Tous nos livres d'histoire - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, Ancien Régime, Révolution, XIXe Siècle, XXe Siècle, Religions, Civilisations, Traditions, Histoire immédiate - Club Histoire

Vous êtes ici :  Accueil > XXè siècle
20eme_siecle.jpg
XXè siècle

Carte postale russe de V. Kalenski, Tous acclament la révolution socialiste, 1969.
Collection particulière.
Ph. © The Picture Desk / Collection Dagli Orti.

Georges Guynemer de Jean-Marc Binot
Prix : 24 €
ajouter Georges Guynemer de Jean-Marc Binot au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Georges Guynemer
Jean-Marc Binot

396 pages
Résumé
Il ne lui a fallu que deux ans et demi pour devenir une légende. Engagé volontaire alors qu'il avait été dispensé de service pour raisons de santé, d'abord simple élève mécanicien, Georges Guynemer est le premier pilote à être cité au communiqué officiel du Grand Quartier Général, après avoir abattu son cinquième ennemi en février 1916. Dans les mois qui suivent, les victoires s'enchaînent et il est proclamé as des as, promu capitaine puis officier de la Légion d'honneur. Pourtant la véritable histoire de celui qui a laissé son nom à d'innombrables rues, écoles et autres bâtiments publics reste mal connue. Rédigé à partir d'archives pour une part inédites, notamment celles de la famille de Guynemer, cet ouvrage examine les conditions qui ont permis la construction du « mythe Guynemer », personnification de l'armée de l'air, mais aussi incarnation fantasmée de toutes les qualités qu'on attend du soldat français.
Les Homosexuel-le-s en Europe de Fabrice Virgili - Julie Le Gac - Régis Schlagdenhauffen
Prix : 22 €
ajouter Les Homosexuel-le-s en Europe de Fabrice Virgili - Julie Le Gac - Régis Schlagdenhauffen au panier
 
Description
Les Homosexuel-le-s en Europe
Fabrice Virgili - Julie Le Gac - Régis Schlagdenhauffen

400 pages
Résumé
La Seconde Guerre mondiale a été marquée par une répression accrue des homosexuels dans de nombreux pays d'Europe. En allant au-delà de la question des persécutions, cet ouvrage interroge le quotidien des femmes et des hommes homosexuels en temps de guerre. Grâce à des spécialistes européens, ce livre raconte une histoire marquée par la répression, mais aussi par l'engagement dans les armées en guerre et la résistance dans des réseaux clandestins. Cet ouvrage est la première étude à l'échelle du continent européen. Il permet de mieux comprendre pourquoi la Seconde Guerre mondiale constitue une période charnière pour les homosexuels, hommes et femmes, en Europe.
Les Drogues et la Guerre de Lukasz Kamienski
Prix : 24 €
ajouter Les Drogues et la Guerre de Lukasz Kamienski au panier
 
Description
Les Drogues et la Guerre
Lukasz Kamienski

576 pages
Résumé
Des champignons hallucinogènes au LSD, du coca à la cocaïne, des amphétamines à l'ecstasy : cet ouvrage rigoureusement documenté évoque un aspect jusqu'alors peu abordé : les drogues en temps de guerre. Il démontre que les soldats, à toutes les époques et dans toutes les civilisations, ont très souvent eu recours aux drogues et alcools, volontairement ou incités par leurs hiérarchies. Si l'usage de drogues par les GI's américains au Viêtnam ou par les nazis était déjà connu, l'auteur élargit le tableau en dévoilant une pratique quasi universelle, des Vikings aux armées high tech du futur. Le but ? Vaincre la peur, doper les guerriers, supporter le manque de sommeil, surmonter la dépression. Aujourd'hui, des laboratoires préparent les drogues du futur qui permettront de réguler le sommeil, supprimer les syndromes post-traumatiques, mais aussi droguer l'ennemi pour l'amener à renoncer au combat.
L'Ami américain de Eric BRANCA
Prix : 23 €
ajouter L'Ami américain de Eric BRANCA au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
L'Ami américain
Eric BRANCA

384 pages
Résumé
« La France ne le sait pas, confiait François Mitterrand au soir de sa vie, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique. Une guerre inconnue, une guerre sans mort... Et pourtant une guerre à mort. » Ce n'est pourtant pas contre lui, mais bien contre Charles de Gaulle, combattu avec tant d'ardeur par ce même Mitterrand sous l'oeil bienveillant de Washington, que les Etats-Unis ouvrirent les hostilités, dès 1940, en préférant Pétain, Darlan puis Giraud à l'homme du 18 Juin. Et même Laval si son ultime manoeuvre de l'été 1944 pour rétablir la IIIe République avait été couronnée de succès ! Pourquoi cette hostilité alors que le Général sut se montrer l'allié le plus solide de l'Amérique quand, au début des années soixante, l'apocalypse nucléaire menaçait ? Parce que, au contraire des autres Européens, le fondateur de la Ve République estimait qu'amitié ne devait pas rimer avec vassalité. C'est l'histoire secrète de ce conflit que raconte ce livre à l'aide, notamment, d'archives américaines déclassifiées.
 
 

 Voir tous les livres Xxè Siècle 
Les Enfants du Goulag de Anne-Marie Losonczy - Marta Craveri
Prix : 24,90 €
ajouter Les Enfants du Goulag de Anne-Marie Losonczy - Marta Craveri au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Les Enfants du Goulag
Anne-Marie Losonczy - Marta Craveri

256 pages
Résumé
De 1939 jusqu'au début des années 1950, près d'un million d'Européens sont déportés en U.R.S.S. dans les camps de travail ou dans des villages isolés du Grand Nord, de la Sibérie et des steppes kazakhes. Parmi eux, nombre d'enfants et d'adolescents. C'est autour des récits de vie oraux de certains d'entre eux, recueillis entre 2008 et 2011, que ce livre restitue ce pan longtemps occulté et méconnu de l'histoire du Goulag : celle des enfants déplacés de force en U.R.S.S. à partir des pays d'Europe centrale et orientale. Qu'y-a-t-il de singulier dans le regard d'un enfant sur la déportation ? Serait-ce un mélange paradoxal entre l'impact des violences vues et subies et des moments d'amitiés, de curiosité et de partage ? Comment le danger, la peur et l'insolite deviennent-ils la routine du quotidien ? Comment construire une vie, après le retour dans un pays natal devenu étranger, marqué par la suspicion et un silence omniprésent autour de la répression ? Que faire de ces souvenirs lancinants pendant et après le régime communiste ? Autant de questions qui parcourent en filigrane ce livre.
La Guerre sous-marine allemande de François-Emmanuel Brézet
Prix : 23,50 €
ajouter La Guerre sous-marine allemande de François-Emmanuel Brézet au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
La Guerre sous-marine allemande
François-Emmanuel Brézet

