Tous nos livres d'histoire - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, Ancien Régime, Révolution, XIXe Siècle, XXe Siècle, Religions, Civilisations, Traditions, Histoire immédiate - Club Histoire

Vous êtes ici :  Accueil > Tradition > France

Tradition - France

La vie à la ferme en 1955.
Ph. © Paul Almasy / Akg-images.



-30%
Cent petites gorgées de vin de Jean-Robert Pitte
Prix : 14,60 €
Prix Public: 20,90 €
ajouter Cent petites gorgées de vin de Jean-Robert Pitte au panier
 
Description
Cent petites gorgées de vin
Jean-Robert Pitte

320 pages
Résumé
De la variété des terroirs à celle des cépages, des méthodes de culture aux modes de vinification, de la mise au point des façons de conserver le précieux liquide à la manière de le boire et de l'accompagner, aux portraits hauts en couleur de grands producteurs, les uns discrets, les autres illustres, des vieilles terres de production comme le Proche-Orient et l'Europe aux nouveaux mondes du vin comme l'Extrême-Orient ou l'Océanie, l'auteur dresse à petites touches une fresque vivante et passionnante où l'homme joue toujours le premier rôle. Il n'oublie pas de mettre les Français en garde lorsqu'ils répugnent à se remettre en question ou lorsque leurs pouvoirs publics entretiennent sur le vin des préjugés d'un autre âge. Aux antipodes des traités trop austères ou des manuels de dégustation, voici un plaisant livre de chevet de tous les amoureux de la dive bouteille.
-50%
Ecrire l'amour
Prix : 109,50 €
Prix Public: 219 €
ajouter Ecrire l'amour de  au panier
 
Description
Ecrire l'amour


512 pages
Résumé
« J'ai ouvert à mon bien-aimé,/ mais, tournant le dos, il avait disparu !/ Sa fuite m'a fait rendre l'âme./ Je l'ai cherché, mais ne l'ai point trouvé,/ je l'ai appelé, mais il n'a pas répondu. » Ce texte du Cantique des Cantiques de la Bible dit magnifiquement les espoirs et les douleurs de l'amour. Quant à Louise Labé, sa sensualité affirme le bonheur que fait naître ce sentiment : « Ainsi mêlant nos baisers tant heureux/ Jouissons nous l'un de l'autre à notre aise » (Sonnets, 1555). L'amour, depuis l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui, est le thème majeur de toute la littérature mondiale. Sappho et Virgile, Dante et Pétrarque, madame de La Fayette et Diderot, Choderlos de Laclos et Sade, Tolstoï et D. H. Lawrence, Flaubert et Proust, Albert Cohen et Marguerite Duras et tant d'autres ont éclairé la sombre forêt du monde de leurs mots de passion et de jouissance, mais aussi de douleur et de tragédie, car l'amour et la mort sont l'avers et l'envers de la même médaille. Autour d'une centaine d'extraits d'oeuvres littéraires, une riche iconographie se déploie dans cet album de cinq cents pages : Titien, Boucher, Courbet, Munch, Chagall, Jim Dine, Magritte, Klimt.
Histoire des chemins de fer en France, tome 1 de François Caron
Prix : 36 €
ajouter Histoire des chemins de fer en France, tome 1 de François Caron au panier
 
Description
Histoire des chemins de fer en France, tome 1
François Caron

706 pages
Résumé
L'histoire du chemin de fer, premier réseau technique capable d'influencer l'ensemble des comportements humains, doit être replacée dans son contexte tout à la fois économique, institutionnel, culturel et social. Depuis plus d'un siècle et demi, il se trouve au coeur du débat politique, du débat sur la modernité, du débat sur le choix de société. Avec lui, l'homme est entré dans la civilisation des macrosystèmes qui l'enserrent aujourd'hui de toutes parts. Le chemin de fer a été un lieu privilégié de l'innovation et n'a jamais cessé de se transformer. Depuis l'origine, ses ingénieurs et ses agents ont, jour après jour, recherché les moyens techniques et humains d'améliorer la sécurité et la rentabilité des compagnies tout en répondant toujours mieux aux besoins de la clientèle: proliférante, la technologie ferroviaire est marquée par une permanente confrontation entre des solutions d'une infinie diversité. Issu du double héritage de la culture routière et canaliste du XVIIIe siècle et de la révolution industrielle, ce mode de locomotion fut adopté par les Français dans les années 1840. Institutionnellement affermi dans les années 1850, il se consolide dans les premières années de la IIIe République, et son organisation constitue une expérience originale d'économie mixte largement imitée en Europe. Ainsi les six grandes compagnies créées dans les années 1850 durent-elles, particulièrement à partir de 1883, subir la part de l'Etat une tutelle de plus en plus pesante, et de véritables « cultures de réseau » prirent naissance, qui ne disparurent que bien après la création de la S.N.C.F. François Caron, professeur d'histoire économique et des techniques à l'université de Paris-IV (Paris-Sorbonne), a consacré sa thèse de doctorat d'Etat à l'histoire de la Compagnie du chemin de fer du Nord. Il est secrétaire général de l'Association pour l'histoire du chemin de fer en France (A.H.I.C.F.).
Histoire des chemins de fer en France, tome 2 de François Caron
Prix : 41 €
ajouter Histoire des chemins de fer en France, tome 2 de François Caron au panier
 
