Une traversée de Paris

Eric HAZAN

S'il suit la ligne de partage entre l'Est et l'Ouest parisiens, le marcheur qui va de la porte d'Ivry à la porte de la Chapelle voit naître, du fond de sa mémoire et des frontières de l'oubli collectif, une tout autre ville. Qui se souvient que l'harmonieuse place d'Italie fut le théâtre d'un épisode très sanglant des émeutes de juin 1848, que le boulevard de l'Hôpital a été ouvert dans une contrée reculée où régnaient brigands et chiffonniers, où Jean Valjean et Cosette se réfugièrent ? Enterrée aujourd'hui, la rivière Bièvre, qui coule jusqu'à la Seine, fournissait en eau tanneries et mégisseries. Rue d'Enfer (avenue Denfert-Rochereau), des nourrissons étaient abandonnés au « tour » des Enfants-Trouvés qu'évoque Balzac. Rive droite, le « Sébasto » est entré dans le langage parisien. Il relie le Châtelet à l'accueillante gare de l'Est avec sa cour arborée et sa colonnade monumentale. Au-delà de la gare du Nord à l'impressionnant trafic, Barbès est un bazar au sens original du terme : on y trouve de tout... Lire la suite

208 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x209

Chapeau

Citation presse

Haut de page