Comment les chrétiens sont devenus catholiques

Marie-Françoise Baslez

Dès le début de son histoire, l'Eglise s'est efforcée d'être universelle, c'est-à-dire d'imposer un dogme, des pratiques et une organisation unifiés. Sur fond de division entre Orient et Occident, d'hérésies, de conciles contrôlés ou non par le pouvoir politique, l'auteure décrit avec minutie les étapes de la formation d'une religion appelée, en vertu des préceptes évangéliques, à se répandre sur toute la planète. L'installation du christianisme dans le monde romain, en quelques siècles, fut spectaculaire. Mais, très tôt, le christianisme a connu la division et des divergences sur la manière de suivre les préceptes évangéliques et d'organiser les communautés chrétiennes sont apparues. Dès la reconnaissance de la nouvelle religion par l'empereur Constantin au début du IVe siècle, il fallut proclamer que celle-ci était « catholique », c'est-à-dire, en grec, universelle, tant les pratiques et les croyances étaient diverses. C'était l'aboutissement de très longs débats spirituels, intellectuels mais aussi politiques, sous-tendus par la division du monde méditerranéen entre Orient et Occident. Lire la suite

320 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 145x215

Marie-Françoise Baslez
Professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne, historienne de la Grèce antique et spécialiste du christianisme ancien, Marie-Françoise Baslez est notamment l'auteure d'une biographie de saint Paul, devenue un grand classique (1991, nouvelle édition en 2008).

Haut de page