Tous nos livres d'histoire - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, Ancien Régime, Révolution, XIXe Siècle, XXe Siècle, Religions, Civilisations, Traditions, Histoire immédiate - Club Histoire

Vous êtes ici :  Accueil > Dossiers/Xxeme-siecle

XXème siècle

Une France politique


La France républicaine s’est constituée peu à peu, jusqu’à fixer des opposition devenues classiques : droite et gauche. Ce sont là les racines d’aujourd’hui. Mais la droite comme la gauche recouvrent des réalités complexes nourries de l’histoire de notre pays et des fractures qui le caractérisent.
Louis Adolphe Thiers proclamé « Libérateur du Territoire » lors de la séance de l’Assemblée nationale tenue à Versailles le 16 juin 1877. Peinture de Benjamin Ulmann, Versailles, musée du château. © Leemage.
La France republicaine de Michel WINOCK
Prix : 32 €
ajouter La France republicaine de Michel WINOCK au panier
Je gagne 3 Points-Cadeaux
Description
La France republicaine
Michel WINOCK

1280 pages
Résumé
Michel Winock montre dans ce livre comment la culture et la pratique politiques des Francais se fondent sur ce qu'il appelle < un heritage de divisions > qui ne date pas seulement de la Revolution. Cette guerre civile latente, et parfois explosive, a pris sa source et son elan sous la monarchie, contrairement a l'idee recue d'une < France pacifiee, d'une societe harmonieuse tenue en main par le roi >. L'Etat centralise s'est heurte des cette epoque a des antagonismes et a une contestation du pouvoir politique au sein de la societe civile. Ce phenomene n'a cesse de s'accroitre depuis la Revolution. < S'il faut resumer les principales lignes de faille dans la longue duree, ajoute l'historien, trois types de desaccord s'interpenetrent : guerre de religion, affrontement sur les institutions et lutte des classes. > Michel Winock decrit et decrypte les phases successives ou permanentes de ce conflit interieur : entre tradition monarchique et peuple souverain ; Republique moderee ou Republique radicale ; clericalisme et laicite ; socialisme democratique et communisme de discorde ou de divisions, qui mettent constamment a l'epreuve notre edifice republicain en contribuant a le fragiliser. Reunissant derriere une substantielle introduction inedite soixante-dix textes ordonnes en sept parties, cet ouvrage magistral met en perspective pres de deux cents ans d'histoire politique et intellectuelle, rendant plus intelligible la complexite d'une nation a l'histoire tumultueuse.

Lire la suite

Autour de Churchill


Churchill ne fut pas seulement un grand homme d’État, il fut aussi un véritable écrivain et un mémorialiste reconnu. Grâce à lui, ce sont des parties entières de notre histoire qui sont restituées avec, évidemment, la subjectivité qui caractérise toujours ce genre de contributions.
Winston Churchill (1874-1965) en 1939 dans sa bibliothèque. © Mary Evans/Rue des Archives.
Mes grands contemporains de Churchill Winston
Prix : 20,90 €
ajouter Mes grands contemporains de Churchill Winston au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Mes grands contemporains
Churchill Winston

288 pages
Résumé
Ce recueil propose une serie de vignettes ecrites par Churchill, dans lesquelles on retrouve sa plume alerte, acerbe et pleine d'humour. La presente selection retient naturellement les grands Britanniques qu'il a cotoyes, dans le monde litteraire (Bernard Shaw, H. G. Wells), militaire (Haig), diplomatique (Lawrence d'Arabie) ou politique (George V, Edouard VIII), mais fait egalement la part belle aux etrangers. Sa charge contre Trotski, son portrait tout en nuances du Kaiser dechu, les reflexions sur le mime ou le conduit son admiration pour Charlie Chaplin n'ont rien perdu de leur actualite. Par ailleurs, son numero d'equilibriste quand il traite du < caporal Hitler > devenu tout-puissant chancelier d'Allemagne a un interet tout particulier. Enfin, la lucidite de son analyse des deux France, celle de Clemenceau a gauche, et celle de Foch a droite, reste d'une etonnante pertinence.

