-30%
Staline contre Trotski de Alain FREREJEAN
Prix : 15,40 €
Prix Public: 22 €
ajouter Staline contre Trotski de Alain FREREJEAN au panier
 
Description
Staline contre Trotski
Alain FREREJEAN

320 pages
Résumé
Certains voient en Trotski le champion des prolétaires du monde entier, le prophète de l'égalité universelle, des conseils d'usines, de la terre à ceux qui la cultivent. Staline, au contraire, serait le nouveau tsar, claquemuré dans le Kremlin avec une nouvelle classe de privilégiés, la nomenklatura, une poignée de bureaucrates monopolisant datchas et magasins d'Etat. Tiré de l'excellent documentaire Duels (France 5), ce livre réunit des entretiens avec Hélène Carrère d'Encausse, Alexandre Adler, Stéphane Courtois, Jean-Jacques Marie, Alexandre Sumpf, Nicolas Werth et Serge Wolikow (le film diffusé sur France 5 n'en présentait que des extraits). Alain Frerejean les amalgame et les complète par une multitude d'informations puisées aux sources les plus récentes.
-20%
Trotski de Robert  Service - Robert Service
Prix : 22 €
Prix Public: 27,50 €
ajouter Trotski de Robert  Service - Robert Service au panier
 
Description
Trotski
Robert Service - Robert Service

624 pages
Résumé
Révolutionnaire, chef de guerre, icône, mais aussi écrivain brillant, homme fou des femmes, Juif en conflit avec ses racines, père de famille puis bouc émissaire et victime traquée, Trotski eut un destin des plus extraordinaires qui soient. Fondateur de l'armée Rouge, rival de Staline, qui le pourchasse à partir de 1927 jusqu'en Turquie, en France puis au Mexique, il termine sa vie dans une apogée de violence, à l'image de son existence tourmentée. Théoricien « pur » d'apparence, cet homme aussi génial que monstrueux ne fut en réalité habité que d'une seule obsession : celle du pouvoir. Retournant aux sources officielles et privées, Robert Service restitue avec précision l'homme dans son époque, analyse sa psychologie, et livre le récit saisissant de sa mort. En parallèle, il donne à lire un condensé sans appel de philosophie politique, à l'usage des « derniers croyants ».
-30%
Staline de JEAN-JACQUES MARIE
Prix : 22,75 €
Prix Public: 32,50 €
ajouter Staline de JEAN-JACQUES MARIE au panier
 
Description
Staline
JEAN-JACQUES MARIE

1004 pages
Résumé
La présence et l'ombre de Staline planent sur l'U.R.S.S., de la révolution d'Octobre en 1917 à la chute de Gorbatchev en 1991, et sans doute encore aujourd'hui. En effet, le stalinisme n'a pas rendu tous ses comptes, son inspirateur non plus. Découvrir l'homme des épurations politiques et physiques, des procès truqués, des millions de morts au cours de la famine de 1932-1933, de la déportation de peuples entiers, des complots, des goulags, du " socialisme dans un seul pays ", du pacte germano-soviétique, de la guerre froide et de la terreur généralisée, c'est donc aussi faire l'histoire de ce qui avait pris pour nom le communisme et qui n'était autre que la dictature et le culte de la personnalité. Le rapport Khrouchtchev avait retenti comme un coup de tonnerre, même si l'on savait depuis longtemps qui était Staline ou, tout du moins, de quoi il était capable. Nourrie de documents encore inaccessibles il y a peu de temps, cette biographie éclaire les sources d'un totalitarisme particulièrement sanguinaire.
-30%
 picto focus vidéo
La Route de la Kolyma de Nicolas Werth
Prix : 14 €
Prix Public: 20 €
ajouter La Route de la Kolyma de Nicolas Werth au panier
 
Description
La Route de la Kolyma
Nicolas Werth

202 pages
Résumé
Durant plus d'un mois, Nicolas Werth, spécialiste reconnu des politiques de violence en U.R.S.S. et de l'histoire du goulag en particulier, et ses compagnons de voyage vont sillonner la Kolyma, région symbole du goulag, la plus éloignée et la plus inaccessible, à la recherche des dernières traces du plus grand ensemble concentrationnaire soviétique. Durant vingt-cinq ans, entre 1930 et le milieu des années 1950, vingt millions de soviétiques sont passés par ces camps, deux millions y sont morts, plus d'un million y ont été exécutés. Nicolas Werth a retrouvé les traces des derniers survivants. Il a visité les rares musées, nés généralement d'initiatives privées, où sont exposés les quelques vestiges de la « civilisation goulagienne » encore conservés. Il a parcouru les pistes de la Kolyma, construites par les détenus eux-mêmes, pour tenter de retrouver les restes des camps de travail forcé, où les détenus extrayaient, dans des conditions extrêmes (- 50°C en hiver), l'or, le cuivre, l'uranium, le cobalt et autres minerais. Une quête souvent vaine, tant les traces se sont effacées dans ce milieu que l'homme n'a jamais véritablement conquis. La nature a repris ses droits, la taïga et la toundra ont englouti les derniers vestiges des camps. Dans ces conditions, comment l'historien peut-il encore appréhender cette civilisation disparue ? A travers les seules archives administratives ? Dans les récits des derniers survivants ? Ce voyage à la recherche de la Kolyma perdue est aussi une réflexion sur le métier d'historien.
Policier de Staline de Pierre Deriabine
Prix : 19 €
ajouter Policier de Staline de Pierre Deriabine au panier
 
Description
Policier de Staline
Pierre Deriabine

270 pages
Résumé
Le 15 février 1954, le K.G.B. perd la trace de Pierre Deriabine, chef du contre-espionnage soviétique en Autriche. Une chasse à l'homme est aussitôt déclenchée, avec ordre de le ramener à Moscou mort ou vif. L'implacable poursuite n'aboutira pas. Le fugitif trouve refuge aux Etats-Unis. Pierre Deriabine est le premier grand « défectionnaire » soviétique passé à l'Ouest après la mort de Staline. Contrôle de la population, espionnage de tous par tous, déportations et enlèvements, délations et provocations, enquêtes et contre-enquêtes, surveillance des enquêteurs, épuration des policiers, purges permanentes : l'ancien policier décrit les techniques de base du stalinisme. II démonte les rouages impitoyables d'une des machines répressives les plus dévastatrices : la police secrète de Staline. Ses révélations sont de la première importance. La structure du K.G.B., le fonctionnement de sa section austro-allemande, les opérations de son « poste » viennois n'ont pas de secret pour lui. Sa connaissance de la Sécurité d'Etat, de ses hommes, de leur mentalité, de leurs méthodes est si profonde qu'elle permet pour la première fois de comprendre la logique du monde soviétique. Car Deriabine a fait ses preuves aux trois points cardinaux de l'exercice opérationnel du pouvoir : le renseignement soviétique à l'étranger où il occupait un poste-clé, le parti communiste où il fut secrétaire, les forces de sécurité du Kremlin dans lesquelles il fut officier.