416 pages
Résumé
La guerre maritime a existé de tout temps. Au XIXe siècle, les grandes puissances maritimes pensaient en avoir codifié l'usage et interdit les excès : la Déclaration de Paris du 30 mars 1856 proscrit la guerre de course en protégeant la marchandise neutre embarquée, à l'exception de la contrebande de guerre, celle de Londres du 26 février 1909 est relative au droit de la guerre maritime. Cependant, en établissant en octobre 1914 un blocus de la mer du Nord destiné à couper l'Allemagne de ses sources d'approvisionnement, l'Angleterre incitera les Allemands à déclarer en février 1915 une guerre au commerce menée au moyen des sous-marins. La mise en oeuvre de cette arme nouvelle n'avait jusque-là jamais été envisagée, et le torpillage en mai 1915 du paquebot anglais Lusitania constitua un tournant. Jusqu'en février 1917, le gouvernement allemand hésitera à aller plus loin devant le risque de voir les Etats-Unis entrer dans le conflit. La déclaration de guerre sous-marine à outrance qu'il se résignera à notifier alors aboutit à un double fiasco : le nombre insuffisant de submersibles disponibles et la riposte alliée ne permirent pas d'atteindre le niveau de destruction nécessaire pour amener l'Angleterre à se retirer du conflit ; l'entrée des Etats-Unis dans la guerre au printemps 1918 sera décisive... Un ouvrage érudit, par l'un des plus grands spécialistes de l'histoire de la marine allemande.
Une histoire du monde depuis 1945 de Charles Zorgbibe
Prix : 24 €
ajouter Une histoire du monde depuis 1945 de Charles Zorgbibe au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Une histoire du monde depuis 1945
Charles Zorgbibe

432 pages
Résumé
A la fin du XIXe siècle, lord Curzon évoquait « l'échiquier sur lequel se joue le grand jeu pour la domination du monde ». Dans cette Histoire du monde depuis 1945, Charles Zorgbibe décrit et analyse le grand jeu international, les coalitions, crises et conflits qui rythment la marche du monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et l'apparition de l'arme nucléaire. Un panorama très actuel de la politique mondiale, développé dans un style clair : il ne s'agit pas d'un ouvrage technique, alourdi par le jargon des spécialistes, mais d'un « manuel diplomatique » pour le grand public. L'auteur distingue trois étapes dans la politique mondiale des soixante-quinze dernières années. 1945 : le début de la guerre froide. Le second conflit mondial a été un conflit total. Après qu'il eut pris fin, la responsabilité de l'organisation de la paix revient essentiellement à deux puissances : les Etats-Unis d'Amérique et la Russie soviétique... 1989-1991 : l'Union soviétique reconnaît son échec. Depuis les années 1970, elle s'enlisait économiquement et socialement ; le fossé s'accroissait avec les démocraties occidentales ; alors que l'U.R.S.S. de l'ère Brejnev jetait toutes ses forces dans la course à la puissance militaire et spatiale, se multipliaient les signaux d'alarmes sur la dégradation du système sanitaire et social... L'attaque du 11 septembre 2001 : vers une guerre civile mondiale ? Le massacre des « 3 000 » du 11 Septembre fait écho au double assassinat de Sarajevo, le 28 juin 1914. Ouvre-t-il, à son tour, un siècle sanglant ? Comme en 1914, un ultimatum est lancé à un Etat pour retrouver des terroristes : à la Serbie, en 1914 ; à l'Afghanistan, à l'automne 2001. Un volume à la fois savant et accessible.
Policier de Staline de Pierre Deriabine
Prix : 19 €
ajouter Policier de Staline de Pierre Deriabine au panier
 
Description
Policier de Staline
Pierre Deriabine

270 pages
Résumé
Le 15 février 1954, le K.G.B. perd la trace de Pierre Deriabine, chef du contre-espionnage soviétique en Autriche. Une chasse à l'homme est aussitôt déclenchée, avec ordre de le ramener à Moscou mort ou vif. L'implacable poursuite n'aboutira pas. Le fugitif trouve refuge aux Etats-Unis. Pierre Deriabine est le premier grand « défectionnaire » soviétique passé à l'Ouest après la mort de Staline. Contrôle de la population, espionnage de tous par tous, déportations et enlèvements, délations et provocations, enquêtes et contre-enquêtes, surveillance des enquêteurs, épuration des policiers, purges permanentes : l'ancien policier décrit les techniques de base du stalinisme. II démonte les rouages impitoyables d'une des machines répressives les plus dévastatrices : la police secrète de Staline. Ses révélations sont de la première importance. La structure du K.G.B., le fonctionnement de sa section austro-allemande, les opérations de son « poste » viennois n'ont pas de secret pour lui. Sa connaissance de la Sécurité d'Etat, de ses hommes, de leur mentalité, de leurs méthodes est si profonde qu'elle permet pour la première fois de comprendre la logique du monde soviétique. Car Deriabine a fait ses preuves aux trois points cardinaux de l'exercice opérationnel du pouvoir : le renseignement soviétique à l'étranger où il occupait un poste-clé, le parti communiste où il fut secrétaire, les forces de sécurité du Kremlin dans lesquelles il fut officier.
Beria de Thaddeus Wittlin
Prix : 24 €
ajouter Beria de Thaddeus Wittlin au panier
 
Description
Beria
Thaddeus Wittlin

486 pages
Résumé
Originaire de Géorgie, comme Staline, Lavrenti Beria intègre au début des années 1920 la Tcheka, première police politique soviétique. En 1926, il dirige la répression du mouvement nationaliste géorgien, s'attirant ses premières distinctions. Dans les années 1930, alors qu'il prend le contrôle du parti communiste géorgien, il est déjà un homme de confiance de Staline. Il orchestre les purges d'avant-guerre et, à partir de 1938, prend la direction du N.K.V.D. - police politique préfigurant le K.G.B. -, où il fait régner la terreur. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Beria est responsable de nombreux crimes de guerre - en particulier le massacre de Katyn - et de déportations massives.
Le Fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov de Aleksei Pavlyukov - Alexeï Pavlioukov
Prix : 32 €
ajouter Le Fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov de Aleksei Pavlyukov - Alexeï Pavlioukov au panier
 
Description
Le Fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov
Aleksei Pavlyukov - Alexeï Pavlioukov

500 pages
Résumé
Le nom de Iejov, ministre du N.K.V.D., la police politique soviétique, est associé pour toujours au moment le plus sinistre de l'histoire russe, celui de la Grande Terreur (1937-1938). L'auteur a eu accès à des archives habituellement fermées aux chercheurs, à savoir les archives centrales du F.S.B. et en particulier aux dossiers d'instruction de Iejov lui-même et de ses plus proches collaborateurs. Cherchant à se disculper, tous racontèrent dans le détail comment la machine fut mise en marche, avec ses quotas de victimes planifiés, comment elle fonctionna pendant un peu moins de deux ans et comment Staline y mit fin. Iejov, personnalité banale, sinon falote, apprenti tailleur, soldat adhérant au parti bolchevik dont il devient un fonctionnaire, s'élève peu à peu à l'intérieur de l'appareil grâce à une vertu que relèvent ses chefs : l'aptitude à exécuter coûte que coûte les ordres reçus. Le lecteur suit pas à pas son ascension, puis sa chute. A travers cette biographie scrupuleuse, c'est tout un système criminel qui est exploré.
Le Dernier Camp de la mort de Mathilde Aycard - Pierre VALLAUD
Prix : 25,90 €
ajouter Le Dernier Camp de la mort de Mathilde Aycard - Pierre VALLAUD au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Le Dernier Camp de la mort
Mathilde Aycard - Pierre VALLAUD

