Lettres de la Wehrmacht

Marie Moutier

Pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale, les soldats de la Wehrmacht, plus de cent cinquante millions d'hommes, n'ont cessé d'écrire à leurs familles. Ces lettres font partie des rares documents qui proposent une vision de l'intérieur de la guerre. Elles sont traduites pour la première fois en français, renouvelant ainsi considérablement ce que nous savions de la mentalité et de l'action des soldats du IIIe Reich. C'est une guerre du quotidien sur tous les fronts qui est décrite, de l'invasion de la Pologne à la chute de Berlin. Si nombre de lettres de la campagne de France de 1940 ou du début de l'opération Barbarossa sont porteuses d'un espoir de participer à l'échafaudage d'un renouveau de la Grande Allemagne, les correspondances qui suivent la défaite de Stalingrad sont détonantes. Au fil des pages, le lecteur assiste aux désillusions des soldats, à leur détresse face aux conditions physiques et matérielles, à la victoire qui s'échappe face à l'ennemi russe ou américain, à la lassitude du combat, au désire de rentrer au foyer, mais aussi à l'exaltation de la foi envers l'Allemagne et Hitler. Car les soldats de la Wehrmacht n'étaient pas des soldats ordinaires, contrairement à l'image dépassée mais encore vivante d'une armée propre, obéissante mais finalement éloignée du nazisme. Ce que montrent ces lettres, c'est que ces hommes étaient, pour beaucoup, porteurs de l'idéologie hitlérienne à travers l'Europe, et furent le fer de lance du nazisme en guerre. Lire la suite

348 pages | Reliure souple illustrée | Format: 140x210

-20%
  • 17,60 €
  • 22,00 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
7 points i-bag-small
Epuisé


Pendant toute la durée de la guerre, les soldats de la Wehrmacht n'ont cessé d'écrire à leurs familles. Ces lettres font partie des rares documents qui proposent une vision de l'intérieur de la guerre. Elles sont traduites pour la première fois en français, renouvelant ainsi ce que nous savions de la mentalité et de l'action des soldats du IIIe Reich. Au fil des pages, le lecteur assiste aux désillusions des soldats, à leur détresse face aux conditions physiques et matérielles, à la victoire qui s'échappe face à l'ennemi russe ou américain…

Chapeau

Citation presse

Coulisses

L'auteure
Spécialiste du IIIe Reich, et notamment de la Wehrmacht, Marie Moutier a soutenu une thèse sur le sujet. Germaniste confirmée, elle a eu accès, parfois pour la première fois, aux dossiers personnels des soldats de l'armée allemande conservés à la Deutsche Dienststelle, à Berlin.

Haut de page