Lire la suite

Le bain de sang


Avant même la prise du pouvoir par les bolcheviks, une guerre civile sans pitié déchire l’ancien Empire russe. Elle met aux prises non seulement partisans et adversaires du régime tsariste, mais elle voit aussi s’affronter toutes les factions liées de près ou de loin à la révolution. Cinq ans d’affrontements qui font des milliers de victimes et font le lit de la violence du régime à venir.
La Mort du commissaire (une colonne de l’armée Rouge avance, malgré les blessés et les morts). Peinture de Kouzma Petrov-Vodkine (1878-1939). State Russian Museum, Saint-Pétersbourg. © Leemage.©
La Guerre civile russe de Alexandre Jevakhoff
Prix : 28 €
ajouter La Guerre civile russe de Alexandre Jevakhoff au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
La Guerre civile russe
Alexandre Jevakhoff

688 pages
Résumé
Prolongement de la revolution russe d'octobre 1917, la guerre civile rassemble l'ensemble des evenements qui dechirent l'ancien Empire russe durant plus de cinq annees. Elle ne se reduit pas simplement a la prise du pouvoir par les bolcheviks, ni meme a l'opposition entre revolutionnaires < rouges >, dont les courants sont multiples et les affrontements sanglants, et < blancs >, partisans du retour au regime tsariste et tout aussi dechires. La violence ruineuse du conflit n'est pas due au seul choc des terreurs decidees d'en-haut : cette guerre civile est d'abord un chaos indescriptible et tres violent, ou l'Etat et la societe russes se sont desintegres sous la poussee de multiples forces centrifuges. Pour mieux cerner les implications profondes de cet evenement complexe, et le raconter, il fallait la connaissance intime de l'ame russe d'Alexandre Jevakhoff, ainsi que sa plume. Le resultat de ce travail de longue haleine est exceptionnel : l'auteur livre enfin une etude complete et depassionnee de ce moment essentiel dans l'histoire du XXe siecle.

Lire la suite

Les corrompus


Le régime nazi aimait à se présenter comme exemplaire. En fait, en plus des exactions innommables qui furent les siennes, il fut entaché d’une corruption permanente. Nombreux sont ceux, à l’instar du plus emblématique d’entre eux, Goering, qui profitèrent de leur pouvoir pour s’enrichir et vivre au dépend du reste du peuple allemand.
Hans Hinkel (1901-1960), ministre de la Culture dans l’Allemagne nazie, dans le jardin de la maison de la presse allemande, avec mesdames Koch-Zeuthen (à droite) et Benno von Arent. Berlin, 2 juillet 1933. © Ullstein Bild / Roger-Viollet.©
Korruption ! de Frank Bajohr
Prix : 24 €
 Article épuisé
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Korruption !
Frank Bajohr

352 pages
Résumé
Que se passe-t-il lorsque la corruption s'installe au coeur de l'appareil etatique ? Qu'advient-il du peuple qui ne l'accepte pas ? De celui qui ferme les yeux ? Parler corruption a l'epoque nazie n'est pas la premiere chose qui vient a l'esprit de celui a qui l'on a raconte l'horreur de la guerre, de la Shoah. Cet ouvrage vient combler un vide historiographique et nous dit ceci : le regime nazi supposait un appareil corrupteur quasi organique. Un systeme qui recompensait les plus fideles, qui rendait riches les plus zeles, puisant ses ressources en spoliant les bannis. Un systeme que peu ont remis en cause. Le texte de Frank Bajohr ne laisse rien au hasard. Sa connaissance aigue du sujet associee a sa maitrise de l'historiographie revelent une surprenante verite : l'argent, plus que l'ideologie, etait le socle du nazisme. Les S.S. et leur cupidite sans limites en sont une preuve glacante. En lisant cette etude, on comprend mieux l'impact de la corruption a une telle echelle, pas seulement sous le joug d'Hitler mais egalement dans nos societes contemporaines.