304 pages
Résumé
Ce livre raconte l'histoire méconnue de la pire catastrophe navale de la Seconde Guerre mondiale. L'Allemagne était en plein chaos : on était à cinq jours de la capitulation et trois jours après le suicide du Führer. Himmler avait ordonné d'évacuer les déportés du camp de Neuengamme vers les ports de la Baltique. Les hommes furent entassés dans un ancien paquebot qui avait été le fleuron de la marine marchande allemande, le Cap Arcona, que les S.S. avaient dépouillé de tout moyen de sauvetage, gilets comme canots. En baie de Lübeck, en compagnie de deux autres bateaux, le véritable camp de la mort flottant fut attaqué, bombardé et coulé, ce qui causa la mort de plus de huit mille personnes, dont sept mille déportés de diverses nationalités européennes, pour la plupart des résistants à l'occupation nazie. Mais le plus effroyable de cet épisode, c'est que tous ces hommes furent massacrés par l'aviation alliée, plus exactement par la Royal Air Force qui, sur la foi de mauvais renseignements, croyait fermement que la flottille ne transportait que des S.S. Relatant avec minutie le déroulement de cette tragédie, les auteurs évoquent également les destins de nombreux passagers du Cap Arcona.
 picto focus vidéo
Tout sur Mein Kampf de Claude QUÉTEL
Prix : 14,90 €
ajouter Tout sur Mein Kampf de Claude QUÉTEL au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Tout sur Mein Kampf
Claude QUÉTEL

288 pages
Résumé
On aurait pu croire que la bible du nazisme était tombée dans les oubliettes de l'histoire quand une violente polémique a surgi à l'automne 2015 à propos de son éventuelle réédition. Nombreux sont ceux qui s'y opposent au motif que ce serait faire la publicité des thèses du Führer ; d'autres estiment qu'il est absurde d'interdire « un document de premier ordre pour comprendre la Seconde Guerre mondiale ». Claude Quétel mène l'enquête en répondant à dix questions cruciales : qui était Hitler avant Mein Kampf ? Dans quelles circonstances l'ouvrage a-t-il paru ? Que dit-il ? Annonce-t-il les crimes à venir du nazisme ? Est-ce le seul livre d'Hitler ? Quelle fut sa diffusion en Allemagne ? La France a-t-elle ignoré Mein Kampf ? Quels autres pays l'ont publié ? A-t-il été mis en cause à l'issue de la guerre ? Qu'est devenu Mein Kampf aujourd'hui ?
Klaus Barbie de Peter Hammerschmidt
Prix : 24,90 €
ajouter Klaus Barbie de Peter Hammerschmidt au panier
 
Description
Klaus Barbie
Peter Hammerschmidt

450 pages
Résumé
Capitaine S.S. et chef de la Gestapo à Lyon pendant la Seconde Guerre mondiale, Klaus Barbie se rend célèbre par sa cruauté et son efficacité dans la lutte contre les résistants et la persécution des Juifs. En 1943, il arrête Jean Moulin et démantèle la quasi-totalité de la résistance régionale. A la Libération, Barbie se met au service des Américains qui, dans l'Allemagne occupée, n'hésitent pas à recruter parmi les anciens nazis des spécialistes de la lutte anticommuniste. C'est le début de la guerre froide et l'ennemi d'hier devient un précieux allié contre l'U.R.S.S. En 1951, désormais compromettant, il est exfiltré en Bolivie sous le nom de Klaus Altmann. Une fois sa vie reconstruite, il conseille activement les dictateurs boliviens et travaille aussi pour la C.I.A., et même pour les services secrets allemands ! Traqué notamment par Serge et Beate Klarsfeld, il faudra attendre 1983 pour que ses protections le lâchent et qu'il soit enfin extradé en France afin d'y être jugé. Le 4 juillet 1987, la cour d'assises du Rhône reconnaît Klaus Barbie coupable de dix-sept crimes contre l'humanité et le condamne à la prison à perpétuité. L'auteur s'est plongé pendant plus de quatre ans dans les archives américaines, allemandes, britanniques et françaises. Il a dû se battre contre les administrations qui lui refusaient l'accès à certains documents censés être accessibles aux chercheurs. Ce livre est le résultat d'un travail ambitieux et acharné.
La Gestapo de Frank McDonough
Prix : 24 €
ajouter La Gestapo de Frank McDonough au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
La Gestapo
Frank McDonough

350 pages
Résumé
De sinistre mémoire, la police secrète du régime hitlérien a fait planer son ombre menaçante durant toute la durée du IIIe Reich. En Allemagne, bien sûr, mais aussi dans les territoires occupés par l'armée allemande. L'image qui est restée d'elle - des hommes en manteau de cuir noir descendant, l'arme au poing, de limousines garée au bas de la demeure de leurs victimes - est bien conforme à la réalité. De même que le recours à la force et à la torture pour conduire leurs victimes à des aveux conformes à ce dont ils avaient besoin. Ces représentations accablantes, tout à fait véridiques, doivent être cependant complétées par une perception plus complexe. Comment comprendre les liens qu'a entretenus le peuple allemand avec les autorités nazies ? Il est parfois difficile de l'imaginer autrement que subissant la politique du Troisième Reich. Et pourtant... C'est ce défi que relève Frank McDonough, en retraçant l'histoire inédite de la Gestapo. Car si cette police, créée le 26 avril 1933, semble incarner ce que l'Allemagne nazie eut de plus totalitaire, la réalité fut bien différente. Laxiste avec certains détenus, respectant les normes juridiques dans la conduite de certains de ses interrogatoires, la Gestapo n'inspirait pas une crainte permanente à la population allemande. Et bien que l'on ait longtemps cru en l'existence d'un réseau d'espions à son service, chargés d'identifier les opposants, l'auteur démontre que la plupart de ces derniers furent dénoncés par leurs plus proches parents... Puisant dans des rapports d'interrogatoires et des témoignages d'époque, Frank McDonough dresse le portrait d'une police ni omnisciente ni omnipotente, loin des fantasmes et du mystère. Et, à travers elle, du peuple allemand tel qu'il était alors.
L'Ascension de Volker Ullrich
Prix : 59 €
ajouter L'Ascension de Volker Ullrich au panier
 
Description
L'Ascension
Volker Ullrich

1232 pages
Résumé
Démagogue de premier ordre, comédien tout à fait doué qui préparait minutieusement ses prestations, pratiquant à merveille l'art de la dissimulation, qui lui permit constamment de tromper partisans comme adversaires sur ses intentions, doué d'une capacité d'appréhender et d'exploiter en un éclair les situations favorables, Hitler se montra bien supérieur à tous les concurrents de son propre parti, mais aussi à tous les hommes politiques oeuvrant dans les partis bourgeois. Son style d'exercice de pouvoir, singulièrement improvisé et personnalisé, qui provoqua des conflits de compétence durables et une anarchie des services et des attributions, était une méthode, maniée avec raffinement, visant à rendre de fait inattaquable sa propre position de pouvoir. Mêlant de manière inhabituelle l'univers intime et l'univers politique, il se mit en scène comme un politicien qui avait renoncé à tous les plaisirs personnels pour se placer entièrement au service du « peuple et du Reich ». Dans cette biographie de référence et qui fera date, Volker Ullrich reformule en termes nouveaux la question essentielle du pouvoir charismatique.
Sur les chemins de terre brune de Frédéric Sallée
Prix : 25 €
ajouter Sur les chemins de terre brune de Frédéric Sallée au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Sur les chemins de terre brune
Frédéric Sallée

