Tous nos livres d'histoire - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, Ancien Régime, Révolution, XIXe Siècle, XXe Siècle, Religions, Civilisations, Traditions, Histoire immédiate - Club Histoire

Vous êtes ici :  Accueil > Religions > Christianisme

Religions - Christianisme

Fra Angelico, Retable de la Sainte Trinité - scène centrale de la déposition du Christ-, 1435.
Florence, musée San Marco.
Ph. © The Picture Desk / Collection Dagli Orti.



Ainsi, Dieu choisit la France de Camille PASCAL
Prix : 18 €
ajouter Ainsi, Dieu choisit la France de Camille PASCAL au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Ainsi, Dieu choisit la France
Camille PASCAL

352 pages
Résumé
Le baptême de Clovis, le couronnement de Charlemagne, Saint-Louis rachetant la couronne d'épines, Jeanne d'Arc sauvant la France, Catherine de Médicis aux prises avec les guerres de Religions, Louis XIV le roi dévot, napoléon l'empereur athée et concordataire, Emile Combes et la séparation des Eglises et de l'Etat... : avec le talent de conteur qui a fait le succès de ses précédents ouvrages, l'historien Camille Pascal revisite les grands événements de l'histoire de France qui ont fait de notre nation la « fille aînée de l'Eglise ». Il rappelle que la foi en Dieu a été, pendant près de quinze siècles, le vrai moteur et la seule justification de ces bâtisseurs de la France catholique. Dans la lignée des Jules Michelet, François Guizot ou Hyppolite Taine, il renoue avec le « récit national » qui, comme pour les leçons d'histoire de l'école de Jules Ferry, a sur donner une réalité à l'idée même de la France en la faisant connaître, aimer et partager par tout un peuple.
-30%
La Papauté foudroyée de Philippe Levillain
Prix : 13,90 €
Prix Public: 19,90 €
ajouter La Papauté foudroyée de Philippe Levillain au panier
 
Description
La Papauté foudroyée
Philippe Levillain

280 pages
Résumé
Le 19 avril 2005, Joseph Ratzinger, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, doyen du Sacré Collège, était élu par un conclave largement « wojtylien ». Il choisit le nom de Benoît XVI. Son apparition fut accueillie avec un enthousiasme modéré par la foule amassée sur la place Saint-Pierre. Dès le 13 mai, il mettait en oeuvre le procès en béatification de Jean-Paul II. Par cet acte de piété soutenu avec force par l'opinion publique, il tenait sous le boisseau toutes les questions épineuses que Jean-Paul II n'avait pas résolues. De la question lefebvriste au drame de la pédophilie, des abus des Légionnaires du Christ aux scandales financiers, le dernier pontife romain témoin et acteur de Vatican II mit plusieurs années à s'imposer. Cette volonté d'unité et de rectitude de l'Eglise conduisit Benoît XVI à relever des défis qui générèrent l'affaire Vatileaks. Benoît XVI, en renonçant le 11 février 2013, gagna en popularité en tant que figure sacrificielle. Mais il ouvrit une voie périlleuse pour l'institution.
Rendez à César... de Françoise HILDESHEIMER
Prix : 24 €
ajouter Rendez à César... de Françoise HILDESHEIMER au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Rendez à César...
Françoise HILDESHEIMER

400 pages
Résumé
Au sein du vieux couple spirituel-temporel, Dieu l'emporte ordinairement, César faisant plutôt figure d'entrave à l'élévation des âmes. Cependant, la quête d'un « royaume qui n'est pas de ce monde » s'accompagne, dès les origines, d'une véritable réussite matérielle de l'Eglise terrestre. Contradiction avec l'idéal initial ? Certes non, puisque cette manne doit être partagée avec les pauvres, considérés comme autant d'images de Dieu... Ce bel évangélisme se heurte à la réalité de l'institution. L'Eglise est en rivalité avec le Pouvoir pour la domination du monde. Les questions que cet affrontement pose sont multiples. Au nom de quels principes le pouvoir spirituel peut-il commander ? Avec quelles forces ? A quoi peut bien servir un pape ? Pourquoi les richesses de l'Eglise échapperaient-elles à un pouvoir civil toujours plus autoritaire et impécunieux ? Après les grands affrontements médiévaux du Sacerdoce et de l'Empire se met en place, dans la France d'Ancien Régime, une solution dite « gallicane » qui fait du Roi Très Chrétien le véritable chef de l'Eglise nationale. Cette « alliance du trône et de l'autel » placera la gestion temporelle en son centre, si bien que l'un sombrera avec l'autre à la Révolution. Avec le rappel de ce parcours temporel, cet essai veut constituer le contrepoint d'une histoire religieuse qui le minimise trop souvent, afin de mieux mettre en lumière les conditions matérielles d'un essor spirituel et artistique sans pareil.