Tous nos livres d'histoire - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, Ancien Régime, Révolution, XIXe Siècle, XXe Siècle, Religions, Civilisations, Traditions, Histoire immédiate - Club Histoire

Vous êtes ici :  Accueil > XIXè siècle > 1er Empire

XIXè siècle - 1er Empire

Anonyme, Bataille de Valmy le 20 septembre 1792.
Versailles, musée du château de Versailles.
Ph. © The Picture Desk / Collection Dagli Orti.



-20%
Cent Jours de EMMANUEL DE WARESQUIEL
Prix : 23,60 €
Prix Public: 29,50 €
ajouter Cent Jours de EMMANUEL DE WARESQUIEL au panier
 
Description
Cent Jours
EMMANUEL DE WARESQUIEL

720 pages
Résumé
S'il y a pléthore de livres sur le « vol de l'Aigle » et sur les cent journées qui ont mené à Waterloo, il y en a fort peu sur la fuite de Louis XVIII vers Gand, et sur la reconquête politique qui s'en est suivie. Fatiguée par vingt ans de guerre, aspirant à la concorde nationale, la majorité des Français est plutôt favorable à son nouveau souverain, qui n'apparaît en rien comme un despote. Napoléon ne bénéficie pas de l'enthousiasme sur lequel il comptait. Les armées de l'étranger font la différence. Le roi revient. C'est de Gand que s'ébranle son imposant cortège : la Cour, les ministres, une partie des chefs militaires ralliés à la Charte se mettent en chemin, alors que les vainqueurs, réunis à Vienne, dessinent la nouvelle Europe. Intrigues, heurts des ambitions, animent cette communauté au moment de recouvrer le pouvoir... Pourtant, ce n'est pas cette médiocrité qui l'emporte mais bien une volonté de réforme dont la France a vraiment besoin. Les années suivantes témoigneront de la réalité des choses.
-20%
Histoire du Consulat et du Premier Empire de Jean-Philippe Rey
Prix : 20 €
Prix Public: 25 €
ajouter Histoire du Consulat et du Premier Empire de Jean-Philippe Rey au panier
 
Description
Histoire du Consulat et du Premier Empire
Jean-Philippe Rey

528 pages
Résumé
A la suite de la Révolution, le Consulat et le Premier Empire forment une sorte d'incubateur de l'histoire du continent au XIXe siècle par l'encouragement paradoxal aux idées libérales et nationales, aussi bien que par la tentative de penser et de fonder un système politique, social, économique et idéologique à l'échelle du continent. Napoléon pensa et construisit en effet progressivement un système continental incluant différentes régions avec une intensité variable selon leur importance géopolitique, leur éloignement du centre et l'ancienneté de leur assujettissement. Loin de chercher à imposer aveuglément un modèle uniforme, l'Empereur sut jouer avec les échelles. C'est la difficulté qu'il éprouva à stabiliser ce système complexe qui expliqua son échec final. Ce que l'on résume souvent par son incapacité à faire la paix fut bien plutôt sa difficulté à stopper le mouvement qui permettait au système de tenir en l'alimentant sans cesse de nouvelles conquêtes et en le maintenant en quelque sorte sous tension. Jean-Philippe Rey propose une synthèse fluide et agréable à lire.
-30%
 picto focus vidéo
La Guerre secrète de Napoléon de Pierre BRANDA
Prix : 16,80 €
Prix Public: 24 €
ajouter La Guerre secrète de Napoléon de Pierre BRANDA au panier
 