512 pages
Résumé
De 1933 à 1939, des touristes venus des quatre coins du globe ont sillonné l'Allemagne, flânant de Brême à Heidelberg, mais parcourant également benoîtement les lieux de pèlerinage du nazisme en action, Munich-Nuremberg-Berchtesgaden. Qu'a donné à voir au monde cette Allemagne nazifiée ? Tantôt parodie de voyages-Potemkine autour de mises en scène de « territoires-témoin », tantôt fenêtre entr'ouverte sur l'autoritarisme, elle a su attirer de façon magnétique des sphères aussi variées que les cercles mondains, les anciens combattants, les écrivains, les journalistes, le monde des arts, les grands dirigeants économiques ou les simples anonymes. Des préparatifs jusqu'au retour, les différents temps du voyage révèlent une chronologie propre aux méthodes de séduction mises en place par le IIIe Reich à l'égard de l'étranger. En s'appuyant sur une riche documentation le plus souvent inédite, Frédéric Sallée dresse un tableau riche et nuancé des relations internationales de l'Allemagne nazie. De l'approbation aveugle au rejet inconditionnel d'un séjour en « Hitlérie », la gamme variée des réactions des voyageurs révèle comment l'Allemagne nazie façonna son image aux yeux du monde.
Lettres à la marquise de Alfred Dreyfus - Philippe Oriol
Prix : 23 €
ajouter Lettres à la marquise de Alfred Dreyfus - Philippe Oriol au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Lettres à la marquise
Alfred Dreyfus - Philippe Oriol

586 pages
Résumé
Affaire d'Etat, l'affaire Dreyfus est aussi l'affaire d'un homme qui n'a cessé de chercher à restaurer son honneur. Un homme qui demeure finalement bien peu connu, mais qui se dévoile dans son intimité au fil de cette correspondance inédite avec la marquise Arconati Visconti. De 1899 à 1923, ces quatre cent cinquante-huit lettres - la plupart étant de lui - révèlent non seulement Dreyfus après l'Affaire, mais aussi des points essentiels de l'histoire de France. Marie-Louise Arconati Visconti (1840-1923), fille du journaliste et homme politique Alphonse Peyrat, était une femme influente dans les salons parisiens en même temps qu'une républicaine laïque. Lettre après lettre, nous voyons défiler les vingt premières années du siècle : la fin de l'Affaire, le vote de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat, les premières années de la S.F.I.O., le ministère Clemenceau et les grèves, le transfert des cendres de Zola au Panthéon, la Grande Guerre. Nous rencontrons des figures essentielles de l'histoire française : Emile Combes, Jean Jaurès, Clemenceau, Aristide Briand... L'édition est établie et préfacée par Philippe Oriol, qui travaille depuis plus de vingt-cinq ans sur l'Affaire Dreyfus.
Guderian de Heinz Guderian
Prix : 23,50 €
 Article épuisé
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Guderian
Heinz Guderian

560 pages
Résumé
« L'âme et le génie de la Blitzkrieg » : c'est en ces termes que le baron Hasso-Eccard von Manteuffel, l'un de ses anciens subordonnés, fera l'éloge de Heinz Guderian après-guerre. Il est vrai que Guderian est à l'origine de nombre d'innovations doctrinales, tactiques et techniques qui offriront à la Wehrmacht ses premiers succès. Théoricien inspiré et travailleur acharné, il a aussi démontré toute sa fougue et son talent au fil de ses campagnes : ses Panzers n'ont-ils pas conquis la Pologne à la vitesse de l'éclair, mis à genoux l'armée française à Sedan et ravagé les terres soviétiques ? Mais il s'agit d'une image chevaleresque construite de toutes pièces par l'intéressé à travers ses Mémoires publiés en 1954, en pleine guerre froide. S'ils sont une lecture indispensable pour l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, la réalité est bien différente : en témoigne sa nomination comme chef d'état-major adjoint de l'armée de terre, au lendemain de l'attentat manqué contre Hitler, en juillet 1944. Un poste qui, dans un tel contexte, ne pouvait revenir qu'à un fidèle du régime, un nazi exemplaire, ambitieux et dénué de scrupules. Ce qu'était assurément Heinz Guderian qui, en dépit de sa disgrâce en 1945, sut donner le change et échapper à toute condamnation.
Corap de Max Schiavon
Prix : 23,50 €
ajouter Corap de Max Schiavon au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Corap
Max Schiavon

404 pages
Résumé
Issu d'un milieu très modeste, André Corap est un élève surdoué qui sort premier de Saint-Cyr, le plus jeune de sa promotion. Il est brillant, audacieux, et toute sa carrière n'est qu'une suite de réussites. Promu général en 1929, il est d'abord chef d'état-major du général Weygand, puis commande successivement la division d'Alger et les troupes du Maroc. En 1937, il est placé à la tête de la deuxième région militaire à Amiens où il prépare du mieux qu'il peut la guerre qu'il voit venir et annonce depuis longtemps. A l'automne 1939, il prend le commandement de la neuvième armée et la mène à la bataille en mai 1940 entre Namur et Charleville-Mézières. Mais ses unités disparates et mal équipées ne font pas le poids face aux corps blindés d'élite de la Wehrmacht. Qui était vraiment André-Georges Corap ? A-t-on perdu la guerre de 1940 à cause de lui ? Quelles responsabilités porte-t-il ? Telles sont les questions auxquelles Max Schiavon, avec érudition et talent, répond dans le présent ouvrage.
Dunkerque - 1940 de Jacques Duquesne
Prix : 26,90 €
ajouter Dunkerque - 1940 de Jacques Duquesne au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Dunkerque - 1940
Jacques Duquesne

320 pages
Résumé
Que s'est-il passé à Dunkerque du 21 mai au 4 juin 1940 ? Cette question lancinante hante les mémoires françaises, a fortiori celle des « Nordistes » : la ville réduite en cendres, onze mille morts, une défaite humiliante... La bataille de France s'y achève sur les plages du Nord avec la retraite précipitée des Britanniques, qui sonne le glas de la résistance des Alliés à l'offensive allemande et entraîne de fait l'armistice signé le 22 juin 1940 à Rethondes. Plus de soixante-dix ans après, le grand journaliste questionne l'histoire, qui croise aussi la sienne à travers le destin de son père, un simple flic livré à lui-même dans la débâcle. L'enfant qu'il était perdit alors à jamais toute illusion sur le monde. Jacques Duquesne raconte avec précision ces quinze jours qui ont changé l'histoire de France, et fait le point sur les polémiques qui ont marqué cet affrontement : les Allemands ont-ils voulu signer une paix séparée avec les Anglais ? Ces derniers nous ont-ils lâchés ou ont-ils seulement voulu, comme ils l'ont toujours prétendu, partir pour mieux revenir ?
 