Description
Histoire des chemins de fer en France, tome 2
François Caron

1048 pages
Résumé
La période 1883-1937, couverte par ce volume, passe pour avoir été l'âge d'or des chemins de fer en France. Entré dans les moeurs pour les hommes comme pour les marchandises, ce mode de transport connaît en effet un accroissement sans précédent. Les réseaux se dotent de milliers de kilomètres supplémentaires, des connexions sont aménagées, les lignes secondaires sont ouvertes, le matériel s'améliore sans cesse, les ouvrages d'art se multiplient, la vitesse est à l'honneur, le monde des cheminots se structure et cultive un état d'esprit particulièrement typé. De la Bête humaine à la Madone des sleepings, le train pénètre dans l'imaginaire des artistes, des écrivains, et des cinéastes. Les chemins de fer, enfin, ont joué un rôle majeur dans le déroulement de la Première Guerre mondiale en assurant, en toutes circonstances, l'acheminement des hommes, du matériel et du ravitaillement. Pourtant les effets de la grande dépression des années 1880 furent longs à se résorber. Les conventions passées par l'Etat en 1883 avec les six grandes compagnies furent interprétées comme la preuve d'une collusion entre le monde politique et le capitalisme, et certaines grèves -par exemple celles de 1910 et de 1920 -furent très dures et demeurent dans tous les esprits. La situation financière des compagnies se dégrada dès les années 1906-1913, en raison, surtout de la hausse des salaires et des prix et du refus opposé par l'Etat à toute augmentation de tarif. Les conventions de 1921, qui préparent l'unification du réseau en maintenant le système des concessions, échouèrent principalement en raison de la crise des années 1930 et de la concurrence de l'automobile. En 1936, le déficit des compagnies était devenu insupportable. D'où l'idée, mise en ¿uvre par le Front populaire et les gouvernements suivants, d'unifier et de nationaliser les réseaux, tout en prenant en compte les droits des actionnaires. C'est la naissance de la S.N.C.F., appelée à un long et glorieux avenir.
Histoire des chemins de fer en France, tome 3 de François Caron
Prix : 34 €
ajouter Histoire des chemins de fer en France, tome 3 de François Caron au panier
 
Description
Histoire des chemins de fer en France, tome 3
François Caron

616 pages
Résumé
« Les soixante ans d'histoire de la S.N.C.F., depuis 1937 jusqu'à l'adoption de la réforme radicale en 1997, reposent sur un modèle d'organisation et une culture d'entreprise dotés d'une forte cohérence, malgré l'importance des changements techniques, organisationnels et sociaux que l'entreprise a connus. » C'est sur cette hypothèse que François Caron construit le troisième tome de l'Histoire des chemins de fer en France, qui vient clore cette magistrale entreprise retraçant deux siècles et demi d'histoire économique, sociale et culturelle de la France vue du train. Car le monde ferroviaire est d'abord un lieu et une source d'innovation, tant technique qu'organisationnelle ou humaine. Entre 1937 et 1997, la S.N.C.F. a fait ainsi l'expérience d'un changement ininterrompu, sans jamais abandonner un ensemble de traits originaux hérités de son histoire : c'est ce dialogue, sinon cette dualité, que François Caron nous invite à lire et à mettre en regard du présent et de l'avenir du monde ferroviaire contemporain.
La France à table de Michèle Barrière
Prix : 34,80 €
ajouter La France à table de Michèle Barrière au panier
 
