Dictionnaire de la contre-Révolution

La Révolution française a été considérée immédiatement comme une rupture dans l'histoire de l'humanité. Contre elle, des hommes politiques, des penseurs, des théologiens, puis des masses populaires ont manifesté des refus vite qualifiés de « contre-révolutionnaires ». La contre-Révolution s'identifie alors à l'attachement aux valeurs dynastiques, au respect des hiérarchies traditionnelles, à la défense de la religion catholique ainsi qu'au maintien des pratiques régionales, si bien que, dès la fin du XVIIIe siècle, un combat européen puis mondial s'instaure entre les principes de la Révolution et ceux de ses adversaires. Ce dictionnaire offre la toute première synthèse d'un phénomène qui eut des répercussions sociales, politiques, philosophiques, religieuses et littéraires. Lire la suite

552 pages |  | Format: 150x240

Chapeau

Il est dans la nature de la Révolution de générer la contre-révolution. Bilan sur plusieurs siècles.

Citation presse

Coulisses

Jean-Clément MartinMaître d'oeuvre de ce dictionnaire, Jean-Clément Martin s'est entouré de plus de quarante collaborateurs pour le mener à bien. Il est professeur émérite à l'université de Paris-I, ancien directeur de l'I.H.R.F. (Institut d'histoire de la Révolution française). Il a notamment publié La Terreur - Part maudite de la Révolution (2010) et La Vendée et la Révolution (2007).

Haut de page