Les Massacres de la République Romaine

Nathalie Barrandon

La proscription des triumvirs, les héritiers de César, à l'égard des derniers républicains a été amplement utilisée par les intellectuels et artistes de l'époque moderne pour illustrer un mot nouveau : le massacre. Au XXe siècle, la chute de Carthage et d'autres mesures extrêmes des guerres romaines ont nourri le concept de génocide. A quelle réalité font-ils référence ? Pourquoi les Romains ont-ils la réputation d'avoir été un peuple violent, voire cruel ? Nathalie Barrandon livre une passionnante réflexion sur les violences politiques et militaires exercées alors. Récits littéraires, iconographie ou archéologie éclairent les conditions du passage à l'acte, la question des responsabilités, les choix opérés (famines provoquées, tuerie, pillage, torture…). Car si l'exercice de la violence fut courant, il n'y eut que peu de massacres. L'expérience du massacre participa surtout à l'élaboration d'un système de valeurs prenant en compte le comportement des élites et leurs vices, pouvant avoir des répercussions sur la collectivité. Lire la suite

448 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 154x235

Nathalie Barrandon
Maître de conférence en histoire romaine à l'université de Nantes, Nathalie Barrandon est spécialiste de la République romaine, des politiques d'expansion mises en place à cette époque ainsi que du gouvernement des provinces républicaines.

Chapeau

Citation presse

Haut de page