Description
La France à table
Michèle Barrière

100 pages
Résumé
« La cuisine française est non seulement une science mais un art, et cet art est avant tout notre art national par excellence », disait Auguste Escoffier, le célèbre chef des palaces et auteur d'un renommé Guide culinaire. Le repas a toujours été l'acte majeur du cercle de famille ou d'amis, mais il existait beaucoup de manières de se mettre à table selon qu'on appartenait à la France rurale ou urbaine, que l'on était riche ou pauvre, que l'on fréquentait le Ritz ou les restaurants à tables d'hôtes (créés au XIXe siècle). En un siècle, le coup de fourchette a varié : l'embonpoint, jusqu'en 1970, était signe de respectabilité bourgeoise et de bonne santé ! La cuisine était grasse (la poularde Souwaroff du fameux Escoffier aux truffes et au foie gras), elle est devenue légère (la terrine de carottes à l'orange de Michel Guérard). Ce qui était fait maison au jour le jour a cédé la place au plat tout prêt. Pourtant, si la malbouffe s'est hélas généralisée, le boeuf bourguignon, la blanquette, la choucroute, le cassoulet n'ont pas été détrônés pour autant. Ce volume à l'iconographie très riche est une fresque des plus instructives sur les évolutions des moeurs culinaires des Français.
Le Goût de l'ivresse de Matthieu Lecoutre
Prix : 23,50 €
ajouter Le Goût de l'ivresse de Matthieu Lecoutre au panier
 
Description
Le Goût de l'ivresse
Matthieu Lecoutre

320 pages
Résumé
« Dis-moi ce que tu bois, je te dirai ce que tu es », affirmait le gastronome Brillat-Savarin au début du XIXe siècle. Entre la France du vin et celle de la bière, la piquette et les grands crus, l'eau de rivière et les eaux médicinales, le lait, les jus et les sodas contemporains, la boisson est un geste vital qui révèle une culture, signe un rang social, implique un jeu économique. Sur plus d'un millénaire, Matthieu Lecoutre regarde la boisson sous tous les angles pour nous en livrer les fastes et le quotidien. Il en étudie tous les aspects : la sociabilité, l'excès, la médecine, le goût, l'éducation, l'esthétique, le plaisir, le sacré, le profane, la différenciation, la culture populaire, les normes morales, les orientations politiques, la publicité, la tradition ou la mondialisation. L'auteur nous livre une analyse précise des racines alimentaires françaises et de ses évolutions au fil du temps et nous conduit à regarder sous un jour nouveau comment se sont construites nos pratiques parfois radicalement opposées, du « binge drinking » à base d'alcool fort au repas gastronomique des Français, fondé notamment sur l'association raffinée des mets et des vins.
Les Lieux de l'histoire de France
Prix : 23 €
ajouter Les Lieux de l'histoire de France de  au panier
Je gagne 2 Points-Cadeaux
Description
Les Lieux de l'histoire de France


496 pages
Résumé
« Petit Lillois de Paris, rien ne me frappait davantage que les symboles de nos gloires : nuit descendant sur Notre-Dame, majesté du soir à Versailles, Arc de triomphe dans le soleil. » Cette célèbre phrase du général de Gaulle le suggère : si la France peut se définir par des valeurs, elle s'incarne également dans des lieux. Olivier Wieviorka et Michel Winock, grâce à la contribution de trente historiens de renom, les présentent pour retracer notre histoire nationale, en partant de sites significatifs qui l'illustrent. Car avant d'acquérir un statut iconique, ces lieux, de Chambord à Sarcelles en passant par Versailles, ont avant tout assumé des fonctions, qu'elles fussent politiques, militaires, religieuses, industrielles... En les scrutant autrement un par un, il est possible de comprendre une époque. En les présentant ensemble, ils racontent l'histoire de France. Les lieux : Lascaux, Carnac, Alésia, le pont du Gard, Notre-Dame, Reims, Cluny, Avignon, le Mont-Saint-Michel, le Louvre, Chambord, Versailles, le Vieux-Port, la place de la Bastille, l'Arc de triomphe, la Sorbonne, l'Opéra, le Palais-Bourbon, le Sacré-Coeur, la gare Saint-Lazare, la tour Eiffel, Lourdes, Courrières, la promenade des Anglais, Renault Colombes, Douaumont, la ligne Maginot, Drancy, le Palais des congrès de Cannes, la Maison de la Radio...
-58%
 picto focus vidéo
L'Histoire des paysans français de Eric ALARY
Prix : 10 €
Prix Public: 23,90 €
ajouter L'Histoire des paysans français de Eric ALARY au panier
 
