable ».

-68%
Atlas des empires maritimes de Cyrille P. Coutansais
Prix : 8 €
Prix Public: 24,90 €
 Article épuisé
 
Description
Atlas des empires maritimes
Cyrille P. Coutansais

296 pages
Résumé
Le terme « empire » évoque bien plus souvent l'Egypte pharaonique, la Perse achéménide ou les Mongols que la Crète, Venise ou Byzance. Une raison à cela ? Probablement une fascination pour ces grandes puissances continentales, aptes à rassembler peuples et territoires, et une méconnaissance des choses de la mer. L'apparent « soft power » vénitien n'a pourtant rien à envier au « hard power » de Gengis Khan. Car un empire maritime, en tant qu'empire détenant une flotte suffisamment imposante pour exercer sa force et son contrôle sur les mers, recèle beaucoup d'atouts. Monopoliser les principaux courants d'échanges ouvre en effet la voie à la richesse, donc à l'hégémonie. Des Phéniciens aux colons britanniques, de Carthage à Malacca, de Justinien à Napoléon, de Sindbad le Marin à Christophe Colomb, de la guerre du Péloponnèse à Pearl Harbor, de la Méditerranée à la mer des Antilles, des drakkars aux sous-marins : cet atlas déploie la grande fresque des jeux de pouvoir mondiaux. Un livre passionnant tout autant pour les amoureux de la mer que pour ceux qui veulent comprendre les grandes étapes de la construction des puissances mondiales.

Lire la suite

Grandes batailles du passé

 copyright AKG/images/Eric LessingNon seulement les batailles ont jalonné notre histoire mais leur interprétation est souvent très diverses, quand ce n’est pas le lieu même où elles se sont déroulées qui est en question. De plus certaines ont laissé plus de trace dans la mémoire que d’autres et sont devenues le symbole des grands changements dans les rapports de forces internationaux.
-40%
Alésia de Yann Le Bohec
Prix : 10,70 €
Prix Public: 17,90 €
ajouter Alésia de Yann Le Bohec au panier
 
Description
Alésia
Yann Le Bohec

224 pages
Résumé
Cessant d'opposer l'archéologie et les textes d'époque - généralement écrits par les vainqueurs -, Yann Le Bohec, en s'appuyant sur toutes les sources disponibles, dissipe tout malentendu : la dernière grande bataille de la guerre des Gaules a bel et bien eu lieu sur le site de la commune d'Alise-Sainte-Reine. César porta l'entière responsabilité de la guerre. Malgré leur héroïsme, les Gaulois n'avaient aucune chance de vaincre la meilleure armée de monde. Et si Vercingétorix faillit bien l'emporter, c'est grâce à son génie militaire inégalé. L'auteur analyse ensuite finement les conséquences de cette défaite, dont les traces sont encore présentes aujourd'hui dans notre culture : sommes-nous gaulois ? Sommes-nous romains ?

Lire la suite