Tous nos livres d'histoire - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, Ancien Régime, Révolution, XIXe Siècle, XXe Siècle, Religions, Civilisations, Traditions, Histoire immédiate - Club Histoire

Vous êtes ici :  Accueil > Antiquité > Grèce

Antiquité - Grèce

Anonyme, vase attique à figures noires : guerriers grecs en exercice, Vème siècle av. JC.
Naples, musée archéologique.
Ph. © Picture Desk / Collection Dagli Orti.



Arbres filles et garçons fleurs de Françoise Frontisi-Ducroux
Prix : 19 €
ajouter Arbres filles et garçons fleurs de Françoise Frontisi-Ducroux au panier
 
Description
Arbres filles et garçons fleurs
Françoise Frontisi-Ducroux

192 pages
Résumé
Pourquoi, dans les mythes grecs de métamorphoses végétales, les jeunes filles sont-elles transformées en arbres, tandis que les garçons donnent en mourant naissance à de jolies fleurs ? Cette question, point de départ du livre, est d'abord déterminée par la langue française, qui veut que la fleur soit un nom féminin et que l'arbre soit masculin. L'étonnement est peut-être moins grand pour un Italien habitué à penser les fleurs au masculin. Et que dire des langues qui prudemment font appel au neutre ? Mais chacun pense dans sa langue. De fait, nos noms de fleur font alterner les deux genres. A côté de la rose, paradigme du féminin depuis rosa-rosam-rosae, combien de lis, de narcisses et de glaïeuls dans nos jardins ? De roses d'ailleurs (neutre en grec : rhodon) il ne sera pas question, non plus que de marguerites, ni en tant que fleurs ni en tant que filles. Et, si l'on creuse un peu, les « jeunes filles en fleurs » se révèlent plus garçonnières encore que dans le récit proustien. Françoise Frontisi-Ducroux raconte des mythes anciens où des jeunes gens, filles et garçons, exposés au désir amoureux des dieux, se transforment en plantes.
-40%
Démosthène de Patrice BRUN
Prix : 14,90 €
Prix Public: 24,90 €
ajouter Démosthène de Patrice BRUN au panier
 
Description
Démosthène
Patrice BRUN

336 pages
Résumé
La vie et la personnalité de Démosthène ont toujours fasciné les historiens. Défenseur intransigeant de la démocratie, patriote fervent face à la pression macédonienne assimilée à une menace barbare, il aurait voué son oeuvre à servir ces causes et donné sa vie à la cité d'Athènes puisqu'il préféra se suicider plutôt que de tomber entre les mains ennemies après la défaite finale de sa patrie face aux armées de Philippe de Macédoine. Cette vision, qui a longtemps prévalu, notamment dans l'historiographie française, s'effrite à présent. Des découvertes archéologiques montrent une Macédoine non point barbare mais authentiquement grecque ; de nouveaux textes épigraphiques et littéraires récemment publiés attestent un parti-pris de Démosthène souvent empreint de mauvaise foi. Cet ouvrage fait le point sur notre connaissance de l'orateur et de l'homme politique, sans a priori, débarrassé des scories modernes qui ont voulu faire de Démosthène le porte-drapeau flamboyant d'un nationalisme exigeant ou, à l'inverse, ont vu en lui le politicien aveugle, incapable de comprendre le sens de l'histoire.
-50%
La Religion grecque de Walter Burkert
Prix : 30,95 €
Prix Public: 61,90 €
ajouter La Religion grecque de Walter Burkert au panier
 
Description
La Religion grecque
Walter Burkert

416 pages
Résumé
Cet ouvrage est à la fois un manuel d'introduction et un volume savant sur la religion grecque, traitant des aspects ethnologiques, structuralistes et philologiques. Après une mise en perspective des croyances au néolithique, de l'âge de bronze (Minoens et Mycéniens) et des âges sombres - dont la religion grecque, entre 800 et 300 av. J.-C., est partiellement héritière -, le livre explore les pratiques et les lieux de culte, les dieux et les êtres supérieurs - les héros -, le polythéisme dans le contexte de la cité hellénique, la question des cultes à mystères, et enfin les rapports entre philosophie et religion.
L'Enigme grecque de Josiah Ober
Prix : 27 €
ajouter L'Enigme grecque de Josiah Ober au panier
 
Description
L'Enigme grecque
Josiah Ober

450 pages
Résumé
Pourquoi refaire l'histoire de la Grèce classique, du VIe siècle av. J.-C. à Alexandre le Grand ? D'abord, parce que l'on dispose d'une masse d'informations nouvelles sur les mille trente-cinq cités-Etats qui s'étendaient de l'Espagne à la mer Noire, des données exploitées ici pour la première fois de manière systématique. Ensuite, parce que, contrairement à ce que les historiens ont longtemps cru, le monde grec a connu une croissance économique qui restera sans équivalent jusqu'à la Renaissance, rendue possible par l'invention de la démocratie et des droits civiques, sur fond d'innovations institutionnelles, techniques et culturelles permanentes (théâtre, philosophie, mathématiques, etc.). Enfin, parce que les Grecs ont expérimenté toutes les ressources de la démocratie : élection, limitation des mandats, tirage au sort, etc. Ils ont réfléchi aux relations entre citoyens et dirigeants, au rôle des experts, aux moyens de réduire le pouvoir de nuisance des démagogues, à la place de la religion. Autant de questions qui sont à l'origine de l'« efflorescence grecque » et au coeur du débat démocratique actuel. Pour Josiah Ober, il est important de savoir comment les Grecs eux-mêmes pensaient leur système politique, leur économie : Aristote ou Thucydide sont non seulement des informateurs précieux, mais aussi des partenaires de pensée. Sans négliger l'histoire événementielle : le lecteur est plongé dans les guerres avec le redoutable Grand Roi perse, assiste aux péripéties de la guerre du Péloponnèse qui oppose Sparte à Athènes. On comprendra mieux comment Philippe II de Macédoine puis son fils Alexandre le Grand ont pu, grâce à l'héritage des cités grecques, construire un gigantesque empire qui s'étendra jusqu'aux rives de l'Indus.