Description
L'Histoire des paysans français
Eric ALARY

392 pages
Résumé
L'Histoire des paysans français débute à la Belle Epoque, période où la IIIe République achève d'initier les paysans à la démocratie républicaine. Grâce à l'école, au service militaire et à l'arrivée des chemins de fer, les campagnes se désenclavent progressivement, marquant la fin d'un XIXe siècle caractérisé par une relative prospérité. Un siècle plus tard, les paysans sont méconnaissables. Ils ont traversé deux guerres mondiales - dont la première fut dévastatrice -, le dépeuplement des villages, la révolution mécanique, l'entrée dans l'Europe puis le choc de la mondialisation. Ces héros nourriciers qui ont porté la France à l'autosuffisance alimentaire accusent le coup et entrent dans la modernité avec fracas. Un monde fondé sur des mémoires, des traditions et des savoir-faire s'enfuie, chassé par une agriculture d'une nouvelle ère. Le visage des campagnes se transforme : les petites exploitations familiales laissent place aux grandes et les villages vidés de leurs paysans deviennent des lieux de villégiature pour citadins en mal de tranquillité. Que reste-t-il alors de la société paysanne ? L'artisanat, les fêtes et les foires ne sont-ils qu'une culture reléguée au rang du folklore ? A l'heure où la société accuse les agriculteurs d'être des pollueurs et des empoisonneurs, où le fossé se creuse entre ruraux et citadins, Eric Alary retrace avec finesse les joies et les peines de la paysannerie française. Il le fait selon son habitude au plus près des sources, donnant corps à l'histoire en l'incarnant dans des destins individuels.
-50%
Plan de Paris dit Plan de Turgot - 1734-1739 de Louis Bretez
Prix : 22,75 €
Prix Public: 45,50 €
ajouter Plan de Paris dit Plan de Turgot - 1734-1739 de Louis Bretez au panier
 
Description
Plan de Paris dit Plan de Turgot - 1734-1739
Louis Bretez

142 pages
Résumé
C'est certainement le plus célèbre des plans de la capitale française et le plus beau du Paris de l'avant-Révolution. Louis Bretez le dessina en 1734 sous les ordres de Michel Etienne Turgot, prévôt des marchands. Il s'agit d'un vaste plan « à vol d'oiseau » qui représente l'état exact du Paris de l'époque. Il a l'ambition de recenser, d'après nature, non pas seulement les édifices et hôtels les plus remarquables mais aussi les maisons particulières avec cours et jardins. Bretez prit beaucoup de libertés avec les conventions de la perspective disposée de telle sorte que chaque édifice et îlot de maisons fût vu de trois quarts. La ville apparaît tout entière enserrée entre ses faubourgs : Saint-Antoine (le Trône), Saint-Victor, Saint-Marcel, Saint-Jacques, le Gros-Caillou, Saint-Honoré, Montmartre... Les vingt planches levées et dessinées par Bretez furent gravées par Claude Lucas et écrites par Aubin. L'ensemble comprenait un plan général. Cette édition du « Plan de Turgot » est réalisée à partir d'un des très rares exemplaires coloriés et les planches sont numérotées selon l'édition originale. Les rues qui existent encore aujourd'hui et portent le même nom que jadis sont signalées dans l'orthographe actuelle et ancienne. Nombre de monuments qui subsistent ont été relevés.
Une histoire du vin de Didier Nourrisson
Prix : 23 €
ajouter Une histoire du vin de Didier Nourrisson au panier
 
Description
Une histoire du vin
Didier Nourrisson

350 pages
Résumé
Dans une grande synthèse qui s'étend de la période antique à nos jours, Didier Nourrisson, historien spécialiste de la nourriture et de la gastronomie, dresse une histoire du vin vivante et colorée. Plus qu'un simple produit fermenté issu du raisin, le vin est un révélateur de la société et de son temps. Il tisse les liens entre les hommes, constitue un marqueur social, un enjeu économique, culturel et, plus récemment, de santé publique. Suivant une démarche qui s'appuie sur le regard du consommateur et non sur celui du producteur - comme on le ferait plus traditionnellement -, Didier Nourrisson suit les évolutions des moeurs et les modifications du vin lui-même : car le vin antique et ses modes de consommation n'ont rien à voir avec le vin moderne. Grâce à son Histoire du vin, l'auteur parcourt d'une plume enlevée un champ historiographique encore en friche.