 

 Voir tous les livres Xxè Siècle 
-30%
Staline de JEAN-JACQUES MARIE
Prix : 22,75 €
Prix Public: 32,50 €
ajouter Staline de JEAN-JACQUES MARIE au panier
 
Description
Staline
JEAN-JACQUES MARIE

1004 pages
Résumé
La présence et l'ombre de Staline planent sur l'U.R.S.S., de la révolution d'Octobre en 1917 à la chute de Gorbatchev en 1991, et sans doute encore aujourd'hui. En effet, le stalinisme n'a pas rendu tous ses comptes, son inspirateur non plus. Découvrir l'homme des épurations politiques et physiques, des procès truqués, des millions de morts au cours de la famine de 1932-1933, de la déportation de peuples entiers, des complots, des goulags, du « socialisme dans un seul pays », du pacte germano-soviétique, de la guerre froide et de la terreur généralisée, c'est donc aussi faire l'histoire de ce qui avait pris pour nom le communisme et qui n'était autre que la dictature et le culte de la personnalité. Le rapport Khrouchtchev avait retenti comme un coup de tonnerre, même si l'on savait depuis longtemps qui était Staline ou, tout du moins, de quoi il était capable. Nourrie de documents encore inaccessibles il y a peu de temps, cette biographie éclaire les sources d'un totalitarisme particulièrement sanguinaire.
-30%
Une histoire mondiale du communisme, tome 2 de Thierry WOLTON
Prix : 27,30 €
Prix Public: 39 €
ajouter Une histoire mondiale du communisme, tome 2 de Thierry WOLTON au panier
 
Description
Une histoire mondiale du communisme, tome 2
Thierry WOLTON

1136 pages
Résumé
La tragédie humaine à laquelle est associée l'histoire du communisme est-elle la conséquence de circonstances malheureuses ou d'une politique délibérée ? Ce débat, récurrent depuis l'apparition du premier régime communiste en Russie, ne peut être tranché que si l'on prend en considération la dimension mondiale du système. Quelles que soient la géographie, l'histoire, la culture des pays où le communisme a triomphé, les mêmes méthodes ont abouti aux mêmes résultats. Ce ne sont pas les circonstances qui ont scellé le sort des peuples concernés, mais l'application d'une politique identique, quelles que soient les particularités nationales. Rien ne ressemble davantage à une victime russe qu'une victime chinoise, cubaine, coréenne ou roumaine... La guerre civile permanente que les régimes communistes ont menée contre leur population, pour imposer leur dogme, explique l'hécatombe sans précédent qui en a résulté. C'est en toute conscience que des dizaines de millions d'êtres humains ont été enfermés, torturés, déportés, affamés. C'est en toute conscience que des centaines de millions d'autres êtres humains ont été surveillés, exploités, endoctrinés, asservis. L'histoire mondiale du communisme, vue du côté des victimes, montre à quel point les utopistes parvenus au pouvoir n'ont pas davantage cherché à en finir avec les inégalités qu'à construire la société idéale promise : c'est à l'humanité de l'homme qu'ils s'en sont pris.
-50%
La Guerre au XXe siècle de Pierre VALLAUD
Prix : 14,50 €
Prix Public: 29 €
ajouter La Guerre au XXe siècle de Pierre VALLAUD au panier
 
Description
La Guerre au XXe siècle
Pierre VALLAUD

456 pages
Résumé
Au cours du XXe siècle, pas un jour ne s'est écoulé sans que les armes, à un bout ou l'autre de la planète, n'aient parlé. Ce livre, qui combine récits et réflexions, rend compte d'un phénomène d'une ampleur inégalée dans l'histoire, tant par ses ravages matériels et humains que par ses conséquences idéologiques et politiques. Il en révèle également les spécificités : caractère multiforme des conflits, victimes civiles surpassant en nombre et en souffrance les victimes militaires, bouleversement des centres géopolitiques - la vieille Europe aux prises avec ses contradictions internes tandis que l'axe du monde bascule du côté des Etats-Unis et des pays d'Asie et du Pacifique -, réapparition des moteurs les plus anciens de l'histoire (religions, nationalisme, xénophobie...), sans oublier les ressorts économiques et financiers, qui poussent les Etats à précipiter les hommes les uns contre les autres, au prétexte de la défense des valeurs supérieures. A propos des deux guerres mondiales, il est courant de parler d'une guerre de « trente ans » ; ici, il faudrait parler d'une guerre de « cent ans ». Sans considérer qu'il s'agit d'une continuité linéaire et encore moins d'un seul événement, ce sont les forces qui sous-tendent le phénomène guerrier au XXe siècle qui sont mises en valeur dans l'ouvrage. Une manière de fournir les clefs de l'analyse des guerres, de leur fondement et de leur manifestation. En filigrane, évidemment, les échecs de la paix et de ses militants, bien démunis face au cynisme des partisans de la guerre, avec une exception notable : la construction européenne qui, depuis les années 1950, a inauguré une autre conception du monde. L'édition Club de ce livre s'accompagne d'un DVD d'entretien avec Pierre Vallaud, qui met en perspective l'ensemble de ces éléments.
-40%
Les Grandes Guerres de Nicolas Beaupré
Prix : 47,40 €
Prix Public: 79 €
ajouter Les Grandes Guerres de Nicolas Beaupré au panier
 
Description
Les Grandes Guerres
Nicolas Beaupré

1152 pages
Résumé
Les chapitres : ils forment un récit, reprenant les grands thèmes et les chronologies (démographie, production, institutions, culture...). L'atelier de l'historien : le lecteur découvre la manière de travailler de l'historien. Cet atelier met en lumière les sources historiques et les débats d historiens que la période a engendrés. Un atout majeur. Les annexes : indispensables pour comprendre le travail de l'historien, elles reprennent les repères chronologiques, les notices biographiques, la bibliographie par chapitre, la table des références iconographiques, les sources des textes, cartes et graphiques et l'index.
-20%
De la guerre de John KEEGAN
Prix : 24 €
Prix Public: 30 €
ajouter De la guerre de John KEEGAN au panier
 
Description
De la guerre
John KEEGAN

1248 pages
Résumé
L'Art du commandement, Histoire de la guerre et Anatomie de la bataille : trois textes fondateurs devenus des classiques incontournables pour tous ceux qui veulent comprendre les questions que pose la guerre, quelle que soit sa forme. Rassemblés dans un seul volume et servis par des traductions révisées, c'est toute l'oeuvre de Keegan qui peut ainsi se lire, dans toute sa cohérence, comme le souligne Arnaud Blin dans sa substantielle préface. Avec L'Art du commandement, Keegan montre qu'Alexandre, Wellington, Grant et Hitler incarnent quatre grandes familles de commandement militaire, qui illustrent autant d'âges successifs des conflits. Dans Anatomie de la bataille, en rupture avec ses prédécesseurs, le grand historien ne décrit plus la bataille telle qu'elle est jugée d'en haut, à la manière de l'état-major, mais la restitue par le bas, telle qu'elle est vécue par les soldats. Enfin, Histoire de la guerre, tout en offrant une narration chronologique exemplaire, pose une question fondamentale, et dans une certaine mesure provocante : la guerre est-elle intrinsèquement liée à la culture humaine ? La réponse de l'auteur est sans appel : toutes les civilisations lui doivent leurs origines.
-30%
 
Canaris de Eric KERJEAN
Prix : 14,70 €
Prix Public: 21 €
ajouter Canaris de Eric KERJEAN au panier
 
Description
Canaris
Eric KERJEAN

240 pages
Résumé
Rares sont les hommes dont le parcours semble aussi ambigu que celui de l'amiral Canaris. Incontestablement, cet ami intime de Heydrich a fait de l'Abwehr, les services secrets militaires de Hitler, une redoutable machine de domination au service du IIIe Reich. Et pourtant, dès 1938, Canaris réussit à s'imposer comme la figure tutélaire de la résistance au sein de la Wehrmacht. Il est vrai que, sans jamais intervenir directement dans les projets de l'opposition, le chef de l'Abwehr a toujours eu connaissance de son existence et de ses objectifs. C'est pourquoi, de la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à aujourd'hui, journalistes et historiens le présentèrent comme le chef de file de la résistance allemande au Führer. Faux, rétorque Eric Kerjean : il est le parfait nazi, convaincu, déterminé et loyal. La « résistance » de Canaris est un mythe. Grâce à une relecture complète des archives et à travers un récit digne d'un roman d'espionnage, l'auteur démontre que ce maître du double jeu laissa en réalité son service de renseignements se transformer en haut lieu de la résistance pour mieux la contrôler. Génie du contre-espionnage, il l'intégra comme un espion infiltre un groupe ennemi : pour le manipuler et l'empêcher d'agir. Contrairement à la vulgate qui fait de Canaris un traître à Hitler, il fut son meilleur serviteur et son plus grand protecteur.
-30%
Eichmann avant Jérusalem de Bettina Stangneth
Prix : 18,80 €
Prix Public: 26,90 €
ajouter Eichmann avant Jérusalem de Bettina Stangneth au panier
 
