Tous nos livres d'histoire - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, Ancien Régime, Révolution, XIXe Siècle, XXe Siècle, Religions, Civilisations, Traditions, Histoire immédiate - Club Histoire

Vous êtes ici :  Accueil > XIXè siècle > Europe et Monde

XIXè siècle - Europe et Monde

Tuck Raphael, En voyage sur le chemin de fer de Liverpool et Manchester, 1831.
Collection particuliere.
Ph. © The Picture Desk / Collection Dagli Orti.



-20%
Alienor d'Aquitaine de Ralph V. Turner
Prix : 19,90 €
Prix Public: 24,90 €
ajouter Alienor d'Aquitaine de Ralph V. Turner au panier
 
Description
Alienor d'Aquitaine
Ralph V. Turner

488 pages
Résumé
Alienor d'Aquitaine fut la reine la plus importante du Moyen Age et reste l'une des plus connues des Francais, mais pour de mauvaises raisons, tant son image a ete deformee, de son vivant meme deja, et exposee au cours des siecles a de multiples prejuges. Tout le merite de Ralph V. Turner est non seulement d'elucider les raisons de cette < legende noire >, mais surtout d'analyser avec erudition et a-propos l'activite d'Alienor a la cour de France puis d'Angleterre, comme dans son duche. On decouvre ainsi la place exacte de cette femme de pouvoir dans le gouvernement de la France puis de l'Angleterre, son sens politique qui n'excluait pas l'intrigue, la fascination qu'elle exerca sur ses amis comme ses ennemis ou son pouvoir de seduction.
-66%
L'Histoire a rebrousse-poil de Emmanuel de WARESQUIEL
Prix : 2,90 €
Prix Public: 8,50 €
ajouter L'Histoire a rebrousse-poil de Emmanuel de WARESQUIEL au panier
 
Description
L'Histoire a rebrousse-poil
Emmanuel de WARESQUIEL

192 pages
Résumé
Dans ce court et vif essai, Emmanuel de Waresquiel explore les origines des comportements politiques en France. Reflechissant a la position des elites sous la Restauration et a leur relation a la Revolution, il s'attache a montrer pourquoi la chute de Napoleon en 1814 et l'avenement de la Restauration ont ete marques par un retour en force de la Revolution dans les consciences et les imaginaires. Pourquoi, sous la Restauration et jusqu'a la IIIe Republique, l'enjeu des elites du pouvoir s'est-il situe du cote de la maitrise du passe de la Revolution ? En quoi l'omnipresence d'une Revolution revisitee, voire rejouee comme sous les Cent-Jours, a-t-elle favorisee en France une culture de l'affrontement aux depens d'une culture de compromis ?