Description
La Guerre secrète de Napoléon
Pierre BRANDA

448 pages
Résumé
Napoléon et sa petite suite débarquent sur l'île d'Elbe le 3 mai 1814 et en repartent le 26 février 1815. Un séjour de dix mois à ronger son frein. En fait, l'Empereur, déchu, n'accepte pas le sort que les grands de ce monde prétendent lui imposer en le transformant en roitelet d'une île minuscule. Et il ne pense qu'à son retour. Aussi, tout en s'activant pour réveiller malgré tout les 244 km² de son royaume et sa population assoupie, qu'il gère avec énergie, il ne cesse d'échafauder des plans pour s'en évader. Malgré la surveillance et la pression constante auxquelles son petit Etat est soumis de la part des vainqueurs de 1814, Napoléon mène une guerre secrète, et pour finir victorieuse puisque, au moment décisif, ses « geôliers » n'y voient que du feu. Grâce à de nombreux documents inédits ou peu explorés, l'auteur démêle les fils et les trames, les pièges et les chausse-trapes dont se joue le grand stratège pour préparer le coup de tonnerre du débarquement au golfe Juan. Abandonnée, l'île d'Elbe garde encore le souvenir de la présence de l'Empereur et les traces de son passage.
Mémorial de Sainte-Hélène de Emmanuel de Las Cases
Prix : 45 €
ajouter Mémorial de Sainte-Hélène de Emmanuel de Las Cases au panier
 
Description
Mémorial de Sainte-Hélène
Emmanuel de Las Cases

800 pages
Résumé
Publié en 1823, deux ans après la mort de l'Empereur, Le Mémorial, fruit des longues conversations qu'il entretint avec le conseiller d'Etat Emmanuel de Las Cases, son compagnon de captivité, devint dès sa parution une source essentielle de l'historiographie napoléonienne mais aussi un sujet d'ardentes polémiques, des doutes ayant été émis sur la sincérité de cette oeuvre de seconde main. Le manuscrit original disparut. Retrouvé récemment à la British Library dans les papiers de lord Bathurst, ministre de la Guerre et des Colonies à l'époque de la captivité de Napoléon, le manuscrit permet d'évaluer ce qui relevait, dans sa première version, du reportage et des « embellissements » postérieurs. On se fera désormais une idée plus juste de la fidélité historique du texte de 1823 - avec ses citations et réflexions parfois trop belles pour être honnêtes...
Napoléon à Sainte-Hélène
Prix : 35 €
ajouter Napoléon à Sainte-Hélène de  au panier
 
Description
Napoléon à Sainte-Hélène


288 pages
Résumé
Le 18 juin 1815, la bataille de Waterloo sonne le glas de l'Empire. Napoléon, vaincu, est contraint à l'exil. La Grande-Bretagne fait le choix de sa dernière demeure : ce sera Sainte-Hélène, petite île aux reliefs hostiles perdue au milieu de l'océan Atlantique. Napoléon y débarque avec ses plus fidèles compagnons et s'installe à Longwood House, logis pour le moins modeste dans lequel il finira ses jours. Cet ouvrage est le catalogue de l'exposition « Napoléon à Sainte-Hélène - La Conquête de la mémoire », organisée au musée de l'Armée autour de l'opération exceptionnelle de restauration des meubles de Longwood House. Le catalogue s'articule en deux grandes parties, la première composée de quatorze essais de spécialistes relatant le quotidien de l'Empereur déchu, son cadre de vie, le protocole qu'il continue à faire appliquer malgré son statut de prisonnier. La seconde présente les oeuvres et objets exposés et nous fait découvrir pièce par pièce la maison de Longwood : la salle de billard, la salle à manger, la chambre à coucher, le cabinet de travail, la chapelle, le jardin... Une plongée dans l'intimité de Napoléon Bonaparte dans les toutes dernières années de sa vie. Que reste-t-il alors de l'Empereur, que reste-t-il de l'homme ? Napoléon se lance dans sa dernière conquête, celle de la postérité, et fait de Sainte-Hélène le lieu de l'écriture de la légende, avant sa mort le 5 mai 1821.
-40%
Nouvelle histoire du Premier Empire, tome 3 de THIERRY LENTZ
Prix : 18 €
Prix Public: 30 €
ajouter Nouvelle histoire du Premier Empire, tome 3 de THIERRY LENTZ au panier
 
