Lucrèce

Pierre Vesperini

De Lucrèce, on croit tout savoir : un éclair qui troua la nuit où sombrait la République romaine, entre guerres civiles et religions à mystères, portant la bonne nouvelle du rationalisme grec et de l'hédonisme épicurien. Puis l'oubli, au Moyen Âge. Oubli délibéré de la part du christianisme triomphant, désireux d'étouffer toute dissidence. La redécouverte enfin, par les humanistes, qui, en imposant l'oeuvre malgré tous les interdits, feront naître le monde moderne. L'auteur montre que tout ce récit est un mythe. Un mythe d'origine de la modernité. En plongeant à même les sources, antiques, médiévales et modernes, sans passer par le filtre de l'historiographie dominante, c'est une réalité entièrement différente qu'il fait apparaître, remettant ainsi en cause du même coup la façon dont s'écrit l'histoire de l'héritage antique dans la culture européenne. Lire la suite

424 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 153x235

Chapeau

Citation presse

Coulisses

Pierre Vesperini Ancien élève de l'E.N.S. de la rue d'Ulm, ancien membre de l'Ecole française de Rome, docteur en histoire et sémiologie du texte et de l'image (Paris-VII, 2010), Pierre Vesperini est notamment l'auteur de La Philosophia et ses pratiques d'Ennius à Cicéron (2012) et de Droiture et mélancolie - Sur les écrit de Marc Aurèle (2016). Il est membre de l'Instituto de Filosofia de l'université de Porto.

Haut de page