La France anglaise

Diana Cooper-Richet

L'histoire des Anglais en France de la Révolution aux années 2000 n'a, à ce jour, fait l'objet d'aucune recherche d'ensemble. Leur présence est pourtant importante et constante, pendant tout le XIXe et le XXe siècle, comme en témoignent les très nombreux périodiques en anglais publiés dans l'Hexagone, de même que les mémoires et autres récits de voyages écrits par des Britanniques, amoureux ou critiques de la France. Ces sources, jusqu'ici inexploitées, permettent de tracer les contours d'un mouvement de population, très différent des autres. Tout en profitant des agréments – culturels, plus particulièrement au XIXe siècle – et des avantages matériels – prix de l'immobilier dans les dernières décennies du XXe siècle –, les Anglais s'efforcent, en France comme ailleurs dans le monde, de reproduire un univers qui leur est familier (important le rugby et le cricket, construisant partout où ils sont des chapelles anglicanes et des cimetières pour leurs morts), mais ils interfèrent aussi, parfois avec bonheur, avec la société française, qui partage de plus en plus leurs habitudes. Ils sont ainsi à l'origine d'une «France anglaise », dont l'histoire est à la fois passionnante et méconnue. Lire la suite

360 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 153x235

TX CH 2#xA;La présence des Anglais en France fut constante au cours des XIXe et XXe siècles, comme en témoignent les périodiques en anglais publiés dans l'Hexagone, de même que les mémoires et récits de voyages écrits par des Britanniques, amoureux ou critiques de la France. Ces sources, jusqu'ici inexploitées, permettent de tracer les contours d'un mouvement de population très différent des autres. Tout en profitant des agréments et des avantages matériels, les Anglais s'efforcent de reproduire un univers qui leur est familier. Mais ils interfèrent aussi, parfois avec bonheur, avec la société française…

Chapeau

Citation presse

Haut de page