Lire la suite

Crimes et châtiments


La guerre terminée, les procès se succèdent, et parfois sur la longue durée, pour juger les bourreaux du IIIe Reich. Le témoignage de Germaine Tillion à celui de Ravensbrück est l’un des temps forts pour prendre conscience de ce que fut la politique d’Hitler et de ses complices. Un point de vue essentiel pour comprendre aussi ce que fut cette justice d’après-guerre non à l’abri des rapports de forces de l’époque.
Procès de Ravensbrück. © AKG-Images.©
Le Proces de Ravensbruck de Marie-Laure Le Foulon
Prix : 19,50 €
ajouter Le Proces de Ravensbruck de Marie-Laure Le Foulon au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Le Proces de Ravensbruck
Marie-Laure Le Foulon

272 pages
Résumé
Hambourg, decembre 1946. Au proces de Ravensbruck, Germaine Tillion (1907-2008) temoigne. De cette horreur nazie, elle tirera en 1988 un livre magnifique d'intelligence et de dignite, Ravensbruck. Marie-Laure Le Foulon revient sur ce proces et sur le parcours de cette ethnologue entree l'annee derniere au Pantheon, aux cotes de Genevieve de Gaulle-Anthonioz, de Pierre Brossolette et de Jean Zay. Mais, surtout, elle propose des articles inedits tires de Voix et visages, le bulletin de l'association nationale des anciennes deportees et internees de la Resistance, dans lesquels Germaine Tillion commente a chaud les debats sur ces assassins. L'occasion aussi de reentendre cette grande figure de la liberte et de la conscience humaine.

Lire la suite

La banalité du mal


- En attendant l’édition scientifique à paraître en français, ce vade-mecum permet de se faire une idée sur un ouvrage à la réputation sulfureuse parce qu’il est le livre de référence du nazisme. Il donne quelques clefs essentielles et resitue le livre dans son contexte lui enlevant, par là-même tout pouvoir « magique ».
Copie de la première édition de Mein Kampf © DPA/Picture Alliance/Leemage.©
 picto focus vidéo
Tout sur Mein Kampf de Claude QUETEL
Prix : 14,90 €
ajouter Tout sur Mein Kampf de Claude QUETEL au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Tout sur Mein Kampf
Claude QUETEL

288 pages
Résumé
On aurait pu croire que la bible du nazisme etait tombee dans les oubliettes de l'histoire quand une violente polemique a surgi a l'automne 2015 a propos de son eventuelle reedition. Nombreux sont ceux qui s'y opposent au motif que ce serait faire la publicite des theses du Fuhrer ; d'autres estiment qu'il est absurde d'interdire < un document de premier ordre pour comprendre la Seconde Guerre mondiale >. Claude Quetel mene l'enquete en repondant a dix questions cruciales : qui etait Hitler avant Mein Kampf ? Dans quelles circonstances l'ouvrage a-t-il paru ? Que dit-il ? Annonce-t-il les crimes a venir du nazisme ? Est-ce le seul livre d'Hitler ? Quelle fut sa diffusion en Allemagne ? La France a-t-elle ignore Mein Kampf ? Quels autres pays l'ont publie ? A-t-il ete mis en cause a l'issue de la guerre ? Qu'est devenu Mein Kampf aujourd'hui ?

