Louis XIV

Alexandre Maral - Thierry Sarmant

Après que Henri IV et Richelieu eurent fait de la France un Etat moderne et puissant et avant que, de 1715 à 1789, la monarchie glisse peu à peu vers sa chute, Louis XIV le Grand donna à sa fonction une dimension « plus auguste, plus inviolable et plus sainte » qu'aucun de ses prédécesseurs, et à l'espace royal une splendeur et un prestige inégalés. Il a quinze ans lorsque, au sortir de la Fronde, le 23 février 1653, il apparaît vêtu en soleil dans un spectacle de cour intitulé Le Ballet de la nuit pour annoncer « la plus belle et la plus grande journée du monde ». Conquérant – sa volonté d'hégémonie européenne –, bâtisseur ambitieux, législateur hors-pair, l'« astre des rois » n'aura de cesse jusqu'à la fin de son règne de soixante-douze ans d'accroître sa renommée et l'éclat de l'Etat. De très nombreuses oeuvres – peintures, sculptures, gravures – éclosent, signées de tous les grands artistes dont il est le contemporain, qui façonnent superbement l'image du souverain pour la postérité. Qu'on se souvienne du tableau de Philippe de Champaigne Louis XIV remettant l'ordre du Saint-Esprit à Monsieur (1654) où l'adolescent, au visage à la fois grave et sensuel, prend de toute évidence la mesure de son « métier de roi », ou de celui de Rigaud, qui met en scène, avec toute la pompe requise, un Louis XIV vieillissant et impérieux qui semble défier les commentaires futurs de l¹histoire. Pour la première fois, un album est ainsi dédié à la profusion des images illustrant la vie du maître de Versailles. Lire la suite

224 pages | Reliure cartonnée illustrée | Format: 240x280

TX CH 2#xA;Louis XIV a quinze ans lorsque, au sortir de la Fronde, le 23 février 1653, il apparaît vêtu en soleil dans un spectacle de cour intitulé Le Ballet de la nuit pour annoncer « la plus belle et la plus grande journée du monde ». Conquérant, bâtisseur ambitieux, législateur hors-pair, l'« astre des rois » n'aura de cesse jusqu'à la fin de son règne de soixante-douze ans d'accroître sa renommée et l'éclat de l'Etat. De très nombreuses œuvres — peintures, sculptures, gravures — éclosent, signées de tous les grands artistes dont il est le contemporain, qui façonnent superbement l'image du souverain pour la postérité. Qu'on se souvienne du tableau de Philippe de Champaigne Louis XIV remettant l'ordre du Saint-Esprit à Monsieur (1654) où l'adolescent, au visage à la fois grave et sensuel, prend la mesure de son « métier de roi ». Pour la première fois, un album est ainsi dédié à la profusion des images illustrant la vie du maître de Versailles.

Chapeau

Citation presse

Haut de page