Les Tudors

Bernard Cottret

1485-1603 : en l'espace de quatre générations, l'Angleterre passe du Moyen Âge flamboyant aux fastes de l'époque baroque, de la guerre des Deux-Roses à la construction d'un Etat. On n'est jamais très loin du conte, dans cette incroyable saga familiale. Il était une fois Henri VII le père fondateur, son fils Henri VIII, le Barbe bleue aux prises avec François Ier et Charles Quint, le petit Edouard VI, la sulfureuse reine Marie, l'acariâtre Elisabeth, toujours vierge. Les Tudors ont affiché à la face du monde leur réussite et leur richesse, à peine entachées par quelques têtes coupées, des reines exécutées, les catholiques étripés, une sauvage répression, que l'on pardonne volontiers aux souverains que l'on aime. Dominés par l'antique Fortuna, en proie aux bouleversements, le siècle des Tudors fut par excellence le temps du changement : on ne savait jamais très bien ce qui séparait un aventurier d'un héros. L'histoire d'une entrée stupéfiante dans la modernité portée par la plume d'un maître. Lire la suite

400 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 154x240

Bernard Cottret Professeur émérite, spécialiste de l'histoire des mondes anglophones et de la Réforme protestante, Bernard Cottret a consacré plusieurs monographies à des figures phare de la modernité : Thomas More, Calvin, Cromwell, Jean-Jacques Rousseau (avec Monique Cottret), Karl Marx.

Chapeau

Sous la dynastie des Tudors, alors que le reste de l'Europe s'attarde au Moyen Âge, l'Angleterre se dote d'un Etat moderne.

Haut de page