Les Françaises dans la guerre et l'Occupation

Michèle Cointet

Les dirigeants de Vichy n’ont réussi à imposer inaction et silence qu’à leurs propres femmes. Car jamais, dans leur histoire, les Françaises ne se sont autant engagées que pendant la Seconde Guerre mondiale. Michèle Cointet dresse le portrait de cette France au féminin, des collaborationnistes et familières du pouvoir, telles la Maréchale ou Josée de Chambrun, la fille de Laval, aux résistantes et déportées. En suivant les destins des nombreuses volontaires de la France libre, des chefs de la Résistance et des petites mains, l’auteure restitue les formes multiples de l’engagement des femmes. Car si les convictions politiques en étaient parfois le moteur, il fut souvent le fait d’une éducation patriotique et d’une éthique. Une dimension que l’on retrouve dans la difficile question de la déportation féminine. Autant de questions renouvelées par le regard d’une historienne avertie des réalités de la société française et qui éclaire d’une manière inédite l’histoire des femmes jusque dans l’après-guerre. Lire la suite

230 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 153x235

Michèle Cointet#xA;Professeur d'histoire contemporaine à l'université de Tours, Michèle Cointet a écrit de nombreux ouvrages sur la Résistance, la collaboration et le gaullisme, notamment Nouvelle Histoire de Vichy (2012, grand prix Ouest-France/Société générale) et Histoire des 16. Les Premières Femmes parlementaires en France (2017).#xA;

Haut de page