Lire la suite

L'autre exil

 Les Arméniens du Caucase sont contraints à l’exil après la révolution bolchevique. Cette diaspora rejoint celle de Turquie après le génocide. Pourtant les Arméniens où qu’il soient gardent la mémoire vive de leur histoire et de leur culture.
Convoi d'arméniens fuyant le Caucase
Exils armeniens de Anouche Kunth
Prix : 23 €
ajouter Exils armeniens de Anouche Kunth au panier
 
Description
Exils armeniens
Anouche Kunth

432 pages
Résumé
L'histoire de l'exil des Armeniens du Caucase s'ecrit a hauteur d'hommes et de femmes en fuite. De familles soudees face au danger, parfois separees. Banquiers, industriels, artistes, professeurs d'universite, hommes politiques, membres de professions liberales : tous, vers 1920, quittent leur Caucase natal dans un contexte de repression ciblee a l'encontre des opposants au bolchevisme. Les exiles armeniens sont issus des marges caucasiennes de l'empire des Romanov et appartiennent, par leur rang social et leurs convictions politiques, a ces < gens du passe > que le nouveau regime de Moscou entend liquider. Hors-frontieres, leurs trajectoires croisent celles des Armeniens chasses en masse de Turquie. D'une convulsion revolutionnaire a l'autre, ces anciens sujets d'empires connaissent bannissement et dispersion territoriale. Plusieurs dizaines de milliers d'entre eux trouvent refuge en France au debut des annees 1920. Les Armeniens du Caucase donneraient-ils a leur exil le sens d'une communaute de destin avec leurs < freres > de l'ancien Empire ottoman ? La reponse ne va pas de soi, tant, face a l'histoire, les differences internes au monde armenien sont profondes. Leur diaspora deviendrait le lieu d'une centralite nouvelle, fondee sur le brassage des individus et sur la construction d'experiences variees en un < grand recit > commun. Un ouvrage sensible, emouvant et magnifiquement ecrit, qui resonne avec l'actualite des guerres au Proche-Orient et des exils qui touchent l'Europe d'aujourd'hui.

Lire la suite

Aux prises avec l'empire Ottoman

 Si le front ouest est symbolisé par la Somme et Verdun. Au Moyen-Orient, la guerre fait également rage. Pas nécessairement au profit des Alliés. Ce front, théoriquement secondaire, joue un rôle très important dans la grande confrontation et est décisif dans une carte d’après-guerre dont on paie, encore aujourd’hui, les effets.
Soldats tirant à la mitrailleuse depuis une position turco-allemande. Mésopotamie, 1916. © Ullstein Bild / Roger-Viollet
Clausewitz de Bruno Colson
Prix : 27 €
ajouter Clausewitz de Bruno Colson au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Clausewitz
Bruno Colson

532 pages
Résumé
Carl von Clausewitz etait a la fois officier superieur et ecrivain d'exception. Son livre majeur, De la guerre, est toujours lu et etudie dans le monde entier. Pourtant, nulle biographie approfondie n'existait. La fin de la guerre froide, la reunification allemande et la reconstitution d'une partie des archives prussiennes, grace a des depots recents, ont livre de nouveaux documents et permettent aujourd'hui de mieux connaitre l'homme. Loin d'etre un penseur solitaire, Clausewitz a toujours entretenu de solides amities et a pese sur certaines decisions importantes durant les guerres napoleoniennes. Sa correspondance avec son epouse est une des plus riches de cette epoque. Elle montre que les Clausewitz formaient un couple moderne, base sur une estime mutuelle. Tout ceci n'est pas etranger a l'etonnante actualite de la pensee clausewitzienne.

Lire la suite

La France aux français !

 En promulguant, dès le 22 juillet 1940, une loi prévoyant le retrait de la nationalité française à un certain nombre de personnes, le régime du maréchal Pétain entre dans l’ère de la discrimination dont on sait quels seront les effets. Ils ne s’agissait pas seulement de les nier en tant que citoyens, mais de les transformer en apatrides, voire les renvoyer vers la mort.
L’étoile de David est cousue sur une veste pour distinguer les Juifs dans la France occupée. Paris, 1942. ©© Leemage
Denaturalises de Claire Zalc
Prix : 24 €
ajouter Denaturalises de Claire Zalc au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Denaturalises
Claire Zalc