Description
Eichmann avant Jérusalem
Bettina Stangneth

672 pages
Résumé
Lors de son procès à Jérusalem en 1961, Adolf Eichmann se présenta comme un petit bureaucrate qui n'aurait fait qu'obéir aux ordres. Envoyée par le New Yorker pour couvrir le procès, Hannah Harendt écrivit quant à elle qu'Eichmann était certes un criminel antisémite notoire devant être châtié, mais qu'il n'aurait fait preuve d'aucun fanatisme particulier : davantage préoccupé par sa carrière qu'autre chose, il aurait été incapable de distinguer le bien du mal. Cette thèse dite de la « banalité du mal » déclencha un tollé lors de sa parution. Très respectueuse de la grande spécialiste du totalitarisme, la philosophe et historienne allemande Bettina Stangneth démontre ici, nouveaux documents à l'appui - et l'on en reste saisi d'effroi -, que cette thèse ne saurait s'appliquer à celui qui fut l'un des plus grands artisans de la solution finale. Comment pourrait-il en aller autrement alors que, fuyant en Argentine avec la complicité du Vatican en 1950, celui qui s'assura que les Juifs soient massacrés dans les camps de la mort osa déclarer que même si l'Allemagne nazie perdait la guerre, il sauterait dans la tombe avec joie parce qu'avoir cinq millions de victimes sur la conscience lui procurait une intense satisfaction ? S'il n'était que cela, cet ouvrage salué par la critique mondiale serait déjà un grand livre. Mais il y a plus. Il démontre qu'aujourd'hui encore l'abcès Eichmann est loin d'être vraiment percé.
-20%
Le Procès de Ravensbrück de Marie-Laure Le Foulon
Prix : 15,60 €
Prix Public: 19,50 €
ajouter Le Procès de Ravensbrück de Marie-Laure Le Foulon au panier
 
Description
Le Procès de Ravensbrück
Marie-Laure Le Foulon

272 pages
Résumé
Hambourg, décembre 1946. Au procès de Ravensbrück, Germaine Tillion (1907-2008) témoigne. De cette horreur nazie, elle tirera en 1988 un livre magnifique d'intelligence et de dignité, Ravensbrück. Marie-Laure Le Foulon revient sur ce procès et sur le parcours de cette ethnologue entrée l'année dernière au Panthéon, aux côtés de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, de Pierre Brossolette et de Jean Zay. Mais, surtout, elle propose des articles inédits tirés de Voix et visages, le bulletin de l'association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance, dans lesquels Germaine Tillion commente à chaud les débats sur ces assassins. L'occasion aussi de réentendre cette grande figure de la liberté et de la conscience humaine.
-20%
Les Cheminots, Vichy et la Shoah de Ludivine Broch
Prix : 19,10 €
Prix Public: 23,90 €
ajouter Les Cheminots, Vichy et la Shoah de Ludivine Broch au panier
 
Description
Les Cheminots, Vichy et la Shoah
Ludivine Broch

384 pages
Résumé
La S.N.C.F. est un monument national qui participe depuis 1937 à la vie quotidienne de tous les Français. Son histoire est pourtant méconnue, figée autour du mythe d'une entreprise nationale tout entière résistante. La réalité est plus complexe : s'il y a eu de nombreux cheminots héroïques, regroupés dans Résistance-Fer ce furent des engagements individuels. La S.N.C.F. a été un instrument de Vichy et a collaboré sans rechigner à l'économie de guerre allemande. Elle a transporté les prisonniers de guerre vers les stalags, les S.T.O. vers les usines allemandes, les résistants vers les camps de concentration, les juifs vers les camps de la mort. Dans cet essai, Ludivine Broch revisite l'histoire de la Résistance, de la Collaboration et de la déportation dans la France de Vichy à travers l'étude des cheminots français. Elle fait voler en éclats l'image glorifiée de la résistance de la S.N.C.F. mise en scène dans le film La Bataille du rail. Pour autant, l'auteure réfute la thèse de la responsabilité de la S.N.C.F. dans la déportation des Juifs de France. Pourquoi a-t-on gardé aussi longtemps le silence sur le rôle de la S.N.C.F. pendant les « années noires » ? Comment les sabotages de cheminots sont-ils devenus une sorte de mythe au fil des ans ? Quelles archives enfin ouvertes peuvent nous permettre de mieux comprendre le rôle des chemins de fer et de leurs employés dans la déportation de soixante-seize mille Juifs ? De la Bibliothèque nationale de France aux Archives nationales, en passant le Centre de documentation juive contemporaine ou encore l'Association pour l'histoire des chemins de fer français, l'auteure nous fait découvrir des archives jusqu'à lors inconnues du grand public.
-30%
 picto focus vidéo
Souvenirs d'une ambassade à Berlin de André François-Poncet
Prix : 16,80 €
Prix Public: 24 €
 Article épuisé
 
Description
Souvenirs d'une ambassade à Berlin
André François-Poncet

512 pages
Résumé
De septembre 1931 à octobre 1938, soit durant plus de sept ans, André François-Poncet a occupé l'ambassade de France durant la période-charnière où le destin de l'Allemagne et du monde a basculé. Conjuguant portraits d'une grande acuité, souvent féroces et ironiques, avec récits et analyses magistrales des événements, il offre une lecture incontournable pour quiconque s'intéresse aux « années noires ». Arrivé au moment où la République de Weimar entre en décomposition, il en raconte la fin avec brio, fin accélérée par les complots de cour autour de Hindenbourg, notamment la rivalité entre Papen et Schleicher, qui profite à Hitler. L'ambassadeur est naturellement aux premières loges lors de l'avènement de ce dernier et consacre de substantiels développements à la première année de son « règne », durant lequel il établit implacablement sa dictature (incendie du Reichstag, Nuit des Longs Couteaux, mort de Hindenbourg). Il peut dès lors engager pas à pas la marche à la guerre, violant le traité de Versailles (rétablissement du service militaire, occupation de la Rhénanie) avant d'agresser l'Autriche puis la Tchécoslovaquie (récit haletant de la conférence de Munich). L'ouvrage s'achève par le récit de son dernier entretien avec le Führer dans son « nid d'aigle », prélude à un portrait d'Hitler qui fait autorité par sa finesse et sa lucidité. Chroniqueur exceptionnel, d'une plume trempée dans l'encre de Saint-Simon, François-Poncet décrypte parfaitement les fondements et l'idéologie du régime tout comme la psychologie de ses dirigeants, masquant à l'Occident démocratique sa brutalité pour mieux le diviser tout en jouant avec maestria sur sa peur d'un nouveau conflit. Originellement publié en 1946, ce monument était introuvable depuis un demi-siècle. Jean-Paul Bled en rappelle l'importance dans sa présentation tout en le rendant accessible au grand public par l'établissement de nombreuses notes.
-40%
 picto focus vidéo
Journal (1934-1944) de Alfred Rosenberg
Prix : 19,20 €
Prix Public: 32 €
ajouter Journal (1934-1944) de Alfred Rosenberg au panier
 
