-30%
 picto focus vidéo
Les Hérétiques au Moyen Âge de André Vauchez
Prix : 17,50 €
Prix Public: 25 €
 Article épuisé
 
Description
Les Hérétiques au Moyen Âge
André Vauchez

312 pages
Résumé
Dans cette étude, André Vauchez fait revivre l'histoire de mouvements hérétiques dans la chrétienté occidentale entre la fin du Xe et le milieu du XVe siècle. Si les hérésies de l'an mil n'ont concerné qu'un très faible nombre de personnes appartenant à l'élite culturelle et sociale, celles des XIIe et XIIIe siècles étaient des mouvements contestataires puissants et solidement enracinés qui, dans certains cas, avaient pignon sur rue et fédéraient de nombreux foyers de dissidence tout en développant une stratégie cohérente pour réduire l'emprise du clergé catholique. De l'Allemagne rhénane à l'Italie centrale et à l'Espagne du Nord en passant par le Languedoc, de nombreuses régions de la chrétienté sont ainsi « gangrénées » - pour reprendre le vocabulaire des textes pontificaux de l'époque - par diverses formes d'hérésie, qu'elles soient cathare, luissite, vaudoise ou joachimite, au point de susciter chez le pape Grégoire IX une réaction d'épouvante et de haine dans la fameuse bulle Vox in Rama de 1233. Par la suite, l'action de l'Inquisition - et surtout celle des ordres mendiants (dominicains et franciscains) - semble avoir permis à l'Eglise romaine de reprendre la situation en main et de réduire l'emprise dissidente. Une grande oeuvre sur ces prétendus « Suppôts de Satan ».
-40%
Philippe le Bel de Georges Minois
Prix : 17,40 €
Prix Public: 29 €
ajouter Philippe le Bel de Georges Minois au panier
 
Description
Philippe le Bel
Georges Minois

800 pages
Résumé
Philippe le Bel (1268-1314) a été une énigme pour ses contemporains comme pour les historiens. Car l'homme reste caché derrière l'oeuvre du règne, une oeuvre propre à enflammer les imaginations à la lueur crépusculaire du bûcher des Templiers, et si l'on consièdre les drames familiaux de ses trois fils, de la lutte sans merci contre un pape mégalomane, Boniface VIII. « Roi de fer » pour les uns, édifiant de façon impitoyable un Etat bureaucratique moderne sur les ruines de la monarchie féodale ; roi de chair pour les autres, dissimulant derrière son masque de sphinx et son impassibilité de statue un esprit faible et indécis, dominé par ses légistes (Flote, Nogaret, Marigny) : il semble à jamais indéchiffrable. La réputation de Philippe le Bel a été ternie par la constante comparaison avec la figure idéalisée de son grand-père Saint Louis, dont le règne fait figure d'âge d'or. Il faut souligner que vers 1300 commence un véritable âge de fer : c'est la fin du « beau Moyen Âge » et l'entrée dans un siècle de catastrophes, avec les premières famines, les prémices de la guerre de Cent Ans et les épidémies. Conjuguant réformes intérieures ambitieuses et accroissement du domaine royal, le monarque sut répondre à ces défis et poser les jalons d'une monarchie forte et centralisée.
Des moines dans la cité de Bernard Hours
Prix : 23 €
ajouter Des moines dans la cité de Bernard Hours au panier
 
