Mussolini

Max Schiavon

Pour des raisons complexes et nombreuses, et malgré son caractère martial et ses airs de matador, Mussolini est sans doute l'homme politique aux commandes durant la Seconde Guerre mondiale le plus moqué sur les questions militaires. Au nombre des vaincus et ne bénéficiant pas d'un mythe tel que celui entourant l'efficacité de la Wehrmacht, son action n'a jamais semblé digne d'une étude poussée. A tort. Max Schiavon, qui a eu accès aux archives italiennes, françaises et américaines, a donc ouvert le dossier pour donner à comprendre ce qui se révèle être primordial pour le dictateur italien : son ambition militaire. Le Duce, en effet, connaît la guerre tout au long de sa vie. Engagé et blessé pendant la Première Guerre mondiale, il développera ensuite une réflexion stratégique personnelle (avec la Méditerranée pour centre), qu'il s'emploiera, une fois au pouvoir, à mettre en œuvre. C'est ce que raconte, avec talent, Max Schiavon, révélant d'une part l'action et la psyché du dictateur, et expliquant, d'autre part, la place centrale qu'occupe le phénomène guerrier dans le fascisme. Lire la suite

288 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x210

Chapeau

Citation presse

Coulisses

Avec ses airs de matador, Mussolini est l'homme politique aux commandes durant la Seconde Guerre mondiale le plus moqué sur les questions militaires. Au nombre des vaincus et ne bénéficiant pas d'un mythe tel que celui entourant la Wehrmacht, son action n'a jamais semblé digne d'une étude poussée. A tort. Max Schiavon, qui a eu accès aux archives italiennes, françaises et américaines, a donc ouvert le dossier pour donner à comprendre ce qui se révèle être primordial pour le dictateur italien : son ambition militaire. Il étudie la psychologie du dictateur et explique la place centrale qu'occupe le phénomène guerrier dans le fascisme.

Haut de page