Dénoncer les Juifs sous l'Occupation

Laurent Joly

Omniprésente dans l'imaginaire lié à la France des années noires, la dénonciation des Juifs n'avait pourtant jamais fait l'objet d'une étude systématique. L'ouvrage de Laurent Joly vient combler cette lacune, croisant approche institutionnelle et études de cas individuels. Il examine tour à tour le rôle de la dénonciation dans les pratiques du commissariat général aux Questions juives, de la Gestapo, de la préfecture de police et d'Au Pilori, principal organe de délation et de chantage sous l'Occupation. Ayant mis au jour les archives judiciaires concernant les deux cent quarante Parisiens jugés pour dénonciation de Juifs à la Libération, Laurent Joly s'interroge sur la figure du délateur, décrypte sa mentalité, ses mobiles, ses justifications. C'est tout un pan de la vie et de la persécution des Juifs à Paris qui est ainsi ressuscité : des contextes sociaux conflictuels ou des stratégies de sauvetage anéanties aux vengeances sordides qui se donnent libre cours jusqu'aux dernières heures de l'Occupation. Lire la suite

248 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 150x230

Omniprésente dans l'imaginaire lié à la France des années noires, la dénonciation des Juifs n'avait pourtant jamais fait l'objet d'une étude systématique. Cet ouvrage vient combler cette lacune, croisant approche institutionnelle et études de cas individuels. Il examine tour à tour le rôle de la dénonciation dans les pratiques du commissariat général aux Questions juives, de la Gestapo, de la préfecture de police et d'Au Pilori, principal organe de délation et de chantage sous l'Occupation. L'auteur s'interroge sur la figure du délateur, décrypte sa mentalité et ses mobiles.

Chapeau

Citation presse

Haut de page