Le Loup

Michel Pastoureau

Depuis la mythologie antique, le loup est une des composantes de la symbolique occidentale. Rome n'a-t-elle pas été fondée grâce au lait d'une louve ? Et c'est un loup, Fenrir, qui dévora le dieu de la guerre Odin, abolissant le panthéon nordique. Les légendaires loups garous terrifièrent certes l'Europe au Moyen Âge mais le loup perd de sa superbe et de sa cruauté. Dans le Roman de Renart, Ysengrin incarne la brutalité doublée de sottise, il est burlesque, moqué et victime du goupil bien qu'il triomphe de lui en combat singulier. La peur du loup renaît au XVIIIe siècle. Le nouveau loup est un monstre froid dévorant femmes et enfants : c'est le temps de la fameuse Bête du Gévaudan. A partir du XIXe siècle, « le grand méchant loup » devient un personnage de contes et de fables puis de dessins animés, et ne fait plus peur à personne... Lire la suite

160 pages | Couverture brochée avec rabats | Format: 190x240

Chapeau

Citation presse

Haut de page