Ce que l'art préhistorique dit de nos origines

Emmanuel Guy

Ce livre propose une réflexion originale sur les premières sociétés humaines à travers l'art des grottes. Cet art, dès ses origines, se signale par un goût marqué pour l'imitation, ce qui pose question à double titre. D'une part, parce que l'histoire de l'art montre que le prestige suscité par l'imitation sert toujours les intérêts politiques d'une élite (Grèce athénienne, Renaissance florentine...). D'autre part, parce que le savoir-faire exceptionnel qui est mis en oeuvre dans les grottes est déjà le signe de statuts différenciés entre individus ; il nécessite à l'évidence un apprentissage et repose de surcroît sur des prédispositions naturelles que tous ne possèdent pas. La conséquence est majeure : les inégalités ne seraient pas nées, comme on le croit ordinairement, au Néolithique avec l'apparition de l'agriculture, mais dès le Paléolithique, en lien avec l'émergence d'un système économique basé sur le stockage des ressources sauvages. La captation de ces surplus par une minorité aurait ainsi permis l'apparition de lignages dominants, et l'art des grottes aurait, dans cette optique, le rôle clé d'affirmer cette hiérarchie : équivalent d'un code héraldique, il permettrait à une caste de se différencier en se prévalant de ses origines mythiques. Lire la suite

320 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 0x0

Chapeau

C'est parce que les modes d'expression préhistoriques sont des productions idéologiques qu'il convient de les étudier en tant que telles. Cette entreprise paraît d'autant plus importante que la notion même de culture en préhistoire s'appuie, faute de texte, sur la seule variabilité des techniques d'outillage.

Citation presse

Coulisses

Ce livre propose une réflexion originale sur les premières sociétés humaines à travers l'art des grottes. Cet art, dès ses origines, se signale par un goût marqué pour l'imitation, ce qui pose question à double titre. D'une part, parce que l'histoire de l'art montre que le prestige suscité par l'imitation sert toujours les intérêts politiques d'une élite (Grèce athénienne, Renaissance florentine...). D'autre part, parce que le savoir-faire exceptionnel qui est mis en oeuvre dans les grottes est déjà le signe de statuts différenciés entre individus. Un éclairage pertinent.

Haut de page