Raymond Depardon

Clément Rosset - Hervé Chandès - Michel Cassé

Fils d'agriculteurs de la vallée de la Saône, c'est à seize ans, en 1958, que Raymond Depardon, monté à Paris, fait ses débuts dans la photographie comme assistant de Louis Foucherand, à l'origine de l'agence Dalmas. Un an plus tard, il réalisera un portrait saisissant et inspiré d'Edith Piaf. Il fondera, avec Gilles Caron, l'agence Gamma, puis travaillera pour Magnum. Au cours des années soixante-dix et quatre-vingt, il parcourra le monde - Chili, Viêtnam, l'Afrique, Beyrouth... « Il ne s'agissait pas de photographier l'événement, la guerre ou le conflit, mais ce qui se passait autour, dans les marges et les lisières », de se tenir près des gens pour capter « un moment si doux » : le couple de vieux Chiliens avec ses coqs, une chambre tranquille au Viêtnam, une petite fille à la robe rose dans un quartier pauvre de Glasgow. La couleur - à l'époque, les grands photographes la négligeaient - favorise l'approche très humaine du sujet qui caractérise Depardon, comme, plus récemment, ces chaises en Formica sur la route de La Paz (2005), ces estivants à Carnon-Plage (2012), ou cette mouette solitaire d'Etretat. « Mes photos sont très primaires », déclare modestement Depardon. Elles racontent aussi, et magnifiquement, sa propre histoire et son extrême sensibilité. Et c'est en cela que le Grand Palais lui rend hommage. Lire la suite

176 pages | Reliure souple illustrée | Format: 220x240

Chapeau

Citation presse

Haut de page