Mirabeau

Jean-Paul Desprat

Une figure originale

Mirabeau unit en lui la Révolution, l’érotisme et la corruption ; il incarne au plus haut point la lutte du tempérament et du génie, dans laquelle le tempérament finit toujours par venir à bout du génie, sauf chez lui où c’est le tempérament qui sans cesse vient soutenir un génie aux prises avec les événements fabuleux de la Révolution. Mirabeau, c’est un révolutionnaire qui travaille à réconcilier le roi et la Révolution ; il publie des dizaines de livres censés contribuer au bonheur des Français et se soucie d’abord de sa gloire ; il pétrifie l’auditoire de sa voix et arrache des applaudissements même à ses ennemis, mais il suscite aussi la haine de ceux dont il défend les droits ; « laid comme Satan », il séduit tous les parterres, en particulier par sa plume, souvent tenue par des nègres. Après plusieurs années de recherche — notamment dans les correspondances échangées par Mirabeau —, Jean-Paul Desprat suit les pérégrinations de celui-ci en Angleterre, en Prusse et en Hollande. Il montre comment se façonne la grande tête politique de 1789 et combien ces bouleversements sont le fait d’une société corsetée, ici incarnée par un père qui le prive d’argent avant de le faire expédier à Vincennes. En dissipant toutes les ambiguïtés, encore accrues par la mort qui, en avril 1791, le fauche en pleine gloire, Jean-Paul Desprat brosse avec chaleur et talent la biographie d’un homme qui tînt à la fois de Tom Jones, pour son obsession de la liberté, et d’Hercule, par l’ampleur et la variété de son action. Lire la suite

815 pages | Reliure souple illustrée | Format: 154x240

TX CH 2#xA;Mirabeau unit en lui la Révolution, l’érotisme et la corruption ; il incarne au plus haut point la lutte du tempérament et du génie, dans laquelle le tempérament finit toujours par venir à bout du génie, sauf chez lui où c’est le tempérament qui sans cesse vient soutenir un génie aux prises avec les événements fabuleux de la Révolution. Mirabeau, c’est un révolutionnaire qui travaille à réconcilier le roi et la Révolution ; il publie des dizaines de livres censés contribuer au bonheur des Français et se soucie d’abord de sa gloire ; il pétrifie l’auditoire de sa voix et arrache des applaudissements même à ses ennemis, mais il suscite aussi la haine de ceux dont il défend les droits ; « laid comme Satan », il séduit tous les parterres, en particulier par sa plume, souvent tenue par des nègres. Après plusieurs années de recherche — notamment dans les correspondances échangées par Mirabeau —, Jean-Paul Desprat suit les pérégrinations de celui-ci en Angleterre, en Prusse et en Hollande. Il montre comment se façonne la grande tête politique de 1789 et combien ces bouleversements sont le fait d’une société corsetée, ici incarnée par un père qui le prive d’argent avant de le faire expédier à Vincennes. En dissipant toutes les ambiguïtés, encore accrues par la mort qui, en avril 1791, le fauche en pleine gloire, Jean-Paul Desprat brosse avec chaleur et talent la biographie d’un homme qui tînt à la fois de Tom Jones, pour son obsession de la liberté, et d’Hercule, par l’ampleur et la variété de son action.

Chapeau

Parmi les figures les plus représentatives de la Révolution, Mirabeau occupe une place à part.

Citation presse

« Cette biographie brillante du lion d'Aix remet en lumière la pensée d'un homme politique rare qui mérite le Panthéon. Jean-Paul Desprat renouvelle le genre en labourant avec talent la masse de documents d'époque et en offrant un portrait historique intelligent et fouillé de Mirabeau. » Le Figaro

Citation texte

« Cette biographie brillante du lion d'Aix remet en lumière la pensée d'un homme politique rare qui mérite le Panthéon. Jean-Paul Desprat renouvelle le genre en labourant avec talent la masse de documents d'époque et en offrant un portrait historique intelligent et fouillé de Mirabeau. » Le Figaro

Haut de page