La Seconde Naissance de l'Homme

Jean Guilaine

L'Homme est véritablement né à l'âge néolithique, vers 12 000 ans avant J.-C. C'est en effet, comme en témoignent toutes les sources dont nous disposons, à cette période qu'il impose sa domination sur son environnement. Ainsi, il invente peu à peu l'agriculture et l'élevage. La transformation sans retour qui fait de lui le maître unique de la nature lui confère un pouvoir qui transforme radicalement sa condition et son rapport au monde. Mais Jean Guilaine n'en reste pas à la description de ces bouleversements ; il s'attache aussi aux comportements et aux règles de vie des hommes de cette époque. Aussi met-il, au coeur de sa réflexion, la question de la violence. Ainsi, par exemple, avec le désormais célèbre squelette d'Ötzi, nous disposons de la trace fossile du premier assassinat de l'histoire de l'humanité, qui nous invite à nous interroger sur les rapports qui existent alors entre les humains, mais aussi l'attitude qu'ils adoptent face à la mort. Les temps néolithiques ont posé les bases de nos sociétés : la socialisation de l'homme, au sens où il entretient des relations ordonnées et plus ou moins codifiées avec ses semblables, est en cours. L'histoire, de ce fait, peut commencer. Cet ouvrage pose la question passionnante de nos origines : comment l'homme est-il devenu un homme, un être social et un créateur de culture ? Jean Guilaine restitue ici ce que pourrait être l'univers mental et la vie de l'homme néolithique : une entreprise fascinante. Le « symbolique » revêt alors une grande importance, tout comme le monde mystérieux des croyances et celui des comportements, notamment de la violence, qui rapproche l'homme de cette époque à ceux qui lui succèderont. Lire la suite

208 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x220

-30%
  • 17,40 €
  • 24,90 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
8 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Citation presse

Coulisses

Jean Guilaine
Jean Guilaine est professeur au Collège de France, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. Il est le spécialiste mondialement reconnu du néolithique. Ses travaux portent sur les premières sociétés et les premiers paysans de l'âge de bronze. Il est notamment l'auteur des Hommes au temps de Lascaux (1999), des Racines de la Méditerranée et de l'Europe (2008) et de Caïn, Abel, Ötzi - L'Héritage néolithique (2011). Il a reçu le Grand Prix de l'archéologie du ministère de la Culture.

Haut de page