Si loin, si près

Jean-Michel Geneste

Ce livre prétend en finir avec la préhistoire, or ce sont deux préhisto¬riens qui parlent. Simple galéjade ? Les auteurs forcent le trait, bien sûr, mais pour dire vigoureusement que, dans ses divers rythmes et trajectoires, l'immense histoire humaine forme un continuum. La pré¬histoire en est une division usuelle et donc pratique mais totalement arbitraire, elle n'est donc plus à prendre au pied de la lettre – avec son préfixe paradoxal. Les deux voix s'exprimant ici défendent ce parti pris et quelques autres encore. Ils disent en même temps leur passion pour cette ver¬tigineuse histoire, leur attrait pour l'archéologie, son charme intellec¬tuel empreint d'une forte matérialité ainsi que les émotions qu'elle procure. Pour guider le lecteur, la plupart des chapitres débutent par un bref prologue mentionnant quelques jalons de l'histoire plus ou moins lointaine parcourue par Jean-Michel Geneste. Après chaque pro¬logue, l'entretien s'amorce autour d'une image. Un essai aussi éclairant que novateur. Lire la suite

288 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 167x235

Les auteurs
Jean-Michel Geneste est conservateur général du patrimoine et directeur des recherches de la grotte de Lascaux. Il s'est, depuis plus de deux décennies, attaché à l'étude archéologique des grottes ornées. Boris Valentin est professeur des universités en ethnologie, préhistoire et anthropologie biologique.

Haut de page