La Conquête de l'Algérie

Jacques Frémeaux

Septembre 1845. La conquête de l'Algérie paraît terminée après les cinq ans de guerre contre l'émir Abd el-Kader. L'armée française contrôle tout le pays, à l'exception du Sahara. Les immigrants européens n'ont jamais été si nombreux. A Paris, on songe à se débarrasser de l'encombrant maréchal Bugeaud pour le remplacer par un gouverneur moins belliqueux et plus discipliné. Bugeaud lui-même annonce sa démission. C'est alors qu'Abd el-Kader, réfugié au Maroc, reprend la lutte. Il anéantit une colonne française à Sidi-Brahim, prélude à une brillante campagne. Les plateaux d'Oranie, le massif du Dahra, la plaine du Chélif s'embrasent. La France des notables s'obstine et envoie des renforts. Les généraux de l¹armée d'Afrique recourent à des méthodes tristement éprouvées. L'insurrection est écrasée. L'armée triomphe, mais l'avenir de la colonisation demeure encore bien incertain... Lire la suite

336 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x220

Chapeau

Citation presse

Coulisses

2 Septembre 1845. La conquête de l'Algérie paraît terminée après les cinq ans de guerre contre l'émir Abd el-Kader. L'armée française contrôle tout le pays, à l'exception du Sahara. Les immigrants européens n'ont jamais été si nombreux. A Paris, on songe à se débarrasser du maréchal Bugeaud pour le remplacer par un gouverneur moins belliqueux et plus discipliné. Bugeaud lui-même annonce sa démission. C'est alors qu'Abd el-Kader, réfugié au Maroc, reprend la lutte. Il anéantit une colonne française à Sidi-Brahim, prélude à une brillante campagne.

Haut de page