Prisonniers du Maréchal 

LE RÉGIME DU MARÉCHAL PÉTAIN EMPRISONNA CEUX QUI INCARNAIENT LA RÉPUBLIQUE, AFFICHANT PAR LÀ-MÊME SA VÉRITABLE NATURE.

Le remarquable ouvrage Les Prisonniers d’État sous Vichy attire notre attention sur le sort d’hommes politiques auxquels Pétain et les siens ont décidé de faire porter le poids de la défaite. Le procès de Riom qui les accable et qui n’est qu’une parodie de justice est l’un des symboles de l’arbitraire qui s’abat sur le pays après que l’État français est établi. La France entre alors – encore plus avec les lois antisémites – dans une période où tout est soumis à un double but : l’accomplissement de la « révolution nationale » d’une part, la collaboration scellée à Montoire, d’autre part. Ce sont les premiers résistants, si isolés et si peu nombreux, renforcés peu à peu par de nouveaux venus, qui organiseront le combat contre l’occupant et contre Vichy. Mais, en attendant, ces prisonniers d’État dont certains seront livrés à l’ennemi, représentent peu ou prou l’éventail des partis de la République défunte et en les piétinant, Pétain piétine ce régime qu’il hait.

Haut de page