La Source MAD

Marie Gatard

La position stratégique de Madeleine Richou-Bihet et de Erwin Lahousen Elder von Vivremont a fait de leur engagement une source de renseignements de première importance sur les projets d'Hitler. Madeleine Richou était agent des Services spéciaux français clandestins. Erwin Lahousen, officier de renseignement autrichien, fut un des principaux collaborateurs du chef du service de renseignements allemand. A eux deux, ils ont constitué ce que les services français appelaient « la source MAD », du nom de guerre de Madeleine Richou. Si les mémoires de cette dernière sont restés enfouis dans les archives du Service historique de la Défense, inaccessibles à la consultation jusqu'à une date récente, c'est qu'elle a toujours respecté son devoir de réserve. Lire la suite

288 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 155x239

TX CH 2#xA;Madeleine Richou était agent des Services spéciaux français clandestins. Erwin Lahousen, officier de renseignement autrichien, fut un des principaux collaborateurs du chef du service de renseignements allemand. A eux deux, ils ont constitué ce que les services français appelaient « la source MAD », du nom de guerre de Madeleine Richou. Si les mémoires de cette dernière sont restés enfouis dans les archives du Service historique de la Défense, inaccessibles à la consultation jusqu'à une date récente, c'est qu'elle a toujours respecté son devoir de réserve. Un document exceptionnel.

Chapeau

Citation presse

Haut de page