Description
Journal (1934-1944)
Alfred Rosenberg

688 pages
Résumé
Rares sont les leaders nazis qui ont tenu un journal intime. C'est pourquoi celui rédigé par Alfred Rosenberg - à ce jour encore inédit - est exceptionnel et passionnant. Perdu, disparu, mais en fait conservé par l'un des juges de Nuremberg, il a été redécouvert en 2013. Sa publication permet de comprendre de l'intérieur les idées de l'inspirateur de la politique d'Hitler. Fidèle de la première heure, il est le propagandiste hors pair de l'idéologie nazie qu'il a contribué à façonner. Hitler lui avait confié la charge de former les cadres du parti. Dans ce journal, on trouve le récit détaillé des grandes heures du IIIe Reich. Il donne libre cours à ses opinions sur l'Eglise catholique, qu'il faut mettre au pas - une de ses obsessions -, et, naturellement, sur les Juifs, objet d'une haine viscérale. A cet égard, il est le responsable des horreurs commises en Europe orientale (la Shoah par balles). Ce rôle dans l'holocauste a été longtemps sous-estimé par les historiens ; sous sa plume perce son fanatisme et sa fascination pour le Führer : il raconte ses déjeuners avec lui, mais aussi les réunions entre membres de sa garde rapprochée - il déteste Goebbels. Au lendemain de la Nuits des longs Couteaux, qui l'éprouve, il sent le besoin d'écrire pour ne rien oublier de ce qui se joue sous ses yeux, convaincu que ses pairs en font autant et qu'il doit donner sa version. Dans ces pages, il raconte avec fierté comment il organisa activement les pillages d'oeuvres d'art, en particulier en France. Et de se réjouir de la domination de l'Allemagne sur « l'ennemi héréditaire »...
-40%
Dreyfus, un innocent de JEAN-DENIS BREDIN
Prix : 13,35 €
Prix Public: 22,30 €
ajouter Dreyfus, un innocent de JEAN-DENIS BREDIN au panier
 
Description
Dreyfus, un innocent
JEAN-DENIS BREDIN

1024 pages
Résumé
Que Dreyfus ait été innocent, nul n'en doute aujourd'hui. Pourtant, lors de l'« Affaire », alors que tous les éléments pouvaient être réunis pour laver de tout soupçon cet officier, somme toute très conventionnel dans son amour pour la France qu'il servait et l'institution à laquelle il appartenait, on ne cessa de l'accabler, sans appel possible. C'est que le sacrifice d'un officier, a fortiori juif, ne pesait pas lourd face à la raison d'Etat. C'est sans doute pour cela que le débat sur l'affaire Dreyfus fut double : d'une part, la « nécessité » de sa culpabilité pour la sauvegarde de l'armée ; d'autre part, le fait que son innocence n'aurait jamais dû être l'enjeu d'une affaire d'Etat avant d'éclater au grand jour...
-20%
Jean Jaurès de Gilles CANDAR - Vincent Duclert
Prix : 21,60 €
Prix Public: 27 €
ajouter Jean Jaurès de Gilles CANDAR - Vincent Duclert au panier
 
Description
Jean Jaurès
Gilles CANDAR - Vincent Duclert

688 pages
Résumé
Figure majeure de l'histoire française et européenne, personnage central de la République et du socialisme, premier mort de la Grande Guerre - il fut assassiné le 31 juillet 1914 -, Jean Jaurès (1859-1914) ne bénéficie pourtant pas d'une biographie à la hauteur de sa place dans l'histoire contemporaine. C'est chose faite aujourd'hui avec l'ouvrage des historiens Gilles Candar et Vincent Duclert, qui intègrent les acquis les plus récents de la connaissance. Mais ce livre propose aussi une interprétation de l'homme et de son action à travers l'idée du combat politique, intellectuel et moral que sut conduire Jaurès tout au long de sa vie. Il est une référence pour les sociétés, un emblème à gauche et parfois disputé à droite, une icône aussi pour des générations de militants, un objet d'étude enfin, sans cesse renouvelé. Cette biographie restitue la profondeur historique d'une vie de combats, portée par une conception humaine des personnes et des sociétés, déterminée à donner à la politique toute sa grandeur.
-20%
Grandeurs et misères d'une victoire de Georges Clémenceau - Georges Clemenceau
Prix : 17,20 €
Prix Public: 21,50 €
ajouter Grandeurs et misères d'une victoire de Georges Clémenceau - Georges Clemenceau au panier
 
Description
Grandeurs et misères d'une victoire
Georges Clémenceau - Georges Clemenceau

322 pages
Résumé
Dans ce texte brillant paru en avril 1930, peu de temps après sa mort, Georges Clemenceau riposte à une attaque virulente du maréchal Foch. Il relate et justifie son action, en particulier au cours de la période où il fut président du Conseil, de 1917 à 1920. A la fois Mémoires et plaidoyer, cet ouvrage ultime offre le témoignage d'un homme d'Etat d'exception - l'un des maîtres d'oeuvre du traité de Versailles - sur le drame de la guerre et de la paix, sur la grandeur de l'engagement et la solitude du pouvoir.
-40%
14-18 de PIERRE VALLAUD
Prix : 22,80 €
Prix Public: 38 €
ajouter 14-18 de PIERRE VALLAUD au panier
 
Description
14-18
PIERRE VALLAUD

608 pages
Résumé
Les quatre années qui ensanglantent le monde entre 1914 et 1918 sont, à bien des égards, l'événement constitutif du XXe siècle. Evénement majeur que tente de décrire cet ouvrage, en ne l'envisageant pas seulement sous l'angle des faits militaires et diplomatiques mais aussi, notamment, du point de vue culturel et idéologique. Avec l'idée sous-jacente que les facteurs qui le rendent possible, le traversent et le prolongent, agissent ensuite sous une autre forme et aboutissent au second conflit mondial. Non pas qu'il s'agisse d'une machine infernale séculaire, obéissant à une mécanique inéluctable, mais parce que l'une et l'autre guerre semblent ne constituer qu'un seul et même affrontement. Les nombreux documents commentés qui illustrent ce livre et dont la plupart sont inédits, voudraient montrer la représentation qui a été faite à l'époque de la guerre de 1914-1918, mais aussi l'image qui en est demeurée.
-30%
Histoire du monde, tome 3 de J. M. Roberts - O. A. Westad
Prix : 16,80 €
Prix Public: 24 €
ajouter Histoire du monde, tome 3 de J. M. Roberts - O. A. Westad au panier
 
Description
Histoire du monde, tome 3
J. M. Roberts - O. A. Westad

608 pages
Résumé
Donner à comprendre l'histoire des civilisations, de la préhistoire à l'an 2000 et sur toute la surface de la planète, tel est le pari de ce livre sans équivalent. Ce troisième et dernier tome de la série reprend le fil de l'histoire au XVIIIe siècle et court jusqu'à nos jours : c'est le temps des révolutions (politiques, techniques, philosophiques, géographiques...). Il traite de la montée en puissance de l'Europe occidentale, puis de sa chute. Commence ainsi l'histoire monde, au sens stricte du terme, avec les grandes découvertes maritimes, la colonisation, les deux conflits mondiaux et l'émergence d'un monde bipolaire. La dernière partie interroge enfin la montée en puissance de la sphère asiatique, Chine en tête, et la réalité de l'hyper puissance américaine. Au-delà des immenses qualités d'écriture et de synthèse des auteurs, qui rendent la lecture particulièrement stimulante, la force du propos tient dans sa capacité à lier les civilisations et les espaces entre eux. A l'heure où le concept de « choc des civilisations » est en vogue, où les enjeux culturels, économiques, démographiques et environnementaux se structurent à l'échelle mondiale, ce livre permet d'apprendre et de comprendre, afin de maîtriser enfin la passionnante histoire de l'humanité.
 