400 pages
Résumé
< La France aux Francais ! > : ce fut l'une des premieres mesures mises en oeuvre par le gouvernement de Vichy. Les denaturalisations ont ete prevues par la loi du 22 juillet 1940. Cette loi, retroactive, visait potentiellement tous les Francais naturalises depuis 1927 : plusieurs centaines de milliers de personnes, peut-etre un million. A partir d'une etude d'une ampleur inedite dans les archives nationales et locales, Claire Zalc livre une puissante analyse des effets de la loi du 22 juillet 1940, la signification qu'elle a prise pour ceux qui l'ont appliquee (magistrats de la commission de Revision des naturalisations, prefets, maires, etc.) jusqu'a ses consequences pour ceux qui l'ont subie et se sont vus retirer la nationalite francaise. Si la loi est silencieuse sur les motifs du retrait de la nationalite et ne mentionne pas les Juifs, la conclusion de Claire Zalc est sans appel : < La mention israelite non seulement identifie, signale, stigmatise, mais surtout, elle etablit la decision. > Les Francais originaires d'Europe de l'Est, supposes juifs, ont ete les plus vises : ainsi se dessinent les visages des < mauvais Francais >. Si quinze mille personnes ont finalement ete dechues de la nationalite, ce sont des dizaines de milliers d'autres qui ont ete ciblees par l'enquete administrative et policiere, rendant les Juifs plus visibles, plus vulnerables aux persecutions et a la deportation. Claire Zalc etablit aussi nettement que le refus oppose par Vichy a la pression des autorites allemandes en faveur d'une denaturalisation de masse en 1943 ne resultait pas d'une volonte de protection des naturalises, mais du souci d'affirmer sa souverainete et de conserver jusqu'au bout la maitrise du processus.

Lire la suite

Une autre modernité

 C’est en se fondant sur l’histoire du Japon et sur sa culture que l’on peut comprendre les spécificités d’un pays non réductibles aux schémas occidentaux. D’autant plus qu’à bien des égards, la révolution du Meiji a fait croire à plus d’un que l’Occident l’avait emporté dans l’Empire du Soleil levant 
Femme japonaise dans le métro de Tokyo. © Istock-photos
Moderne sans etre occidental de Pierre-Francois Souyri
 
Description
Moderne sans etre occidental
Pierre-Francois Souyri

496 pages
Résumé
On a longtemps cru que la modernite etait la forme particuliere prise par le developpement historique de nos societes. Dans le cas du Japon, on pensait que, depuis la seconde moitie du XIXe siecle, il s'inspirait de la civilisation occidentale pour industrialiser le pays. Selon Pierre-Francois Souyri, l'histoire recente montre au contraire que la modernite telle que nous la concevions n'etait que l'aspect particulier d'un phenomene mondial. Au Japon, la modernite a eclos sur le terreau de la pensee japonaise et chinoise au moins autant que sur des references venues d'Occident : dans les annees 1880, la lutte pour la liberte et les droits du peuple et pour un regime constitutionnel s'inspire des classiques chinois plus que de la pensee rousseauiste ; celle contre la destruction de la nature par le systeme industriel puise ses references dans une cosmologie de l'harmonie entre la nature et l'homme ; le feminisme, qui emerge des les annees 1910, tire nombre de ses references dans le shinto ; et le premier socialisme s'inspire de formes de pensee largement confuceennes. Par ses remplois d'ideologies du passe, la modernisation japonaise oblige a relativiser le statut exemplaire de l'experience occidentale. Cette modernisation a de fait fonctionne autant comme anti-occidentalisation que comme occidentalisation. Et, aussi bien, son rythme et les questionnements qu'elle suscite ont ete identiques a ceux de l'Occident. Pierre-Francois Souyri peut des lors poser ce souriant paradoxe : une grammaire commune de la modernite peut puiser a des racines differentes.

Lire la suite