Description
Des moines dans la cité
Bernard Hours

320 pages
Résumé
Les villes françaises, au lendemain d'un XVIe siècle marqué par la Réforme et les guerres de Religion, se couvrent d'un « blanc manteau » de couvents et de monastères. Paris, nouvelle Rome, est exceptionnelle et exemplaire : capitale politique et culturelle, la ville porte une dynamique religieuse rayonnante. Les fondations nouvelles, suscitées par la réforme catholique, se multiplient à côté des anciennes abbayes médiévales qui exercent leurs droits seigneuriaux sur une grande partie du territoire urbain. Congrégations et ordres religieux sont des acteurs essentiels de la vie de la cité. Au coeur de la spéculation immobilière, leurs terrains sont l'objet de convoitises et chacun de leurs établissements représente un potentiel de production, de consommation, d'emploi et d'assistance. Les réguliers participent aux cérémonies civiques et portent les prières de la cité. Protégés des rois et des grands, conscients de leur pouvoir et de leur influence, ils contribuent pourtant à l'insurrection de la Ligue et prennent une part décisive à la dynamique de la réforme catholique par le biais de leurs prédicateurs et confesseurs. Avec eux, les Parisiens, et les Parisiennes, atteignent un taux d'alphabétisation très supérieur à la moyenne nationale. Paris doit également à leurs bibliothèques et à leurs savants une bonne part de son rayonnement dans la République des Lettres. Grâce à Bernard Hours, nous comprenons mieux comment ces femmes et ces hommes, qui ont voulu vivre hors du monde, ont aussi été des acteurs incontournables de la vie culturelle, économique et sociale de la cité.
-30%
Chasser les Juifs pour régner de Juliette Sibon
Prix : 15,05 €
Prix Public: 21,50 €
ajouter Chasser les Juifs pour régner de Juliette Sibon au panier
 
Description
Chasser les Juifs pour régner
Juliette Sibon

304 pages
Résumé
De Philippe Auguste (en 1182) à Louis XII (en 1501), les rois de France ont chassé puis rappelé les Juifs à plusieurs reprises, semblant hésiter sur le sort qu'il fallait leur réserver dans le royaume. Les intellectuels chrétiens développaient une argumentation de plus en plus violente face au judaïsme, religion jugée fausse et inférieure, mais concevaient le maintien des Juifs en chrétienté, et le pape se portait garant de leur sécurité. Ces événements, pourtant au coeur de la genèse de l'Etat moderne dans les derniers siècles du Moyen Âge, ont souvent été laissés de côté par les médiévistes. Retrouver le fil des événements, cerner la volonté politique des décideurs au-delà de leur détestation personnelle des Juifs et de l'antijudaïsme dominant dans la société chrétienne, saisir le point de vue des intellectuels et le sentiment des sujets chrétiens, tenter de comprendre comment les victimes réagissaient face aux événements et, finalement, inscrire l'histoire particulière des Juifs dans l'histoire générale du royaume de France au temps des derniers Capétiens et des premiers Valois, telles sont les ambitions de ce livre.
-30%
 
La Dernière Croisade de Xavier Hélary
Prix : 15,40 €
Prix Public: 22 €
 Article épuisé
 
Description
La Dernière Croisade
Xavier Hélary

320 pages
Résumé
25 août 1270 : Saint Louis s'éteint dans le camp de l'armée croisée, près de l'ancienne Carthage. Partis au début du mois de juillet d'Aigues-Mortes, les barons et les chevaliers qui ont pris la croix à la suite du roi de France ont débarqué à Tunis quelques jours plus tard. Paralysés dans l'attente toujours différée du roi de Sicile, épuisés par les chaleurs de l'été tunisien, les croisés sont rapidement décimés par la maladie qui emporte le roi et plusieurs hauts personnages. Après quelques combats menés pour sauver les apparences, l'armée croisée rembarque au mois de novembre. La destruction de la flotte dans un port sicilien par une tempête empêche l'expédition de se poursuivre en Terre sainte. Les croisés n'ont plus d'autre choix que de rentrer en France. Entreprise à grands frais, précédée de nombreux préparatifs de toutes sortes, la huitième et dernière croisade est un échec complet. C'est le récit d'un désastre qu'entreprend ce livre, depuis la prise de croix de Saint Louis en 1267 jusqu'au retour de l'armée croisée au printemps 1271. Un désastre à méditer en ces temps de crispations et de confrontations.