 

 Voir tous les livres Xxè Siècle 

Un bien commode responsable


La défaite de 1940 fut plus qu’un grand traumatisme guerrier, puisqu’elle aboutit à la mise à bas de la République et à l’instauration de l’État français de Pétain avec, à la clef, la collaboration. Pour expliquer cette déroute, il fallait un bouc émissaire… Parmi les hauts responsables militaires, les français n’avaient que l’embarras du choix. Ils choisirent un général quand tant d’autres auraient du répondre de leurs erreurs.
Corap en 1940. © D.R.
Guderian de Heinz Guderian
Prix : 23,50 €
 Article épuisé
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Guderian
Heinz Guderian

560 pages
Résumé
« L'âme et le génie de la Blitzkrieg » : c'est en ces termes que le baron Hasso-Eccard von Manteuffel, l'un de ses anciens subordonnés, fera l'éloge de Heinz Guderian après-guerre. Il est vrai que Guderian est à l'origine de nombre d'innovations doctrinales, tactiques et techniques qui offriront à la Wehrmacht ses premiers succès. Théoricien inspiré et travailleur acharné, il a aussi démontré toute sa fougue et son talent au fil de ses campagnes : ses Panzers n'ont-ils pas conquis la Pologne à la vitesse de l'éclair, mis à genoux l'armée française à Sedan et ravagé les terres soviétiques ? Mais il s'agit d'une image chevaleresque construite de toutes pièces par l'intéressé à travers ses Mémoires publiés en 1954, en pleine guerre froide. S'ils sont une lecture indispensable pour l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, la réalité est bien différente : en témoigne sa nomination comme chef d'état-major adjoint de l'armée de terre, au lendemain de l'attentat manqué contre Hitler, en juillet 1944. Un poste qui, dans un tel contexte, ne pouvait revenir qu'à un fidèle du régime, un nazi exemplaire, ambitieux et dénué de scrupules. Ce qu'était assurément Heinz Guderian qui, en dépit de sa disgrâce en 1945, sut donner le change et échapper à toute condamnation.

Lire la suite

Une activité quasi constante


La guerre est sans doute l’une des activités les plus constantes de l’homme. La France, dans ce domaine, s’est particulièrement illustrée. La période qui commence en 1870 et se poursuit aujourd’hui en est une démonstration parfaite. C’est état de fait est aussi l’occasion pour scruter le corps social français au prisme de ces situation particulièrement dramatiques.
Guerre de 1870 : Le Rêve. Les armées françaises en bivouac rêvent des grandes victoires de l’armée de Napoléon Ier au moment des défaites contre les Prussiens. Peinture d’Edouard Detaille. Paris, musée d’Orsay. © Leemage
Les Français en guerres de François Cochet
Prix : 25 €
ajouter Les Français en guerres de François Cochet au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Les Français en guerres
François Cochet

544 pages
Résumé
Les Français n'aiment pas la guerre, mais la font souvent. Même quand l'ensemble de la nation se croit en paix, il y a toujours des fractions de son armée déployées quelque part dans le monde et exposant la vie de soldats. Le lien, assez particulier et souvent contradictoire, qu'entretiennent les Français avec la guerre méritait donc largement d'être creusé, sur la longue période, de la défaite fondatrice de 1870 à nos jours. L'histoire militaire a trop longtemps été tenue dans le plus grand mépris en France, soit par suffisance, soit par idéologie. Il s'agit donc ici de proposer une histoire globale du fait guerrier, appuyée sur un travail de confrontation des sources, et de montrer qu'il est possible d'en faire un récit plaisant et argumenté. Et comme pour faire la guerre, il faut des hommes pour combattre, des discours pour légitimer le combat et des techniques pour le mener, ce sont ces trois approches, de 1870 à nos jours, qu'étudie avec érudition François Cochet.

Lire la suite

Instrument actif du totalitarisme


Le stalinisme s’est installé et maintenu par la force. Ses services secrets ont envoyé des hommes et des femmes à la mort ou dans des camps. Pour cela il fallait des artisans déterminés, Ejov est l’un d’eux, jusqu’à la caricature. Pur produit du système stalinien, il est à la fois un artisan discipliné de la répression généralisée et un acteur actif et zélé capable d’aller bien au-delà de ce qui lui est formellement demandé. Ainsi pourra-t-on lui reprocher d’être allé « trop loin ».
Vorochilov, Molotov, Staline et Iejov examinant les travaux du canal de la Volga. Après l’élimination de Iejov en 1939, celui-ci disparaîtra du cliché jusqu’à la fin de l’U.R.S.S. en 1991. © D.R.
Le Fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov de Aleksei Pavlyukov - Alexeï Pavlioukov
Prix : 32 €
ajouter Le Fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov de Aleksei Pavlyukov - Alexeï Pavlioukov au panier
 
Description
Le Fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov
Aleksei Pavlyukov - Alexeï Pavlioukov

500 pages
Résumé
Le nom de Iejov, ministre du N.K.V.D., la police politique soviétique, est associé pour toujours au moment le plus sinistre de l'histoire russe, celui de la Grande Terreur (1937-1938). L'auteur a eu accès à des archives habituellement fermées aux chercheurs, à savoir les archives centrales du F.S.B. et en particulier aux dossiers d'instruction de Iejov lui-même et de ses plus proches collaborateurs. Cherchant à se disculper, tous racontèrent dans le détail comment la machine fut mise en marche, avec ses quotas de victimes planifiés, comment elle fonctionna pendant un peu moins de deux ans et comment Staline y mit fin. Iejov, personnalité banale, sinon falote, apprenti tailleur, soldat adhérant au parti bolchevik dont il devient un fonctionnaire, s'élève peu à peu à l'intérieur de l'appareil grâce à une vertu que relèvent ses chefs : l'aptitude à exécuter coûte que coûte les ordres reçus. Le lecteur suit pas à pas son ascension, puis sa chute. A travers cette biographie scrupuleuse, c'est tout un système criminel qui est exploré.

Lire la suite

Présentation du club
Seul club de livres spécialisé, le Club Histoire met à votre disposition chaque mois une large sélection d’ouvrages historiques, dont la qualité et l’impartialité du choix sont garantis par un comité d’Historiens, de quoi satisfaire votre curiosité quelle que soit votre époque de prédilection.
Les 4 avantages du Club
1
Un Comité d’Historiens parraine une Sélection des Meilleurs Ouvrages de l’Histoire
2
Un Magazine Gratuit chaque mois
3
Des Réductions de 20% à 50% dès votre Entrée au Club
4
Des Points-Cadeaux pour bénéficier de Livres Gratuits
Votre engagement
Feuilletez la revue du mois
Inscrivez-vous à la newsletter
Inscription