Description
Nouvelle histoire du Premier Empire, tome 3
THIERRY LENTZ

836 pages
Résumé
Avec ce nouveau tome de sa Nouvelle histoire du Premier Empire, Thierry Lentz brosse un tableau minutieux de la France et de l'Europe de 1804 à 1814. Ces dix années ont, en effet, changé la face du monde, ou tout au moins tenté de le faire. Après avoir dressé un portrait saisissant de Napoléon, pas seulement en majesté, puisqu'il révèle aussi les faiblesses et les contradictions du personnage, l'auteur montre les aspects contrastés du travail accompli. On sait quelle fut l'oeuvre constitutionnelle, législative et judiciaire de l'Empereur, on sait comment il traita des problèmes économiques et financiers, on sait moins le manque de perspectives politique et diplomatique qui fut le sien, lorsque dominait l'aventure militaire. C'est sans doute là une des explications de ce qu'il faut bien appeler l'échec de l'entreprise napoléonienne, demeurée pourtant dans les mémoires comme un des moments flamboyants de l'histoire de France, moment où l'Etat fut, sans doute comme jamais, au centre de tout.
-20%
Un tsar à Paris de Marie-Pierre Rey
Prix : 17,60 €
Prix Public: 22 €
ajouter Un tsar à Paris de Marie-Pierre Rey au panier
 
Description
Un tsar à Paris
Marie-Pierre Rey

336 pages
Résumé
Le 31 mars 1814, à l'issue d'une bataille féroce qui a fait quinze mille morts, le tsar Alexandre Ier entre triomphalement dans les rues de Paris. C'est l'aboutissement de la campagne de France, menée par la Russie et ses alliés de la Sixième Coalition depuis janvier 1814, et le stade ultime de l'effondrement de la France napoléonienne. L'occupation russe durera deux mois. Cette brève période, méconnue, est pourtant cruciale dans l'histoire de la France. Politiquement, d'abord : la France change de mains. Napoléon abdique à Fontainebleau et part en exil sur l'île d'Elbe, tandis que Louis XVIII revient d'Angleterre et monte sur le trône. Sur le plan géographique, ensuite : le traité de Paris fixe les nouvelles frontières de la France, prélude au congrès de Vienne, qui redessinera l'Europe en novembre 1814. Culturellement, enfin : les cosaques, coiffés de leurs bonnets de fourrure, marquent les esprits. En s'appuyant sur de très nombreuses sources tant françaises que russes, Marie-Pierre Rey fait toute la lumière sur cet épisode, et notamment sur le rôle clé d'Alexandre Ier dans l'infléchissement des Bourbons vers le respect des libertés individuelles.
1814 - La Campagne de France de Patrice GUENIFFEY - Pierre Branda
Prix : 24 €
ajouter 1814 - La Campagne de France de Patrice GUENIFFEY - Pierre Branda au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
1814 - La Campagne de France
Patrice GUENIFFEY - Pierre Branda

392 pages
Résumé
La campagne de France constitue, en dépit de son issue tragique, un chapitre de choix du livre d'heures de la mythologie napoléonienne. Avec à peine cinquante mille hommes, l'Aigle « rechausse ses bottes de 93 » et remporte - à un contre dix - une série de victoires éclatantes avant de tomber, victime des intrigues de Talleyrand et de la trahison des maréchaux. Pour donner enfin sa place à l'histoire, Patrice Gueniffey et Pierre Branda ont rassemblé autour d'eux les meilleurs historiens actuels (Alan Forrest, Bruno Colson, Marie-Pierre Rey, Vincent Haegele, Hervé Drevillon, Francis Demier). Ils analysent et racontent tous les aspects - politiques, diplomatiques, sociétaux, mémoriels et, naturellement, militaires - d'une guerre de cents jours, en ayant également soin d'ouvrir le propos à des problématiques jamais traitées, comme l'engagement des alliés ou l'histoire régionale. Enfin, ils démontrent comment on est passé du drame au mythe dans une dernière partie consacrée à la postérité de 1814 dans la littérature et l'iconographie. Au final, un ouvrage de référence qui manquait et change les perceptions sur l'avant-dernier acte (avant les Cent-Jours) du « roman de ma vie » (Napoléon).