Le Pouvoir au féminin

Elisabeth Badinter

Les Français connaissent mal celle qui fut la mère de Marie-Antoinette. Pourtant, Marie-Thérèse d'Autriche (1717-1780) est l'une des grandes figures tutélaires de son pays. L'héritière des Habsbourg eut à gérer trois vies et assumer trois rôles différents, parfois en opposition les uns avec les autres : épouse d'un mari adoré et volage, mère de seize enfants, souveraine d'un immense empire. Une gageure qu'aucun souverain masculin n'eut à connaître et que peu de ses égales ont connue. Le propos d'Elisabeth Badinter n'était pas d'écrire une biographie en bonne et due forme, mais plutôt de tenter de comprendre comment cette femme toute-puissante a pu ou non concilier ses différents statuts. L'auteure s'est donc penchée sur sa personnalité, sur ses priorités et ses contradictions ; elle a tâché de prendre la mesure de ses forces et de ses faiblesses, de montrer ses victoires et ses échecs. Ce portrait, qui puise à des sources abondantes et souvent inédites, ne saurait être exhaustif : Marie-Thérèse garde bien des mystères. Cette femme incomparable en son temps, qui inaugure une nouvelle image de la souveraineté et de la maternité, ressemble, sous certains aspects, aux femmes du XXIe siècle. Lire la suite

368 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 145x220

Chapeau

Citation presse

Coulisses

Elisabeth Badinter Elisabeth Badinter est l'auteure de nombreux ouvrages consacrés au XVIIIe siècle, à la maternité et aux rapports entre les sexes. En s'attelant à la figure de Marie-Thérèse d'Autriche, elle vient combler une double lacune : premièrement, il existe peu de travaux sur cette femme, dont l'importance est tout à fait sous-estimée ; deuxièmement, Marie-Thérèse d'Autriche est comme le point de fuite où viennent converger ses travaux historiques et féministes.

Haut de page